Marie de Magdala

Dans le Nouveau Testament, nous trouvons de nombreux personnages portant le prénom “Marie”, à commencer par la mère de Jésus. L’identité de Marie de Magdala est souvent assimilée avec celle de la femme pécheresse ou encore de Marie de Béthanie, soeur de Lazare. Cependant, la Bible précise lorsqu’il s’agit bien de Marie-Madeleine ou d’une autre Marie afin que nous ne fassions pas de confusion. Découvrons donc cette femme disciple de Jésus, présente à la croix et premier témoin de la résurrection, qui est appelée apôtre des apôtres par les catholiques. 

Cheminez avec l'apôtre des apôtres en rejoignant cette belle neuvaine à Marie-Madeleine du 14 au 22 juillet sur Hozana.

Qui est Marie – Madeleine ?

L’évangile selon Luc nous présente Marie de Magdala ou encore Marie-Madeleine comme une femme ayant été délivrée par Jésus de sept esprits démoniaques. A la suite de sa délivrance, Marie de Magdala s’est mise au service de Jésus et a commencé à le servir avec ses biens. Nous voyons donc en Marie de Magdala, une femme reconnaissante et attachée à Jésus qui lui fût fidèle jusqu’au bout. En effet, elle est même citée parmi les femmes présentes lors de la Passion du Christ. 

Passages bibliques présentant Marie de Magdala 

Marie de Magdala, délivrée de sept démons

“Ensuite, il arriva que Jésus, passant à travers villes et villages, proclamait et annonçait la Bonne Nouvelle du règne de Dieu. Les Douze l’accompagnaient, ainsi que des femmes qui avaient été guéries de maladies et d’esprits mauvais : Marie, appelée Madeleine, de laquelle étaient sortis sept démons,” (Luc 8, 1-2)

Marie de Magdala, présente à la crucifixion de Jésus

“Il y avait là de nombreuses femmes qui observaient de loin. Elles avaient suivi Jésus depuis la Galilée pour le servir. Parmi elles se trouvaient Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée.” (Matthieu 27, 55-56)

Marie-madeleine, témoin de la résurrection du Christ

“Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons.” (Marc 16, 9)

“Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau.

12 Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus.

13 Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »

14 Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus.

15 Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. »

16 Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître.

17 Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »

18 Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.” (Jean 20, 11-18)