Epîtres de Paul

A la suite des quatre évangiles et du livre des Actes des apôtres se trouvent les épîtres écrites par Paul. De l'épître aux Romains, suivi de l’épître aux Corinthiens, jusqu’à l'épître à Philémon, le Nouveau Testament compte treize lettres de l’apôtre Paul. Que nous apprend Paul dans ses épîtres ? Découvrons de manière résumée les enseignements que Paul apporte au travers de ses lettres inspirées par Dieu. 

Qu’est ce que les épîtres de Paul ?

L’apôtre Paul a écrit la plupart de ses lettres alors qu’il se trouvait en prison. Ces lettres étaient adressées aux premières communautés chrétiennes qu’il avait établies autour de la méditerranée. Elles avaient pour but de les encourager dans leur foi, de les guider, de les éclairer. Aujourd’hui encore, elles sont une nourriture spirituelle précieuse pour les chrétiens. Elles sont souvent l’objet de la seconde lecture de la Parole dans les messes.

 On retrouve souvent la même structure dans ces épîtres. Il les commence par une salutation, ensuite, il expose son message - qui prend source dans les enseignements de Jésus - suivi, dans les derniers chapitres, de la manière de le mettre en pratique. 

Les treize lettres de Paul

Romains

L’un des versets clés de cette lettre est : “En effet, je n’ai pas honte de l’Évangile, car il est puissance de Dieu pour le salut de quiconque est devenu croyant, le Juif d’abord, et le païen.” (Romains 1, 16). Paul y présente le message de l’évangile en mettant l’accent sur la grâce de Dieu qui est en Jésus-Christ et qui rend les hommes justes devant Dieu.
Découvrez en davantage sur la lettre aux Romains.

1ère épître aux Corinthiens

Paul écrit aux chrétiens de l’Eglise de Corinthe pour les corriger et les amener à avoir un comportement plus digne et plus respectueux de leur personne. Un verset clé de ce livre est : “Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, car vous avez été achetés à grand prix. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps.” (1 Corinthiens 6, 19-20)
Découvrez en davantage sur les lettres aux Corinthiens.

2ème épître aux Corinthiens

Dans sa deuxième lettre aux Corinthiens, Paul encourage ceux qui se sont repentis de leurs actes immoraux, les met en garde contre les faux apôtres et défend son apostolat. Un verset clé de ce livre est : “Mais il m’a déclaré : « Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » C’est donc très volontiers que je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ fasse en moi sa demeure.” (2 Corinthiens 12, 9)
Découvrez en davantage sur les lettres aux Corinthiens.

Galates

Paul écrit aux chrétiens de Galatie car ceux-ci ont dévié du vrai évangile en ne comptant plus sur la grâce de Dieu mais sur la Loi. Il leur dit : “Je m’étonne que vous abandonniez si vite celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, et que vous passiez à un Évangile différent.” (Galates 1, 6)
Découvrez en davantage sur la lettre aux Galates.

Ephésiens

Paul s’adresse à des chrétiens qui désirent atteindre la maturité spirituelle. Il encourage et instruit sur la discipline à avoir pour y arriver.
Découvrez en davantage sur la lettre aux Ephésiens.

Philippiens

Alors que Paul est emprisonné, son écrit aux philippiens est un véritable encouragement à se réjouir. Un verset clé de la lettre aux philippiens est : “Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie.” (Philippiens 4, 4)
Découvrez en davantage sur la lettre aux Philippiens.

Colossiens

Dans cette lettre, Paul combat les courants de pensée qui ramenaient les croyants de Colosses aux pratiques juives traditionnelles. Dès les premiers chapitres, Paul nous peint la transcendance, la toute-puissance et la toute-suffisance de Christ : “Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né, avant toute créature : en lui, tout fut créé, dans le ciel et sur la terre. Les êtres visibles et invisibles, Puissances, Principautés, Souverainetés, Dominations, tout est créé par lui et pour lui. Il est avant toute chose, et tout subsiste en lui.” (Colossiens 1, 15-17)

1 Thessaloniciens

Paul salue et encourage la foi, l’amour et l’espérance manifestée par les chrétiens de Thessalonique. Il apporte des révélations sur la résurrection des morts, sur le retour de Jésus et invite à vivre dans l’honnêteté et la sanctification. Sur ce dernier sujet, il est écrit :  “La volonté de Dieu, c’est que vous viviez dans la sainteté, en vous abstenant de la débauche,” (1 Thessaloniciens 4, 3)
Découvrez en davantage sur les lettres aux Thessaloniciens.

2 Thessaloniciens

Cette deuxième lettre de Paul apporte de nombreuses révélations sur la venue de Jésus et corrige l’attitude de certains chrétiens qui se laissaient aller à l'oisiveté croyant que le Seigneur Jésus était déjà revenu. Cette église souffrait aussi d’une grande persécution mais Paul prie pour eux en disant : “et qu’il vous accorde, à vous qui subissez la détresse, le soulagement avec nous lorsque, du haut du ciel, le Seigneur Jésus se révélera avec les anges, messagers de sa puissance, dans le feu flamboyant ; alors il fera justice contre ceux qui ignorent Dieu et à ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de notre Seigneur Jésus.” (2 Thessaloniciens 1, 7-8)
Découvrez en davantage sur les lettres aux Thessaloniciens.

1 Timothée

L’apôtre Paul écrit à celui qu’il considère comme son fils, Timothée, pour lui donner des conseils afin de mener à bien son rôle de pasteur de l’église d’Éphèse. Il le met en garde contre les faux docteurs et lui indique l’attitude qu’un responsable d’église doit avoir : “Le responsable doit être irréprochable, époux d’une seule femme, un homme sobre, raisonnable, équilibré, accueillant, capable d’enseigner, ni buveur ni brutal mais bienveillant, ni querelleur ni cupide.” (1 Timothée 3, 2-3)

2 Timothée

Paul écrit cette deuxième lettre à Timothée alors qu’il est emprisonné et est proche de mourir. Il encourage le jeune pasteur à persévérer dans la foi, à évangéliser et à rejeter tous enseignements non-conformes à l’évangile qu’il lui a appris. Cette lettre nous montre ce qui était le plus important aux yeux de Paul : “J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse.” (2 Timothée 4, 7-8)

Tite

Paul aborde les questions du choix des responsables d’église et de la saine doctrine. Il invite Tite à reprendre les personnes qui enseignent avec malhonnêteté. Il rappelle aussi ce que le message de la grâce nous apprend : “Elle nous apprend à renoncer à l’impiété et aux convoitises de ce monde, et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable, avec justice et piété,” (Tite 2, 12)

Philémon 

Paul écrit à Philémon pour lui demander grâce au sujet de Onésime, l’esclave de Philémon qui s’était enfui. Il dit : “Cet Onésime (dont le nom signifie « avantageux ») a été, pour toi, inutile à un certain moment, mais il est maintenant bien utile pour toi comme pour moi. Je te le renvoie, lui qui est comme mon cœur.” (Philémon 1, 11-12)