Vous êtes ici :
Saint Luc : vie, évangile, symbole, prières

Saint Luc : vie, évangile, symbole, prières

129798-saint-luc

Un cœur attentionné, un esprit précis

Luc, païen converti par saint Paul, va le suivre d’abord en Asie Mineure puis jusqu’au bout, à l’heure du martyre à Rome, où Paul sera crucifié. Auparavant, à Éphèse, attentionné et délicat, Luc reçoit de la Vierge Marie elle-même ses confidences sur l’enfance de Jésus. Médecin cultivé, esprit précis doublé d’un cœur humble et compatissant, il rédige ainsi le troisième des Évangiles, encore appelé l’Évangile de la Miséricorde. Soucieux d’authenticité, il note aussi comme un véritable historien les faits et gestes de la vie de l’Église jusqu’au premier séjour de saint Paul à Rome. On lui doit les Actes des Apôtres.

(Retrouvez d’autres saintes et saints dans le guide des saints sur Hozana)

Biographie de saint Luc

Luc est né à Antioche dans une noble famille païenne d’origine grecque, après des études très complètes, il devient médecin. Il rencontre l’apôtre saint Paul qui lui annonce la Bonne Nouvelle. Convaincu par ses paroles de feu, Luc abandonne tous ses biens pour marcher à la suite du Christ, renonçant à soigner les corps, il se fait médecin des âmes. Il devient le compagnon de Paul pendant 18 ans, le suivant jusqu’à son martyr à Rome en 67. Ils deviennent si proches que dans ses lettres, saint Paul appelle Luc son bien-aimé (Col 4,14). Ensemble, Paul et Luc prêchent l’Évangile et partagent tout : les mêmes travaux, les mêmes persécutions, les mêmes naufrages. Luc apprend de Paul l’art de la prédication et, à sa suite, il conduit les nations à l’amour de Dieu. Après la mort du grand Apôtre, Luc continue son apostolat en Italie, en Gaule, en Dalmatie et en Macédoine. Il répand son sang pour la foi en mourant martyr à l’âge de 84 ans. Après sa mort, un liquide miraculeux s’écoule de la tombe de saint Luc, guérissant les maladies des yeux de ceux qui s’en soignent avec foi. Ainsi, Luc continue d’exercer la médecine après sa mort. Saint Luc est fêté le 18 octobre, il est le saint patron des médecins et des peintres

Luc est l’auteur de l’un des quatre évangiles, les trois autres évangélistes étant saint Matthieu, saint Marc et saint Jean. Il est aussi l’auteur des Actes des Apôtres où il se fait l'historien des débuts de la vie de l'Église. Saint Luc connut bien la Vierge Marie et son évangile reflète la grande vénération qu’il lui porte ; c’est à elle qu’il consacre le début de son évangile. 

 

L’évangile selon saint Luc

Sous l’inspiration de l’Esprit-Saint et avec ses indéniables compétences personnelles, saint Luc écrit l’évangile qui porte son nom. En tant que médecin, il apporte un regard scientifique sur les maladies rencontrées et les nomme précisément. Ayant été confronté à la misère et à la souffrance humaine, il les comprend et y compatit. Saint Luc est appelé le « scribe de la miséricorde du Christ » car dans son évangile, il rapporte particulièrement les évènements manifestant la bonté du Seigneur : l’enfant prodigue, le bon samaritain, la brebis perdue, la pécheresse pardonnée, le bon larron. Luc accorde une place importante aux femmes, elles apparaissent quatre fois plus que chez les autres évangélistes. L’évangile de Luc est surtout précieux car on y trouve les « évangiles de l’enfance », c’est-à-dire ceux ou sont rapportés les événements entourant l’incarnation et précédant la vie publique de Jésus. Saint Luc est le seul à raconter l’Annonciation, la Visitation, la Nativité, épisodes que l’on retrouve dans la méditation des mystères joyeux du rosaire

Découvrez le chapelet et la prière du rosaire avec les scènes décrites par saint Luc. 

Héritage de saint Luc

Symbole et représentation de saint Luc

L’évangéliste Luc est symbolisé par le taureau. C’est l’animal du sacrifice et l’évangile de Luc commence par l'évocation d'un prêtre offrant les sacrifices au Seigneur dans le Temple de Jérusalem. Ce prêtre n’est autre que Zacharie, le père de saint Jean-Baptiste. Chaque évangéliste est représenté par un symbole correspondant aux premières pages de son évangile : Matthieu, l’ange ; Marc, le lion ; Jean, l’aigle. Ces symboles proviennent aussi de la vision du prophète Ézéchiel où les animaux apparaissent chacun avec quatre faces et quatre ailes.

Le symbole du taureau correspond bien a l’évangéliste Luc car, comme le taureau rumine sa nourriture, Luc a mâché et remâché les paroles de Jésus pour bien assimiler l’enseignement du Christ. C’est lui qui souligne cette qualité essentielle chez la Mère de Dieu lorsqu’il dit « elle gardait fidèlement toutes ses choses en son cœur ».

Saint Luc et la peinture

Dès sa jeunesse, Luc manifeste un don pour la peinture et s’y exerce à ses temps de loisir. La tradition rapporte qu’il demanda à la Sainte Vierge la permission de peindre son portrait. Il réalisa trois peintures de la Vierge à l’Enfant, une fois achevés, il présenta les tableaux à la Mère de Dieu et celle-ci les bénit en disant : « Ma grâce sera toujours avec ces images ». Dans plusieurs lieux on vénère des icônes de la Vierge attribuées à saint Luc : les célèbres Madones de saint Luc. Par la suite, saint Luc représente aussi les saints apôtres, transmettant à l’Eglise naissante les premières icônes. 

Saint Luc est le patron des peintres et des sculpteurs.

Saint Luc patron des médecins

Très tôt, saint Luc est choisi pour saint patron des médecins et des soignants. Au Moyen Âge toutes  les corporations et corps de métiers se placent sous la protection d’un saint patron. Saint Luc étant lui-même médecin, il est naturellement choisi par les médecins pour être leur patron. Dès le XIIIe siècle, les premières facultés de médecine font leur rentrée le 18 octobre, jour de la Saint-Luc, et - jusqu’à la Révolution Française - on organise de grandes fêtes pour le célébrer. 

Prière à saint Luc pour les soignants

Seigneur Jésus,

Toi qui nous as révélé la Miséricorde du Père par le médecin et évangéliste saint Luc, fais de nous de bons Samaritains prêts à accueillir, soigner et consoler les malades et les blessés que Tu nous donnes pour prochains.

Aide-nous à discerner en chacun d’eux les traits de ton Visage divin, Toi qui nous invites à pratiquer d’un même élan l’amour de Dieu et l’amour du prochain, Toi qui guéris l’étranger le jour du sabbat, Toi qui Te laisses toucher par tous et Te rends proche de chacun.

Donne-nous le courage de défendre la vie, de sa conception jusqu’à son achèvement naturel, et de respecter la dignité de tous, particulièrement des plus faibles.

Dans le tumulte de la guerre ou la fatigue d’une nuit de garde, que ton Esprit éclaire nos cœurs et guide nos mains.

Donne-nous aussi la sagesse et la science, pour poser de bons diagnostics et trouver les thérapies adaptées.

Bénis notre travail et nos missions, éclaire notre enseignement et nos recherches.

Plus que tout, donne-nous de reconnaître que nous sommes ce blessé sur le bord de la route. C’est Toi Seigneur Jésus qui ne cesses de venir à notre rencontre et de prendre soin de nous. C’est Toi qui nous charges sur ta monture et qui nous accueilles dans ton Église, hôpital de campagne offert à tous les hommes.

Par l’intercession de saint Luc notre saint patron, bénis le Service de Santé des Armées et accorde-nous, après T’avoir rencontré et servi dans nos frères souffrants, de connaître la joie d’aimer et d’être aimé dans ton éternité d’amour, de lumière et de paix.

Amen.

Priez avec saint Luc sur Hozana

Hozana vous propose de vous mettre à l’école de saint Luc pour accueillir la parole, la méditer et la vivre