Facebook PixelParoles de Padre Pio - Hozana

Paroles de Padre Pio

Padre Pio menait une vie de grande sainteté, il était en relation continue avec le Ciel, par la prière, les sacrements et les unions mystiques avec le Christ. Ses conseils sont donc inspirés par Jésus et sont d’une grande valeur pour qui veut marcher vers le Christ.

Padre Pio est connu pour avoir eu de nombreux fils et filles spirituels. Il les prenait sous son aile et les guidait sur le chemin vers la sainteté. Le père capucin correspondait notamment beaucoup avec ses fils spirituels par lettres. Ce sont ces précieuses lettres qui continuent de faire résonner les paroles de Padre Pio pour le monde aujourd’hui. 

Voir aussi Padre Pio aujourd’hui

Voici plusieurs conseils et recommandations de Padre Pio sur différents sujets.

Un appel à la sainteté

Padre Pio répercute la parole du Christ « Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5:48).

« Nous devons veiller à ne commettre aucune faute, ni petite ni grande, parce que tout est grave pour le Cœur Divin qui nous aime infiniment. Souvenons-nous en à chaque instant et n'essayons pas de placer nos fautes sur la balance du pharmacien. »

« Sois toujours fidèle à Dieu dans l'observance des promesses que tu Lui a faites ; ne t'inquiète pas des railleries des sots. Sache que les Saints se sont toujours moqués du monde et des mondains et qu'ils ont foulé sous leurs pieds le monde et ses maximes. »

L’importance de la prière

Padre Pio était un homme de prière. Il priait sans cesse, récitait constamment le chapelet et vivait en union incessante avec Jésus et la Vierge Marie. Cette vie de prière était la vie de son âme, elle était la source ou le père stigmatisé puisait la force de continuer sa mission. Il nous invite à le suivre et plus particulièrement à suivre Jésus sur ce chemin.

« Celui qui ne médite pas, fait comme celui qui ne se regarde jamais dans le miroir et ne s'inquiète pas de sortir en ordre, cependant il pourrait s'être sali sans le savoir. »

« Celui qui médite, adresse ses pensées à Dieu, qui est le miroir de son âme. Il essaye de reconnaître ses défauts, cherche à les corriger, freine ses impulsions et remet sa conscience en ordre. »

« Le don sacré de l'oraison est dans la Main droite du Sauveur, et à mesure que tu seras vidé de toi-même, c'est-à-dire de l'amour de ton corps et de ta volonté, et que tu t'exerceras dans la sainte humilité, le Seigneur le communiquera à ton cœur. »

Porter sa croix avec Jésus

Padre Pio nous apprend à traverser les épreuves à la manière du Christ et de la Vierge Marie, en s’en remettant totalement au Père avec résignation et patience.

« Quand vous sentez le poids de la Croix peser plus lourdement sur vos épaules, demandez à Dieu qu'Il vous console. En agissant ainsi, vous n'irez pas contre la Volonté de Dieu, mais vous imiterez le Christ qui, au Jardin des Oliviers, demanda à son Père, un soulagement. »

« S'il ne Lui plaît pas de vous écouter, résignez-vous et prononcez comme Jésus votre « Fiat » : Que votre Volonté soit faite ! »

« Tu dois, de préférence, t'humilier devant Dieu, plutôt que te décourager s'Il te réserve les souffrances de Son Fils et s'Il veut te faire éprouver ta faiblesse. Tu dois élever vers Lui la prière de résignation et de l'espoir; même quand tu tombes par fragilité, et Le remercier des biens dont Il te comble. »

Le saint de San Giovanni Rotondo donnait par ses paroles beaucoup de réconfort à ceux qui se tournaient vers lui.

« Plus longue est l'épreuve à laquelle Dieu soumet Ses élus, plus grande est sa Bonté à les réconforter pendant l'oppression et à les exalter, après la lutte. »

« Les Anges ne nous envient que pour une seule chose : avoir la possibilité de souffrir pour Dieu. Il n'y a que la douleur qui permette à une âme de dire avec certitude : « Mon Dieu, Vous voyez bien que je Vous aime. »

Les attaques du démon

Padre Pio eut une grande expérience des combats contre Satan et les démons puisque depuis l’enfance il subit des attaques et dut affronter le mal. Il le fit toujours en se confiant totalement à Jésus, à sa Sainte Mère et avec l’aide de son ange gardien. Le père capucin a donc beaucoup à nous enseigner sur la manière de mener ces combats et de vaincre tout au long de la vie.

« Le diable est comme un chien enragé attaché à une chaîne ; au-delà de la chaîne, il ne peut happer personne. Tiens-toi loin de lui. Si tu approches trop, tu te feras prendre. Souviens-toi que le diable a une seule porte pour entrer dans notre intérieur : notre volonté. Il n'y a pas de portes cachées, ni secrètes. »

« Ne craignez pas : Jésus est plus puissant que l'Enfer, et, à l'évocation de Son Nom, tous les genoux fléchissent au Ciel, sur la Terre et en Enfer. Jésus est la Consolation des bons et la Terreur des impies. »

« Les tentations, les chagrins, les inquiétudes sont des marchandises offertes par l'ennemi. Souvenez-vous que si le diable fait du bruit, c'est qu'il est encore dehors et pas encore dedans. Ce qui doit faire peur est qu'il soit en paix et d'accord avec l'âme humaine. »

La confiance infinie en Jésus

 Sainteté rime avec confiance et Padre Pio comme beaucoup de saints avant lui nous rappelle la puissance de la confiance parfaite en Dieu, en sa bonté, en sa miséricorde. La confiance est la clé qui ouvre le cœur de Dieu.

« Le Cœur et les Bras de Dieu s'ouvrent d'autant plus largement que nous nous faisons plus petits, par le moyen de la confiance. »

« Mettez souvent votre confiance dans la Divine Providence et soyez certains que le Ciel et la terre passeront plus vite que le Seigneur de vous protéger. »