Facebook PixelSainte Rita : biographie, miracles, causes désespérées - Hozana

Sainte Rita : biographie, miracles, causes désespérées

129821-sainte-rita

L’espérance jamais découragée

Mariée contre son gré à un athée violent, sa bonté le convertit. Elle en aura deux fils mais préfèrera les voir morts que prêts à venger l’assassinat de leur père par des truands. Sa prière sera exaucée : ils sont emportés le même jour par la peste ! Restée seule elle veut entrer au couvent. Refusée à plusieurs reprises, elle ne se décourage pas : un miracle convaincra finalement les sœurs de lui ouvrir la porte. Après les souffrances conjugales, elle reçoit le stigmate d’une épine de la couronne du Christ au front. Associée à la douleur de Jésus, Rita portera jusqu’à sa mort cette plaie d’amour offerte pour les cas désespérés.

Biographie de sainte Rita

Sainte Rita est née en 1381 à Rocca Porena près de Cascia. Ses parents âgés étaient de pieux paysans, ayant patiemment supplié le Seigneur de leur accorder un enfant, ils furent exaucés.Dès sa naissance l’enfant bénéficia d’une protection toute spéciale du Seigneur, comme en témoigne le miracle des abeilles.  

La jeune Rita reçoit de sa mère un grand amour pour le Christ et une dévotion toute spéciale à sa Passion. Elle est très pieuse et partage ses activités entre le service à ses parents âgés et la prière. Elle effectue avec bonté les travaux ménagers et agricoles. Deux lieux lui sont chers : une petite pièce aménagée en oratoire par ses soins et le mont Scoglio ou elle aime se recueillir. Soucieux de l’avenir de leur fille unique, les parents décident de la marier. Bien qu’elle ait senti depuis longtemps dans son cœur le désir d’entrer au couvent, Rita accepte pour ne pas faire souffrir ses parents. Elle épouse donc à l’âge de 14 ans Paolo Mancini. Malheureusement cet homme violent et colérique n’est pas le mari idéal pour Rita qui souffrira beaucoup de ses accès de fureur.

Pleine de courage et de bonne volonté, elle s’adonne à sa nouvelle tâche d’épouse et de mère. Rita aura deux fils et cherchera à leur assurer une bonne éducation chrétienne, notamment en les emmenant avec elle faire des œuvres de charité. En plus de tout souffrir en silence, la jeune épouse s’impose des jeûnes et des sacrifices offerts pour la conversion de son mari. La grâce finit par arriver et Paolo se jette aux pieds de sa femme lui demandant pardon. Dès lors la vie de famille est transformée et le bonheur semble s’être installé dans la maison.

Malheureusement, Paolo Mancini peu de temps après sa conversion est sauvagement assassiné par d’anciens compagnons de mauvaise vie. Ses deux fils devenus jeunes hommes prennent le chemin de la vengeance et entrent à leur tour dans cette vie pleine de violence. Héroïque dans son amour de mère, Rita préfère encore voir ses fils morts que coupables d’un péché mortel. De fait, ils meurent l’un après l’autre de maladie mais tous deux l’âme en paix. Rita dans sa cruelle douleur s’adresse à son crucifix : « Seigneur, me voici seule au monde, que voulez-vous de moi maintenant ». La réponse est claire, elle rejaillit en elle: entrer au monastère des Augustines de Cascia.

Rita fera trois fois sa demande d’admission au couvent, toujours refusée en raison de sa situation et de son âge. Pourtant, transportée miraculeusement par trois saints à l’intérieur du couvent, elle sera finalement acceptée. Sœur Rita se révèle tout de suite particulièrement sainte. Elle s’adonne à tous les services, spécialement aux pauvres qu’elle a toujours aidés. Profondément habitée par la Passion du Christ, elle s’y plonge durant ses méditations. Du crucifix va alors se détacher une épine de la couronne d’épines qui vient s’enfoncer dans son front. Sœur Rita gardera toute sa vie cette blessure douloureuse. Cette plaie purulente et malodorante lui vaut d’être mise à l’écart dans une pièce isolée.

Sœur Rita reçoit de nombreuses visites, on lui porte des intentions de prières, elle multiplie les pénitences et les miracles deviennent fréquents. La nouvelle se répand et sœur Rita est désormais connue. Elle tombe malade et restera alitée durant les quatre années précédant sa mort. De plus en plus faible, elle reçoit la visite de Jésus et de la Vierge Marie qui lui annoncent sa mort trois jours après. En effet, le 22 mai 1457 Rita s’envole vers le Ciel laissant derrière elle une foule de grâces.

Si sa sainteté est de suite reconnue par tous, l’Eglise catholique attendra près de cinq siècles pour la proclamer Sainte en 1900. Son corps repose encore aujourd’hui intact dans la basilique de Cascia.

Rita, sainte des causes perdues

Sainte Rita de Cascia est connue comme la sainte des causes désespérées car son intercession s’est toujours révélée très efficace. Son culte s’est progressivement répandu en Italie et dans le monde entier.

Des chrétiens de tous horizons se tournent vers elle après avoir épuisé les moyens humains et ne trouvant plus de solution à leur souffrance et à leur détresse. 

En réalité, elle ne se fait pas remarquer par des actions extraordinaires mais par sa sainteté humble et obéissante. Toute sa vie sainte Rita s’attacha à plaire au Seigneur de toutes les manières en acceptant les épreuves et en faisant la volonté du Père dans chacune de ses situations. Elle fît depuis sa jeunesse de nombreux sacrifices et pénitence qui la rapprochèrent sans cesse de Dieu. C’est par ce chemin qu’elle sut faire monter toujours plus ses prières vers le Ciel et recevoir en retour une multitude de grâce. 

Elle qui connut tous les états de vie intercède pour toutes sortes de difficultés. Elle prie pour ceux qui désirent un enfant, pour les épouses, pour les couples en difficulté, pour les mères dont les enfants partent dans de mauvaises directions, pour les religieuses, pour les malades qu’elle a servi toute sa vie, pour les causes perdues. Dans toutes ces situations son intercession est si puissante et efficace qu’elle est devenue « la patronne des cas impossibles ».

Sainte Rita patronne des gitans

Rita accompagnée d’autres religieuses effectue un grand pèlerinage à Rome à l’occasion du grand Jubilé de 1450. Traversant l’Italie à pied dans des conditions difficiles, elle devient ainsi la patronne des gens du voyage et des gitans.

Les miracles dans la vie de sainte Rita

Le miracle des abeilles

Alors qu’ils travaillaient aux champs, ses parents installèrent la petite Rita dans un couffin au pied d’un arbre ou elle fut bientôt entourée d’abeilles. L’un des paysans s’étant blessé la main revint auprès du bébé qu’il découvrit couvert d’abeilles entrant même dans sa bouche. Pourtant à la stupéfaction de tous, les abeilles ne lui faisaient aucun mal, qui plus est, regardant alors sa main le moissonneur la vit parfaitement guérie. Lorsque plus tard Rita sera religieuse, des abeilles semblables viendront s’installer au monastère. 

Le miracle de la vigne

En tout point sœur Rita obéissait à la mère supérieure, pour l’éprouver, celle-ci lui demandera d’aller jusqu’à arroser tous les jours un cep de vigne desséché. Malgré les moqueries Rita prendra ce travail très à cœur. Après un an le miracle se produit, la branche morte reverdit, grandit et donna un excellent raisin. Cette branche vit toujours au couvent de Cascia et donne depuis plus de cinq cents ans des raisins d’une qualité exceptionnelle.

Le miracle des roses

Alors religieuse et alitée, sœur Rita demande à une visiteuse de lui apporter une rose de son jardin. Celle-ci s’en retourne pensant à un délire de la sœur car l’hiver bat son plein. Pourtant ayant oublié la requête de la malade, elle passe devant son ancien jardin et à sa grande surprise elle y voit une rose magnifique. Cela se reproduit une autre fois avec deux figues qui se trouvèrent mûres en plein hiver.

Les miracles à la mort de sainte Rita

Juste après la mort de sainte Rita, les prodiges éclatent. Plusieurs personnes la voient monter dans la gloire, la cloche du monastère se met à sonner sans que personne ne la touche. La plaie au front cicatrise pour ne laisser qu’une belle trace, son corps répand un parfum délicieux et son visage est bien plus beau qu'à l’ordinaire. Une sœur se penche pour l’embrasser et crie aussitôt miracle, son bras paralysé vient de retrouver sa mobilité.

Une foule venue de toute la région veut vénérer le corps de celle qui était déjà connue comme « la sainte de Rocca Porena », on prépare donc un cercueil spécial ouvert pour y déposer le corps qui demeure beau, souple et parfumé. Une quantité de miracles se produisent auprès de celle dont l’intercession était déjà si puissante sur Terre.

Prier avec sainte Rita

Découvrez les multiples prières à sainte Rita pour demander son intercession:

Il existe de nombreuses dévotions à sainte Rita: chapelet, litanies, médaille. L’on peut demander l’intercession de sainte Rita pour une cause très difficile ou désespérée grâce à cette neuvaine. Par ailleurs de nombreux sanctuaires sont dédiés à sainte Rita.