Facebook PixelMystères joyeux (chapelet du lundi et du samedi) - Hozana

Mystères joyeux (chapelet du lundi et du samedi)

Premiers mystères médités dans la prière du rosaire, ils correspondent à un chapelet entier (le chapelet du lundi et le chapelet du samedi). Annonciation, visitation, naissance du Christ, présentation et recouvrement de Jésus au temple, ils retracent l’enfance de Jésus. Ils sont suivis par les mystères lumineux, les mystères douloureux et enfin les mystères glorieux.

Comment prier et méditer les mystères joyeux ?

Ces cinq mystères sont traditionnellement médités les lundis et les samedis (les autres jours de la semaine correspondant aux autres mystères). Ces mystères sont dits joyeux car ils dévoilent ce mystère de l’incarnation et la joie qu’il apporte aux hommes. Dieu s’est fait homme et il est venu au milieu de nous. Comme chacun de nous, Jésus naît, grandit, apprend, se fortifie.

Pour chaque mystère, avant demander au Seigneur la grâce du fruit de celui-ci et de réciter une dizaine de chapelet (un Notre Père, 10 Je vous salue Marie et 1 Gloire au Père), nous sommes invités à relire la Parole de Dieu. Pour les mystères joyeux, il s’agit surtout de l’évangile de saint Luc qui évoque le plus ces événements.

Les cinq mystères joyeux

L’annonciation

« Marie dit alors: Voici la servante du Seigneur; que tout se passe pour moi selon ta parole. » (saint Luc. 1 ; 38)

Avant de commencer la dizaine, prions le Seigneur de nous accorder la grâce de ce mystère : « Je t’offre cette première dizaine, Seigneur Jésus, en l'honneur du mystère de l’annonciation, et je te demande, par ce mystère et par l'intercession de ta sainte mère, une profonde humilité de cœur. »

  • Le fruit de ce mystère est l’humilité. Le « fiat » de Marie, son « Oui » humble, obéissant et confiant est le point de départ du salut de l’humanité.

Nous pouvons ajouter une clausule à chaque Je vous salue Marie : « Et Jésus incarné, le fruit de vos entrailles »

Nous finissons la dizaine en récitant : « Grâces du mystère de l'incarnation, descendez dans mon âme et rendez-la vraiment humble. »

La visitation

« Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. » (saint Luc. 1 ; 41-42)

« Je t’offre, Seigneur Jésus, cette dizaine en l'honneur de la visitation de ta sainte mère à sa cousine sainte Elisabeth, et je te demande, par ce mystère et l'intercession de Marie, une parfaite charité envers mon prochain. »

  • Le fruit de ce mystère est la charité fraternelle. Marie, elle-même enceinte, fait le voyage et reste trois mois à servir et aider sa cousine, enceinte également et plus âgée. Elle nous invite à toujours rester ouvert à l’autre, à savoir se mettre au service de celui qui en a besoin.

Clausule aux Je vous salue Marie : « Et Jésus Seigneur, le fruit de vos entrailles »

« Grâces du mystère de la visitation, descendez dans mon âme et rendez-la vraiment charitable. »

La naissance de Jésus

« Et elle mit au monde son Fils premier-né; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. » (saint Luc. 2 ; 7)

« Je t’offre cette dizaine, enfant Jésus, en l'honneur de ta nativité, et je te demande, par ce mystère et l'intercession de ta sainte mère, le détachement des biens du monde, l'amour de la pauvreté et des pauvres. »

  •  Le fruit de ce mystère est l’esprit de pauvreté. Il n’y avait pas de place dans la salle commune pour eux … et malheureusement, il n’y en a pas beaucoup non plus dans notre cœur. Nous détacher de tout ce qui encombre inutilement nos esprits, nos cœurs, nos vies permet de réellement faire de la place à Jésus et aux autres.

Clausule aux Je vous salue Marie : « Et Jésus né à Bethléem, le fruit de vos entrailles »

« Grâces du mystère de la nativité, descendez en mon âme et rendez-la pauvre d'esprit. »

La présentation de Jésus au temple

« Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur » (saint Luc. 2 ; 22)

« Je t’offre, Seigneur Jésus, cette dizaine en l'honneur de ta présentation au temple, et je te demande, par ce mystère et l'intercession de ta sainte mère, le don de la sagesse et la pureté de cœur et de corps. »

  • Les fruits de ce mystère sont la pureté et l’esprit d’obéissance. Joseph, Marie et Jésus remplissent les obligations de purification, comme n’importe quelle autre famille juive de l’époque. Une fois encore, c’est un esprit d’humilité qui les anime.

Clausule aux Je vous salue Marie : « Et Jésus présenté au Temple, le fruit de vos entrailles »

« Grâces du mystère de la purification, descendez dans mon âme et rendez-la vraiment sage et vraiment pure. »

Le recouvrement de Jésus au temple

« En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! ». Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » (saint Luc. 2 ; 48-49)

« Je t’offre, Seigneur, cette dizaine en l'honneur de ton recouvrement au temple et je te demande, par ce mystère et l'intercession de ta sainte mère, ma conversion et celle de tous les pécheurs. »

  • Le fruit de ce mystère est la recherche de Dieu en tout. Par ce dernier mystère joyeux, nous retrouvons un peu le fruit du premier mystère : ne vouloir que ce que Dieu veut. S’en remettre en tout à la volonté de Dieu est la clef de la joie chrétienne.

Clausule aux Je vous salue Marie : « Et Jésus, perdu et retrouvé, le fruit de vos entrailles »

« Grâces du mystère du recouvrement de Jésus au temple, descendez dans mon âme et convertissez-la véritablement. »

Prière à Marie de Charles de Foucauld sur l’Annonciation 

« Notre Dame qui, par ton Oui a changé la face du monde, prends près de toi ceux qui veulent dire oui pour toujours. Tu sais le prix de ce mot, fais que nous ne reculions pas devant ce qu’il exige de nous ; apprends-nous à le dire comme toi, dans l’humilité, la simplicité et l’abandon à la volonté du Père. Demande à ton fils, Jésus, que nos oui quotidiens servent plus parfaitement la volonté de Dieu pour notre bonheur et celui du monde entier. Amen. »

Priez la sainte famille, berceau de notre Sauveur, avec Hozana

Avec ces mystères et l’enfance du Christ, nous ressentons l’importance de l’humilité et de la sainteté de Marie et Joseph qui eurent le courage de faire confiance.