Facebook PixelSaint Padre Pio : biographie, dons, héritage - Hozana

Saint Padre Pio : biographie, dons, héritage

129840-saint-padre-pio

Une compassion large comme le monde

Les purs verront Dieu. Pio enfant l’est de cœur et de corps et le restera. Grand priant, à cinq ans il voit Jésus ! Parce que son âme est transparente, Dieu regarde par son regard et il lit dans les âmes. Du monde entier, on se bouscule pour se confesser à lui. Afin que tout pécheur repentant ait accès à la grâce de son discernement, Dieu lui accorde le don d’ubiquité : envoyé là où la compassion l’appelle, il va et intercède pour les âmes comme pour les corps meurtris. ‘La maison du Soulagement de la Souffrance,’ cet immense hôpital italien ultra moderne, c’est encore son œuvre, lui qui souffrit les stigmates pour notre rédemption !

Biographie de Padre Pio 

Francesco Forgione est né le 25 mai 1887 à Pietrelcina en Italie, il grandit dans une famille très pieuse et dès l’enfance reçoit des grâces spéciales. Particulièrement pieux et solitaire il préfère la compagnie de son ange gardien à celle des autres enfants. Très jeune il est attaqué par le démon. Ces violents combats contre Satan continueront toute sa vie. La Vierge Marie sera pour lui un soutien indéfectible dans ces combats.

Le désir du jeune garçon d’entrer dans les ordres s’est vite manifesté. Il entre donc en 1903 chez les capucins de Morcone et prend le nom de Pio en l’honneur du pape Pie V. Il est ordonné prêtre en 1910 mais sera renvoyé dans sa famille pendant six ans à cause de sa santé fragile. C’est alors qu’il reçoit les stigmates invisibles : il ressenti de très fortes brûlures aux mains, pieds et côté, mais malgré les douleurs très intenses, seules de légères traces rouges étaient visibles.

Pendant la Première Guerre Mondiale le jeune prêtre fut mobilisé mais très vite renvoyé à la maison pour raison de santé.

A partir de 1916 il est envoyé au couvent de San Giovanni Rotondo où il restera jusqu’à sa mort.

En 1918 il vit la transverbération : son cœur est transpercé spirituellement mais saigne réellement. Il commence à revivre la passion du Christ et est alors marqué des mêmes blessures aux mains et aux pieds : les stigmates, visibles par tous à partir de ce moment. Ses plaies ne cicatriseront jamais et continueront de saigner toute sa vie. Il est ainsi le premier prêtre stigmatisé de l’histoire de l’Eglise.

Très vite Padre Pio aura une renommée grandissante. Cela gêne le Vatican qui délègue des médecins pour examiner ses plaies, pendant cinq ans il sera soumis à toutes sortes d’analyses et d’examens médicaux. Les conclusions indiquent qu’il ne peut en aucun cas s’agir d’une supercherie. Pourtant, le Saint-Office déclare « ne rien constater de surnaturel dans les faits qui lui sont attribués » et prononcera une condamnation formelle et publique interdisant à Padre Pio tout contact avec les fidèles. Pendant 10 ans il ne pourra plus donner les sacrements, seule la messe en privé lui est possible. Les fidèles continuent malgré tout d’affluer espérant l’apercevoir.

Le 14 juillet 1933 l’interdiction est levée et des milliers de fidèles attendent aux portes de l’église pour la célébration de la messe.

A l’image de Jésus, Padre Pio avait une grande compassion pour les malades et ceux qui souffrent. Il fonda en 1956 la Maison du Soulagement de la Souffrance. Il reçut une quantité de dons pour cet hôpital et fut alors accusé de malhonnêteté. Les persécutions reprirent, venues cette fois des capucins eux-mêmes. De nouveau il fut empêché de dispenser les sacrements librement jusqu’en 1964 où Paul VI demanda à ce qu’il puisse exercer son ministère en toute liberté.

De façon inexplicable, les blessures que portait Padre Pio depuis 50 ans ont totalement disparu quelque temps avant sa mort. C’est après avoir célébré la messe solennelle du cinquantenaire de ses stigmates qu’il meurt le 23 septembre 1968.

Son corps demeuré incorrompu repose à San Giovanni Rotondo.

Il béatifié le 2 mai 1999 et canonisé par Jean-Paul II en 2002. Vont alors être réunis plus de 73 témoignages de guérison compris dans 104 volumes.

Les dons extraordinaires de Padre Pio

L’existence de Padre Pio fut une succession de phénomènes extraordinaires qui dérangent encore aujourd’hui la communauté scientifique. En effet la vie entière de Padre Pio reste un prodige dont la science ne peut expliquer le mystère.

Le don de guérison

On dispose d’une multitude de témoignages qui attestent des œuvres extraordinaires faites par Padre Pio. Il opéra de multiples guérisons miraculeusesressuscita des morts, notamment un bébé que lui porta la maman. 

Le don de bilocation

Padre Pio avait le don de bilocation, de nombreux témoignages vont montrer sa présence à deux endroits en même temps. Ainsi il intervenait directement à des kilomètres de San Giovanni Rotondo tout en restant dans sa cellule en prière intense. Il empecha ainsi le suicide d’un officier italien durant la guerre. 

Le don de clairvoyance

Padre Pio eut le don de la scrutation des consciences et du discernement des esprits. C'est à dire qu'il pouvait voir à l’intérieur de l’âme de celui qui s’adressait à lui. L’âme est la zone secrète et cachée ou seul Dieu et notre conscience avons accès. Ce don lui fut donné par l’Esprit Saint pour aider les pénitents.

Les faits miraculeux qui ont marqué son existence ne cessent de faire parler de lui, pourtant l’important réside dans l’héritage spirituel qu’il a laissé.

Héritage spirituel de Padre Pio

Des sacrements vécus différemment

Padre Pio vécu son ministère sacerdotal selon l’appel qu’il avait très jeune senti de Jésus : rapprocher les hommes de Dieu. Il le faisait par trois moyens : la direction des âmes, la confession sacramentelle et la célébration de la messe

C’est par sa manière de dispenser les sacrements que Padre Pio a le plus marqué tous ceux qui ont eu la chance de le rencontrer. Il vivait la messe de l’intérieur et célébrait avec une profonde dignité qui bouleversait les fidèles. Les gens se pressaient de partout pour venir assister à ces messes qui pouvaient durer plus de trois heures. Lui même se préparait à l’eucharistie par d’intenses prières et demeurait encore en prière longtemps après la messe. 

La confession attirait tout autant les foules et l’on se pressait continuellement autour de son confessionnal. Padre Pio avait le charisme particulier de lire dans les âmes et très nombreux sont ceux qui racontent le bouleversement radical qu’il ont vécu alors qu’en confession le père leur disait tous leurs péchés.

Padre Pio, père spirituel 

Le père capucin eu un important ministère de direction des âmes, il pris sous son aile de nombreux fils et filles spirituelles qu’il accompagnait en les rencontrant personnellement et en répondant à leurs lettres. Ces multiples correspondances donnent encore aujourd’hui de précieux conseils pour grandir spirituellement. Retrouvez diverses paroles de Padre Pio édifiantes. 

Les lettres arrivaient à San Giovanni Rotondo par centaines, les gens de partout y confiaient leurs misères et leurs intentions de prière. Padre Pio lisait les lettres dans toutes les langues et lorsqu'on lui demanda comment il faisait pour tout comprendre il expliqua que son ange gardien lui traduisait tout. 

Padre Pio et la Vierge Marie

Padre Pio avait une profonde dévotion à la Mère de Dieu, il récitait sans cesse le chapelet. La Vierge Marie était pour lui sa mère et la compagne de toute sa vie. 

Le saint de San Giovanni Rotondo a été un modèle de prière, il priait constamment. L’on peut dire que a prière était la vie de son âme, c’est là qu’il puisa la force pour vivre tout le reste. C’est pourquoi iI fonda lui-même des groupes de prière pour entraîner ses enfants spirituels à donner à la prière une place centrale. 

Prier avec Padre Pio

Il existe de nombreuses prières que Padre Pio lui-même récitait. Elles sont d’une grande efficacité lorsque comme lui on y met tout son coeur.