Facebook PixelLes Foyers de Charité de Marthe Robin - Hozana
Vous êtes ici :
Les Foyers de Charité de Marthe Robin

Les Foyers de Charité de Marthe Robin

La grande œuvre confiée à Marthe Robin

A l’origine des Foyers de Charité il y a la grande Œuvre voulue par Jésus et confiée à Marthe Robin, simple paysanne de la campagne reculée française. Lourdement handicapée et alitée toute sa vie, celle-ci vécu une rencontre décisive avec le Seigneur qui transforma toute sa vie. C’est à elle spécialement que le Seigneur a fait appel.

En 1933 Marthe reçoit la révélation intérieure du Christ sur les « Foyers de Charité » qu’il appelle « la grande Œuvre de mon amour ». Le Christ lui révéla son projet qui devait commencer très simplement par la fondation d’une petite école paroissiale dans sa commune : Châteauneuf de Galaure. En 1934 l’école ouvrit ses portes grâce au travail de l’abbé Faure alors curé de la paroisse. C’était une école de jeunes filles, réunissant au tout début sept filles, pensionnaire et demi-pensionnaire. Marthe aimait à rappeler ainsi le début de l’œuvre : « C'est par la prière des enfants que se fonde un Foyer. Par elle commencent toutes les grandes œuvres de Dieu ».

Le 10 février 1934 eu lieu la rencontre décisive avec l’abbé Georges Finet. Ce prêtre lyonnais avait de hautes responsabilités dans l’éducation catholique. Il fut chargé d’apporter une statue de « Marie médiatrice de toutes grâces » à Marthe pour la nouvelle école.

La première rencontre dure trois heures, Marthe est très émue de rencontrer le père Finet qu’elle avait déjà vu spirituellement deux fois et dont Jésus lui avait parlé : « Le prêtre que Je me prépare pour l’établissement (de l’Œuvre) et pour son immense développement sera un apôtre d’une très grande influence. Il y fera du reste de magnifiques conquêtes et des conversions nombreuses et inespérées ».

Dès la fin de la rencontre, Marthe expose l’attente de Jésus au père et commence alors la grande aventure des « Foyers de Lumière, de Charité et d’Amour ». Marthe insiste beaucoup sur le rôle des laïcs : l’Eglise va « totalement se rajeunir par l’apostolat des laïcs. Le laïcat va avoir un rôle très important à jouer dans l’Eglise… ».

Le premier Foyer de Charité voit le jour en 1936, dans le petit village de la Drôme de Châteauneuf de Galaure.

Qu’est-ce qu’un Foyer de Charité

Un Foyer de Charité est avant tout une communauté de personnes, laïcs principalement. Un prêtre est le père de Foyer, c’est lui le responsable de la communauté.

Aujourd’hui, on compte 1000 personnes engagées à vie en tant que membres des Foyers de Charité. Ces personnes peuvent être célibataires ou mariés, prêtre ou laïc. Ils consacrent leur vie au service de l’évangélisation, ils mettent en commun leurs biens et vivent en communauté à l’image des premiers chrétiens. Leur quotidien est partagé entre la prière et le travail autour de l’accueil des retraitants.

Les membres de Foyer ont encore d’autres activités un peu partout dans le monde, ils s’occupent de dispensaires ou de maisons d’enfants orphelins. Par là ils cherchent à soulager les souffrances et montrer la présence de Dieu.

La mission principale des Foyers de Charité est de proposer des retraites spirituelles de formation chrétienne présentant une synthèse des fondamentaux de la foi catholique. Ce sont des retraites en silence, à l’écart du monde pour se ressourcer. Ces retraites sont ouvertes à tous, quelle que soit sa situation, chacun peut désirer faire un point dans sa vie, apprendre ce qu’est la foi catholique, retrouver du calme et de la paix avant de faire un choix, etc.

Depuis 1986 l’œuvre des Foyers de Charité est reconnue par le Conseil Pontifical pour les Laïcs comme association internationale de fidèles de droit pontifical. Chaque Foyer est rattaché à l’église diocésaine.

Les Foyers de Charité aujourd’hui

 Les Foyers de Charité sont une Œuvre internationale catholique. Aujourd’hui 80 Foyers sont ouverts dans 42 pays (Europe, Afrique, Amérique et Asie). Chaque Foyer est inscrit dans la réalité locale du pays où il est fondé, cependant tous les Foyers se rejoignent sur un même esprit.

Partout les Foyers participent à la « Nouvelle Pentecôte d’Amour », ce sont des pôles d’évangélisation dans le monde d’aujourd’hui. Ils veulent fortifier et encourager les chrétiens dans leur foi et donner la possibilité à tous les hommes de rencontrer le Christ.

Dans le monde sept écoles fondées par les Foyers de Charité offrent une éducation chrétienne. Le rayonnement mondial de l’Oeuvre de Marthe Robin est immense et les fruits abondants.