Vous êtes ici :
Saint Louis-Marie Grignion de Montfort : histoire, rayonnement spirituel, oeuvres et prières

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort : histoire, rayonnement spirituel, oeuvres et prières

129827-saint-louis-marie-grignon-de-montfort

Fougueux et missionnaire

Il convertit les campagnes, fonde des écoles, plante des croix, se juche dans les arbres pour prêcher à une assistance passionnée et lorsque son zèle inlassable le fait jalouser par ses supérieurs, il accepte humblement le dépouillement de son œuvre. Le pape le nomme Missionnaire en France et lui demande d’y renouveler la vie chrétienne. Il fonde les Sœurs de la Sagesse, les Prêtres de la Compagnie de Marie, conduit les foules à la Vierge et les lui consacre. Son « secret de Marie » renouvelle toute la théologie mariale et en fait le grand docteur de Marie pour notre temps.

(Retrouvez d’autres saintes et saints dans le guide des saints sur Hozana)

Né le 30 janvier 1673, à Montfort-sur-Meu, près de Rennes, Louis-Marie Grignion de Montfort fut un prêtre catholique, infatigable missionnaire, dont le témoignage évangélique s’imposa face aux milieux bien-pensants de son temps, pénétrés par l’erreur des théories jansénistes. Béatifié en janvier 1888, il fut canonisé et devint saint le 20 juillet 1947. Sa fête est fixée au 28 avril.

L’histoire de saint Louis-Marie Grignion de Montfort

La vie de Louis-Marie Grignion de Montfort est celle de la longue errance d’un prêtre dévoré par l’amour de Dieu et de la Vierge Marie. Rejetant les convenances de son époque, pauvre parmi les pauvres, il parcourut les routes du Royaume, toujours à pied, avec pour seuls bagages son bréviaire, son rosaire, sa statuette de la Vierge et sa discipline. Car cet ascète multipliait les mortifications. Ses pas l’ont conduit de sa Bretagne (on peut encore voir aujourd’hui sa maison natale à Montfort-sur-Meu) à Paris, puis à Poitiers, Nantes, la Normandie, la Bretagne à nouveau.

Sa vie s’inscrit entre les succès de ses missions – adoré du petit peuple, des mendiants, des malades, des pécheurs, des prostituées – et les déconvenues : il fait scandale auprès des milieux cléricaux et bourgeois « bien-pensants » de son temps, attirés, voire convaincus par le jansénisme. Loin d’accepter la vie confortable que lui conférait son statut au sein du clergé, il prenait au pied de la lettre l’enseignement de l’Evangile et bousculait l’ordre établi, sans se soucier des conséquences. Avec ses guenilles et ses souliers percés, il prêchait sur les chemins, convertissait les pauvres, les mendiants, affrontait les ivrognes, les débauchés, les bandits. Dès qu’il s’exprimait, on oubliait son physique ingrat tant on se laissait prendre par cette voix chaude, convaincante, aux accents passionnés. Ermite à ses heures, il profitait de sa solitude pour écrire les documents qui constituent aujourd’hui son œuvre. Dans un but pédagogique, il composa de nombreux cantiques sur des airs profanes, faciles à retenir.

A Nantes, à Poitiers, il fut plusieurs fois congédié tant il mettait d’ardeur dans l’exercice passionné de sa mission à sauver les âmes. Au point qu’il finit par se rendre à Rome, toujours à pied, rencontrer le pape, Clément XI. Devait-il annoncer le règne de Dieu dans un autre pays ? Non, le pape le renvoya en France en qualité de missionnaire apostolique.

Les quatre dernières années de sa vie furent éblouissantes de foi, de sainteté. Il convertit la Vendée en multipliant les missions, les processions, transmettant aux populations une foi vive qui s’est transmise jusqu’à nos jours dans l’ouest de la France. Il s’éteignit à Saint-Laurent-sur-Sèvre le 28 avril 1716 à l’âge de 43 ans.

Plusieurs biographies de saint Louis-Marie Grignion de Montfort ont été écrites, retrouvez-les en bas d’article, dans la rubrique “Mieux connaître Grignion de Monfort”. 

Un rayonnement spirituel

La foi du saint est toute entière tournée vers Marie, la Reine du Ciel, à laquelle il s’était ainsi consacré : « Je vous choisis aujourd’hui, ô Marie, en présence de toute la cour céleste, pour ma mère et ma reine. Je vous livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité. »

« Totus tuus », « Je suis tout à toi, Marie ». Saint Jean-Paul II fit de ces mots de consécration à la Vierge du saint sa devise pontificale. Sa spiritualité mariale fut toute entière inspirée par celle de Louis-Marie Grignion de Montfort.

En effet, Louis-Marie Grignion de Montfort est aujourd’hui considéré comme l’un des maîtres modernes de la théologie mariale. Sa dévotion est christocentrique : c’est en nous établissant en Marie que nous trouverons Jésus. Devenir esclaves d’amour de Marie devient un programme de vie. « La pensée mariologique du saint, écrivit Saint Jean-Paul II, est enracinée dans le mystère trinitaire et dans la vérité de l’Incarnation du Verbe de Dieu ».

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, docteur de l’Eglise ?

Une demande en ce sens aurait été déposée par Mgr François Garnier, évêque de Luçon. Avant une telle proclamation, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi doit donner son accord car l'Eglise fait sien l'enseignement des 32 docteurs de l'Eglise qu'elle a reconnus à ce jour.

Les Congrégations Religieuses fondées par saint Louis-Marie 

La Compagnie de Marie

La Compagnie de Marie, de son nom latin SMM, Societas Mariae Montfortana, regroupe aujourd’hui quelque 800 missionnaires dans 32 pays. Avec un regard de prédilection pour les plus pauvres, ils s’insèrent dans les milieux les plus défavorisés des pays où ils sont envoyés. Toujours sur la route, ils vivent de la Providence.

Les Frères de Saint Gabriel

Initialement appelée les Frères du Saint-Esprit, il s’agit d’une congrégation masculine de droit pontifical, consacrée pour l’essentiel à l’éducation de la jeunesse, notamment des enfants handicapés. 1200 frères œuvrent aujourd’hui dans trente-trois pays et quinze provinces religieuses.

Les Filles de la Sagesse

Une Congrégation fondée par Marie-Louise Trichet (Marie-Louise de Jésus) dont la vocation s’était révélée lors du passage du saint à l’hôpital de Poitiers. D’abord en charge des pauvres malades, elle fonde ensuite  les écoles de charité destinées à l’éducation des enfants pauvres. En 2005, elles étaient 2000 religieuses à œuvrer sur cinq continents, soit 680 en France, réparties dans 66 communautés. Marie-Louise Trichet fut béatifiée le 16 mai 1993.

Compagnie de Jésus, Frères de Saint-Gabriel et Filles de la Sagesse forment, depuis trois siècles, la grande famille montfortaine.

Œuvres et prières de saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Œuvres Principales

Trois documents essentiels rendent compte de la théologie mariale du saint : le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, L’amour de la Sagesse éternelle (différents éditeurs) et Le secret de Marie

Œuvres complètes 

Les Œuvres complètes de saint Louis-Marie Grignion de Montfort sont publiées aux Editions du Seuil. Elles comprennent :

  • Les Lettres

  • L'amour de la sagesse éternelle

  • Lettre circulaire aux amis de la Croix

  • Le secret admirable du Très saint Rosaire

  • Méthode pour réciter le Rosaire

  • Le secret de Marie

  • Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge

  • Règle des prêtres missionnaires de la compagnie de Marie

  • La Croix de la sagesse de Poitiers

  • Règle primitive de la sagesse

  • Maximes et leçons de la divine sagesse

  • Lettre circulaire aux habitants de Montbernage

  • Les règlements

  • Le contrat d'alliance avec Dieu

  • Le testament de Louis-Marie de Montfort

  • Prière du matin et du soir

  • Cantiques

  • Règles de la pauvreté volontaire de la primitive église

  • Quatre abrégés de méditations sur la vie religieuse

  • Le livre des sermons

  • Dispositions pour bien mourir

Le Livre d’Or regroupe par ailleurs les principaux écrits du saint, à savoir les oeuvres principales ci-dessus ainsi que la Prière Embrasée et la Lettre aux Amis de la Croix. Il inclut également des éléments spirituels, la consécration, la pratique intérieure, les prières et la Fraternité Marie Reine des cœurs.

Autres oeuvres, prières et citations 

Conseils pour prier le rosaire :  Le Secret Admirable du Très Saint Rosaire pour se convertir et se sauver, aux Editions du Seuil.

Citation à propos du Rosaire : "Le Rosaire est l’arme la plus puissante pour toucher le Coeur de Jésus, Notre Rédempteur, qui aime tellement sa Mère." 

La neuvaine en tempête en l’honneur de Notre-Dame, médiatrice de toutes les grâces et de Saint Louis Marie Grignion de Montfort, n’est pas à proprement parler un écrit du saint mais elle en reprend les Litanies et  les Prières.

Mieux connaître Grignion de Monfort

Bibliographie 

De nombreux livres et biographies sont consacrés à la vie du saint. Citons :

  • Saint Louis-Marie Grignion de Montfort par Marie-Claire et François Gousseau. Editions Tequi

  • Saint Louis-Marie Grignion de Montfort par Louis de Crom. Club R

  • Grignion de Montfort, le saint de la Vendée, par Louis-Marie Clénet. Editions Perrin. Livrenpoche

  • Louis-Marie Grignion de Montfort par Agnès Richomme. Editions Mame

  • Portrait de Louis-Marie Grignion de Montfort par Monseigneur J. Calvet, Editions Tequi.

Filmographie

Quatre petits films sont disponibles sur Internet à partir du site des Frères de Saint-Gabriel :

Un court métrage a été tourné en 2013 à l’initiative de l’association Éveil et Patrimoine de Nantes et projeté en 2014 à la cathédrale de Nantes.

Prier avec les saints sur Hozana !

Sur Hozana, découvrez des centaines de propositions spirituelles chrétiennes pour nourrir votre prière et votre foi. Vous pouvez par exemple découvrir la vie de saints français parfois oubliés, prier avec le saint du jour ou encore avec les saints du Carmel !