Facebook PixelLes prophéties de Marthe Robin - Hozana
Vous êtes ici :
Les prophéties de Marthe Robin

Les prophéties de Marthe Robin

 Marthe Robin a-t-elle fait des prophéties sur la France ?

Concernant l’avenir de la France

En réalité si beaucoup de choses circulent sur internet, les témoignages et documents rapportés sur la vie de Marthe ne donnent pas une prophétie de Marthe Robin sur la FranceMarthe Robin s’est fréquemment exprimée sur la situation politique et sociale de son pays mais en rappelant toujours qu’elle ne connaissait pas l’avenir. Il est donc important de replacer ses paroles dans leur contexte et de les prendre dans leur globalité non en se concentrant uniquement sur des paroles de soi-disant « prophéties ».

Quelle que soit l’époque ou Marthe ait parlé de la France, ses propos suivent toujours la même idée. Ce qui ressort de ses conversations est l'enchaînement suivant : tout d’abord la France s’enfonce ou s’enfoncera dans les ténèbres, ensuite elle s’en relèvera, enfin elle redeviendra la « Fille aînée de l’Eglise ».

Concernant la « Nouvelle Pentecôte d’Amour »

Une question souvent posée est de savoir quand se dérouleront ces évènements. Marthe Robin elle-même a pu se poser cette question en ce qui concerne la « Nouvelle Pentecôte d’Amour » annoncée par Jésus et qu’elle croyait toute proche. Elle a petit à petit compris que celle-ci arriverait progressivement, de manière cachée et ne serait manifeste que dans un temps lointain.

C’est Jean Guitton, intellectuel parisien très proche de Marthe Robin qui nous rapporte ses paroles dans son livre « Portrait de Marthe Robin ». Il dit : « Je me souviens lui avoir posé une dernière question : "Marthe, vous parlez d'une Pentecôte d'amour. Comment vous représentez-vous cette Pentecôte d'amour ?" ».

Réponse de Marthe : « Oh ! pas du tout sous une forme extraordinaire. Je la vois comme paisible, comme lente. Je pense qu'elle se fera petit à petit, peu à peu. Je pense même qu'elle a déjà commencé. Quant à l'avenir, vous savez qu'on me prête beaucoup d'idées sur l'avenir. Je ne sais rien, sauf une chose : que l'avenir c'est Jésus. »

Jean Guitton écrit ceci en 1958 : « Sur l'avenir, où on essaie de l'interroger, on voit bien qu'elle ne cherche pas à prédire, elle se place à une sorte de perspective divine ».

La prière de Marthe Robin pour la France

Un appel à prier pour la France 

Marthe Robin est l’une des grandes instigatrices de la prière pour la France. Dans la lignée de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de Marcel Van elle rappelle l’importance actuelle de prier pour cette nation. Alors que depuis un siècle la tradition de prier pour la France s’était perdue, on constate aujourd’hui un nouvel élan de prière et même de jeûne pour la France. Marthe Robin en a été avant-gardiste puisqu’elle avait compris bien avant ce réveil spirituel l’importance capitale de consacrer la France au Seigneur. Voici ses paroles : « Ô Père, ô mon Dieu, délivrez, sauvez maintenant votre France ; préparez le cœur de ses enfants à la mission qu'ils vont avoir à accomplir pour elle, pour toutes les autres nations, pour l'Eglise tout entière ».

Aujourd’hui il est réjouissant de voir les multiples initiatives de prière pour la France qui ont lieu un peu partout. Elles viennent souvent de groupes de laïcs qui cherchent à mettre en pratique les demandes du Seigneur. Ces demandes, confiées aux grands saints du siècle passé et répétées dans divers lieux d’apparitions mariales sont aujourd’hui entendues et mises en pratiques.

La prière de Marthe Robin pour la France

Ô Père, ô mon Dieu, délivrez, sauvez maintenant votre France ;

préparez le coeur de ses enfants à la mission qu'ils vont avoir à accomplir pour elle, pour toutes les autres nations, pour l'Eglise tout entière.

Ô Père, ô mon Dieu, que le coeur de tous vos élus tressaille maintenant à votre appel, reconnaissant votre voix et votre commandement, votre invitation à agir ;

conduisez-les, ô mon Dieu, chacun à sa place et chacun à sa mission et imposez-leur vous-même tout ce que vous voulez de chacun et de tous.

Que rien ne soit l'effet de leur choix, ô mon Dieu, mais de votre unique désir, de votre unique volonté d'amour.

Ô Maman chérie, ne les laissez ni s'égarer, ni se tromper.