Facebook PixelLa vie mystique de Marthe Robin: stigmates, dons, charismes - Hozana
Vous êtes ici :
La vie mystique de Marthe Robin: stigmates, dons, charismes

La vie mystique de Marthe Robin: stigmates, dons, charismes

La Passion du Christ et les stigmates

 Au fil de sa vie, éprouvée par une maladie extrêmement invalidante, Marthe Robin fut de plus en plus unie au Christ. Elle offre par amour toute sa souffrance à Jésus et progressivement le Christ se donne à elle, la faisant entrer dans l’intimité de ses souffrances, plus particulièrement de sa Passion.

A partir de 1930, Marthe reçoit les stigmates invisibles, qui deviendront visibles par la suite. Elle revit tous les vendredis la Passion de Jésus et se sent alors comme Jésus, chargée de tous les péchés du monde.

Son père spirituel autorise certaines personnes à assister à cette passion, le nombre de témoignages est tel que le phénomène est indiscutable. Par ailleurs, le père Faure, curé du village, va noter scrupuleusement les paroles de Marthe durant ses « passions », ceci nous reste donc comme témoignage de ce qui se passait en elle à ce moment-là. Elle-même parlait de cette expérience ainsi : « Tous les chrétiens ont à participer à la Passion du Christ, à achever en leur corps ce qui manque à la Passion du Christ total. Moi, je ne suis qu'un signe, un rappel pour tous les chrétiens ».

L’hostie pour seule nourriture

 La maladie de Marthe (encéphalite) est allée en empirant au fil des années et la paralysie s’est étendue. C’est cette paralysie des muscles qui l’empêche de déglutir. Pourtant de manière inexpliquée, Marthe pu toujours avaler l’hostie qui devint son unique nourriture. De manière toute aussi incompréhensible, Marthe resta en vie plus de cinquante sans recevoir aucun autre aliment. Elle précise elle-même : « Je ne me nourris que de cela. On m’humecte la bouche mais je ne puis avaler. L’hostie me procure une impression physique de nourriture. Jésus étant tout mon corps, c’est Lui qui me nourrit. C’est comme une Résurrection ».

Marthe Robin expérimenta toute la puissance du sacrement de l’eucharistie. Elle vécu toutes les promesses que fait Jésus dans l’Evangile à ceux qui mangent sa chair et boivent son sang : « Ma chair est une vraie nourriture et mon sang une vraie boisson ». Elle l’expliquait de manière très simple et pleine d’entrain : « J’ai envie de crier à ceux qui me demandent si je mange que je mange plus qu’eux, car je suis nourrie par l’Eucharistie du sang et de la chair de Jésus. J’ai envie de leur dire que c’est eux qui arrêtent en eux les effets de cette nourriture, ils en bloquent les effets ».

Après chaque eucharistieMarthe a une extase de plusieurs heures ou elle se sent tout à fait unie à Jésus.

Le don de conseil

Marthe reçu dans sa petite chambre de Châteauneuf de Galaure environ 100 000 personnes. Les témoignages très nombreux qui relatent ces rencontres se recoupent sur le don d’écoute exceptionnel de Marthe. Elle avait une mémoire extraordinaire et un don de compréhension de l’âme de chaque personne qu’elle rencontrait. Elle pouvait ainsi avoir pour chaque visiteur une parole inspirée.

La prière d’intercession de Marthe Robin est reconnue très puissante. Elle avait à l’image de Jésus beaucoup de compassion pour les personnes, sa prière était toute vécue de l’intérieur et de nombreuses grâces se répandaient sur ceux qui venaient la voir. Par exemple beaucoup de couples venus confier leur souffrance d’être sans enfant repartaient exaucés dans cette attente. Beaucoup d’autres situations difficiles voire désespérées se sont arrangées suite à son intercession.

Les combats contre le démon

Comme le sont souvent ceux qui appartiennent pleinement au Christ, Marthe fut toute sa vie poursuivie par les attaques du démon. Elle demeura toujours dans la confiance en Jésus.

Comme saint Padre Pio, sainte Thérèse d’Avila, saint Jean Bosco ou le Curé d’Ars, Marthe eut à affronter le mal de manière directe. Les attaques du démon, visibles et invisibles vont jusqu’à atteindre son corps. Dans ces moments, Marthe demeure solide grâce aux armes spirituelles que lui transmet Jésus, grâce à la présence de la Sainte Vierge et en offrant tous ses tourments pour le salut du monde et la conversion des pécheurs.

Concernant l’intervention de la Vierge Marie voici ce que dit Marthe Robin : « Quand la Vierge Marie paraît, alors le démon ne peut absolument rien sur elle. Rien. Elle est si belle, non pas seulement de visage... Il n'a aucun pouvoir sur elle. Aucun. Quand elle apparaît, si vous voyiez cette fuite, cette dégringolade de tous les démons, qui sont opposés entre eux, qui ont de la haine l'un pour l'autre. Quel spectacle, quelle bousculade ! ».

L’union de Marthe au Christ était telle que le démon ne pouvait absolument rien contre elle et toutes ses paroles montrent que l’important réside dans la confiance en Jésus.