Les miracles de sainte Rita

Sainte Rita de Cascia est l’une des saintes les plus vénérées, et pour cause, les miracles obtenus par son intercession ne se comptent plus. Durant sa vie, elle obtient déjà de grandes grâces du Seigneur. Après sa mort, celles-ci sont plus nombreuses encore : aveugles qui voient, muets qui se mettent à parler, malades sur le point de mourir qui guérissent, etc. Cette sainte thaumaturge devient la patronne des causes perduesDécouvrez les faits extraordinaires qui ont marqué la vie de sainte Rita et les témoignages de guérisons ayant eu lieu auprès de son tombeau

Les miracles dans la vie de sainte Rita

La naissance de sainte Rita

Les parents de sainte Rita forment un couple saint, priant, charitable et s’aimant l’un l’autre. Leur souffrance est de n’avoir pas d’enfant. Priant assidûment pour cela, il est révélé à la mère, Aimée Ferri, que le Seigneur s’est laissé toucher. Et, en effet, neuf mois plus tard, le couple a la joie d’accueillir une belle petite fille qu’ils nomment Rita, abréviation de Margherita.

Le miracle des abeilles

Alors qu’ils travaillent aux champs, ses parents installent la petite Rita dans un couffin au pied d’un arbre où elle est bientôt entourée d’abeilles. L’un des paysans, s’étant blessé la main, revient auprès du bébé qu’il découvre couvert d’abeilles, celles-ci entrant même dans sa bouche. Pourtant à la stupéfaction de tous, les abeilles ne lui font aucun mal, qui plus est, regardant alors sa main le moissonneur la voit parfaitement guérie. Lorsque plus tard Rita sera religieuse, des abeilles semblables viendront s’installer au monastère. 

Le miracle de la vigne

En tout point sœur Rita obéit à la mère supérieure. Pour l’éprouver, celle-ci lui demande d’aller jusqu’à arroser tous les jours un cep de vigne desséché. Malgré les moqueries, Rita prend ce travail à cœur. Après un an, le miracle se produit, la branche morte reverdit, grandit et donne un excellent raisin. Cette branche vit toujours au couvent de Cascia et donne depuis plus de cinq cents ans des raisins d’une qualité exceptionnelle.

Le miracle des roses

Alors religieuse et alitée, sœur Rita demande à une visiteuse de lui apporter une rose de son jardin. Celle-ci s’en retourne pensant à un délire de la sœur car l’hiver bat son plein. Pourtant ayant oublié la requête de la malade, elle passe devant l’ancien jardin de Rita et à sa grande surprise elle y voit une rose magnifique. Cela se reproduit une autre fois avec deux figues qui se trouvent mûres en plein hiver.

Le miracle de l’epine au front

Alors qu’elle prie intensément, faisant mémoire de la passion du Seigneur, Rita demande à partager avec Jésus la douleur d’une épine de la couronne d'épine. Cela lui est accordé et aussitôt, une épine se détache du crucifix et vient s’enfoncer profondément dans le front de Rita lui laissant une blessure très douloureuse. Cette plaie miraculeuse ne guérira jamais pendant les quatorze ans qu'il reste à vivre à Rita, sauf durant son pèlerinage à Rome. Aujourd’hui encore la plaie est visible sur sa dépouille qui demeure miraculeusement dans un excellent état de conservation et dégage encore un parfum délicieux lorsque la chasse est ouverte

Les miracles après la mort de sainte Rita

Juste après la mort de sainte Rita, les prodiges éclatent. Plusieurs personnes la voient monter dans la gloire ; la cloche du monastère se met à sonner sans que personne ne la touche. La plaie au front cicatrise pour ne laisser qu’une belle trace, son corps répand un parfum délicieux et son visage est bien plus beau qu'à l’ordinaire. Une sœur se penche pour l’embrasser et crie aussitôt miracle, son bras paralysé vient de retrouver sa mobilité.

Une foule venue de toute la région veut vénérer le corps de celle qui était déjà connue comme « la sainte de Rocca Porena ». On prépare donc un cercueil spécial ouvert pour y déposer le corps qui demeure beau, souple et parfumé. Une quantité de miracles se produisent auprès de celle dont l’intercession était déjà si puissante sur Terre. Les miracles ayant lieu par l’intercession de sainte Rita sont consignés dans un registre, en voici quelques exemples : 

  • En 1457, année de la mort de Rita, une jeune fille muette de naissance, est emmenée au tombeau de la sainte qu’elle prie avec ferveur. Après peu de temps, la voilà qui se met à réciter toute seule le Je vous salue Marie à la stupéfaction de tous.
  • La même année, une femme nommée Lucia vient prier au tombeau de Cascia, elle est aveugle d’un oeil et très malvoyante de l’autre. Après quinze jours de prières, elle est guérie et retrouve une vision parfaite des deux yeux. 
  • L’un des miracles ayant mené à la canonisation de sainte Rita est celui d’Elizabeth Bergamini. Celle-ci est atteinte de la variole et est en train de devenir aveugle. Ses parents l'emmènent prier sainte Rita à Cascia. Quatre mois plus tard, la petite fille retrouve la vue. 
  • L’autre miracle présenté pour la cause de canonisation est celui de Cosma Pellegrini, atteint d’une maladie incurable et sur le point de mourir. C’est alors qu’il eut une vision de sainte Rita le saluant, il retrouva à l'instant toute sa force.

Les témoignages de grâces reçues par l’intercession de sainte Rita sont toujours plus nombreux et ininterrompus depuis sa mort comme en témoignent les nombreux ex-voto dans la basilique de Cascia en Italie.