Vous êtes ici :
Saint Gérard Majella : vie, miracles, prières

Saint Gérard Majella : vie, miracles, prières

Biographie de Gérard Majella

Gérard Majella naît le 9 avril 1726 à Muro Lucano en Italie. Il est le plus jeune de cinq enfants, son père est un humble artisan tailleur. Dès l'enfance, il est favorisé de grâces exceptionnelles. A huit ans, il ne trouve sa joie qu'auprès du tabernacle, plonge dans de profondes prières, il en oublie même de manger. Son père meurt lorsqu’il a douze ans et Gérard est alors placé chez un tailleur. Après quatre ans d’apprentissage, il devient serviteur de Monseigneur Claudio Albini, évêque de Lacedonia, celui-ci se montre dur et sévère avec le jeune garçon qui accueilli les châtiments par amour pour le Christ. Gérard vivait tout absorbé en Dieu, presque sans manger et faisait déjà d'étonnants miracles. Le jeune garçon était déjà possédé de la folie de la Croix.

Ressentant en lui un profond appel à la vie religieuse, Gérard se présente au couvent des capucins de sa ville, il y est refusé à cause de sa santé fragile. Ne se décourageant pas, il entre à vingt-trois ans, en 1748, dans la congrégation du Saint-Rédempteur fondée en 1732 par saint Alphonse de Liguori. Dès son noviciat chez les rédemptoristes, Gérard pratique les vertus avec héroïsme. Il fait ses vœux solennels en 1752 et se voit, alors, confier différentes charges selon les nécessités : jardinier, concierge, cuisinier, garçon d’écurie. On lui confie aussi la place de sacristain, qui lui donne l’occasion de satisfaire sa dévotion, il a de fréquentes extases en contemplant le Christ crucifié. En toutes circonstances, Gérard est joyeux, prompt à obéir, partage ses biens avec les plus pauvres, et pratique diverses mortifications et dévotions. Il fait écrire sa règle de vie sur la porte de sa cellule : « Ici on fait la volonté de Dieu, comme Dieu le veut, et aussi longtemps qu’il le veut ». Le frère rédemptoriste était empli d’une brûlante charité envers le prochain et réalisa de nombreuses guérisons inexplicables. Il avait le don de bilocation, le don de connaître l’avenir et obtins des grâces de conversions tout à fait incroyables chez les pécheurs les plus endurcis.

Gérard supporta avec patience la calomnie lorsqu’il fut accusé publiquement par une jeune fille, d’avoir une relation illicite avec une certaine Nicoletta, en réalité abandonnée par un noble débauché, et père de l’enfant qu’elle portait. Frère Gérard se refugia dans le silence afin de rester fidèle à la règle qui lui imposait de souffrir en silence n’importe quelle mortification. Troublée par son humilité et son acceptation de la volonté de Dieu, l’accusatrice se convertit et le disculpa entièrement.

Après une courte mais intense vie religieuse Gérard Majella meurt de la tuberculose le 16 octobre 1755, il n’avait que 29 ans. Il est béatifié en 1893 par Léon XIII et canonisé par Pie X en 1904. Saint Gérard Majella est fêté le jour de sa naissance au Ciel : le 16 octobre.

Il est le saint patron et protecteur des femmes enceintes, des mères de famille, des enfants à naître, des personnes accusées à tort et de la bonne confession.

Miracles de saint Gérard Majella

Les grâces extraordinaires dans son enfance

Dès l'enfance le petit Gérard est favorisé de grâces extraordinaires : il est conduit par son bon ange au sanctuaire de la Vierge Marie de Capodigiano, dans l’église il voit un enfant lui sourire et se détacher de la mystérieuse Belle Dame pour jouer avec lui, et parfois, lui donner un petit pain blanc. Il comprit en grandissant que cet enfant était le petit Jésus. A huit ans, Gérard n’ayant pas obtenu la permission de faire sa première communion reçut pendant la nuit la visite de saint Michel Archange venu lui donner la sainte communion qu’il désirait tant.

Miracles dans la vie de saint Gérard Majella

Un jour, alors que le jeune Gérard était serviteur chez l’évêque, il alla puiser de l’eau. Les clés de la maison de son maître tombèrent dans le puits. Le garçon courut dans l’église la plus proche, prit une statuette de l’Enfant Jésus et la plongea dans le puits. Quand il sortit la statue du puits, elle serrait dans ses mains les clés perdues.

Lorsqu’il était frère rédemptoriste, ses supérieurs en vinrent à lui défendre de faire des miracles. Peu après, frère Gérard vit un maçon tomber d'un échafaudage, il lui ordonna de s'arrêter en sa chute en attendant qu'il ait la permission de le sauver.

Le miracle du mouchoir de Saint Gérard Majella

C’est ce miracle qui a fait de saint Gérard Majella le protecteur des femmes enceintes et des enfants. Un jour que le jeune religieux se trouvait à Oliveto Citra pour des raisons de santé, il rendit visite à la famille Pirofalo. Lorsqu’il les quitta, il fut poursuivi par leur plus jeune fille, qui voulait lui rendre le mouchoir qu’il avait oublié. Frère Gérard lui dit en souriant de le garder car un jour il lui serait utile. Devenue adulte, cette même petite fille faillit mourir en couche. Dans sa douleur elle se rappela les mots du frère et demanda à ce qu’on lui apporte le mouchoir. Les femmes qui étaient avec elle le placèrent sur son ventre. Immédiatement, les douleurs cessèrent et l’enfant naquit sain et sauf. Depuis lors, saint Gérard est invoqué par les femmes enceintes et le sanctuaire de Materdomini qui est dédié à la Vierge et à saint Gérard Majella est décoré d’innombrables nœuds colorés qui rappellent les grossesses ayant abouti sans problèmes grâce à sa protection. Ainsi, saint Gérard, qui était déjà thaumaturge pendant sa vie, a continué à l’être après sa mort.

Prières à saint Gérard Majella

Acte de confiance des mères de famille et des enfants à la Vierge et à Saint Gérard

Voici la prière qui est récitée au sanctuaire de Materdomini (municipalité de Caposele en Italie).

Ô Saint Gérard, dès l’âge le plus tendre, vous avez compris le trésor renfermé dans la dévotion à la Reine du Ciel, et, par votre fidélité à la servir, vous avez mérité de vivre et de mourir sous sa maternelle protection.

Obtenez-moi, pour la Mère de Dieu, un tendre amour qui m’enchaîne à son service, et une confiance illimitée qui, sans cesse, me fasse implorer sa bonté.

Grâce à cette fidélité dans le service de ma céleste Mère, je pourrai m’écrier avec saint Bernard : « Vous êtes, ô Marie, l’Arche bénie dans laquelle j’évite le naufrage », l'Étoile qui me guide au milieu des ténèbres, la rosée qui adoucit mes peines, la nacelle du salut qui me déposera au port de la bienheureuse éternité.

Amen

Prière pour les femmes enceintes

Dieu tout-puissant et éternel, qui, par l’opération du Saint-Esprit, avez préparé le corps et l’âme de la glorieuse Vierge Marie, Mère de Dieu, pour être une demeure digne de votre Fils, et qui, par le même Saint-Esprit, avez sanctifié saint Jean-Baptiste avant sa naissance ; agréez la prière d’une pauvre mère qui vous supplie par l’intercession de saint Gérard, votre fidèle serviteur, de la protéger de tout danger et de bénir l’enfant de ses larmes, afin que, secouru par votre main toute-puissante, il puisse recevoir la grâce du saint baptême.

Faites aussi qu’après une vie chrétienne et sainte, nous parvenions ensemble à la vie éternelle.

Amen

Neuvaine a saint Gérard Majella

Voici la neuvaine a saint Gérard Majella en préparation a sa fête le 16 octobre ou pour lui demander des grâces à tout autre moment de l'année.