Ponce Pilate

Dans les 4 premiers livres du Nouveau Testament sont racontés les événements marquants de la vie du Seigneur Jésus : depuis sa naissance à Bethléem jusqu’à la trahison de son disciple Judas, sa crucifixion et sa résurrection. Dans le récit de sa vie, nous trouvons des personnages politiques historiques comme Ponce Pilate. Découvrons ce que la Parole de Dieu dit de cet homme politique et du rôle qu’il a joué dans l’histoire de Jésus-Christ

Qui est Ponce Pilate ?

L’histoire retient de Pilate son appartenance à la classe équestre de la cité de Rome. Il a été préfet de Judée de 26 à 36 après Jésus-Christ avant d’être renvoyé à Rome pour s’expliquer devant l’empereur. Dans la Bible, il est présenté comme le gouverneur devant lequel Jésus a comparu, qui a prononcé l’ordre de sa crucifixion et ordonné le message qui devait être inscrit sur l’écriteau au-dessus de la croix de Jésus. 

Pilate se lave les mains

Le gouverneur de Judée, Ponce Pilate, vers qui Jésus a été envoyé pour être jugé, l’a interrogé mais sans trouver aucun motif de condamnation en lui. En effet, il est écrit : “Pilate, de nouveau, sortit dehors et leur dit : « Voyez, je vous l’amène dehors pour que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. »” (Jean 19, 4) Cependant, la pression des prêtres et du peuple s’accentuant et “Pilate, voyant que ses efforts ne servaient à rien, sinon à augmenter le tumulte, prit de l’eau et se lava les mains devant la foule, en disant : « Je suis innocent du sang de cet homme : cela vous regarde ! »” (Matthieu 27, 24). C’est de là que vient l’expression “s’en laver les mains”, c’est-à-dire refuser de prendre la responsabilité d’une action posée. 

Ponce Pilate et Hérode

Dans l’évangile de Luc, l’évangéliste nous retrace un épisode qui ne se trouve pas dans les autres évangiles, c’est l’amitié née entre Pilate et Hérode Antipas, alors roi de Judée, lors du procès de Jésus. En effet, il est écrit : “Hérode, ainsi que ses soldats, le traita avec mépris et se moqua de lui [Jésus] : il le revêtit d’un manteau de couleur éclatante et le renvoya à Pilate. Ce jour-là, Hérode et Pilate devinrent des amis, alors qu’auparavant il y avait de l’hostilité entre eux.” (Luc 23, 11-12)

Procès de Jésus devant Pilate selon l’évangile de Matthieu

Jésus devant Pilate

“On fit comparaître Jésus devant Pilate, le gouverneur, qui l’interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus déclara : « C’est toi-même qui le dis. » Mais, tandis que les grands prêtres et les anciens l’accusaient, il ne répondit rien.” (Matthieu 27, 11-12) 

“Pilate s’adressa aux grands prêtres et aux foules : « Je ne trouve chez cet homme aucun motif de condamnation. »” (Luc 23, 4)

Pilate interroge Jésus une seconde fois

“Il rentra dans le Prétoire, et dit à Jésus : « D’où es-tu ? » Jésus ne lui fit aucune réponse. Pilate lui dit alors : « Tu refuses de me parler, à moi ? Ne sais-tu pas que j’ai pouvoir de te relâcher, et pouvoir de te crucifier ? » Jésus répondit : « Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi si tu ne l’avais reçu d’en haut ; c’est pourquoi celui qui m’a livré à toi porte un péché plus grand. »” (Jean 19, 9-11) 

INRI : sur l’ordre de Pilate

“19 Pilate avait rédigé un écriteau qu’il fit placer sur la croix ; il était écrit : « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs. »

20 Beaucoup de Juifs lurent cet écriteau, parce que l’endroit où l’on avait crucifié Jésus était proche de la ville, et que c’était écrit en hébreu, en latin et en grec.

21 Alors les grands prêtres des Juifs dirent à Pilate : « N’écris pas : “Roi des Juifs” ; mais : “Cet homme a dit : Je suis le roi des Juifs”. »

22 Pilate répondit : « Ce que j’ai écrit, je l’ai écrit. »” (Jean 19, 19-22)