Facebook PixelAdam et Eve - (Genèse 3, 1-13) - Hozana

Adam et Eve - (Genèse 3, 1-13)

Dans le premier livre de l’Ancien Testamentla Genèse présente un récit des origines. L’histoire d’Adam et Eve représente le début de l’humanité et son éloignement de Dieu. Adam a été formé le premier, à partir de la terre et Dieu l’a placé dans le jardin d’Eden afin qu’il le travaille et le garde. Dans ce jardin, aussi appelé jardin des délices, étaient l’arbre de vie et l’arbre de la connaissance. Après avoir désobéi à Dieu en mangeant le fruit de l’arbre défendu, Adam et Eve sont chassés du jardin. La chute d’Adam et Eve, séduits par le serpent tentateur, représente le péché originel. Découvrons l’histoire de Adam et Eve telle que présentée dans les écrits bibliques.

Commandement de Dieu à Adam

“Le Seigneur Dieu prit l’homme et le conduisit dans le jardin d’Éden pour qu’il le travaille et le garde. Le Seigneur Dieu donna à l’homme cet ordre : « Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin ; mais l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car, le jour où tu en mangeras, tu mourras. »” (Genèse 2, 15-17)

La désobéissance d’Adam et Eve

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Alors, Dieu vous a vraiment dit : “Vous ne mangerez d’aucun arbre du jardin” ? »

02 La femme répondit au serpent : « Nous mangeons les fruits des arbres du jardin.

03 Mais, pour le fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : “Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sinon vous mourrez.” »

04 Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas !

05 Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »

06 La femme s’aperçut que le fruit de l’arbre devait être savoureux, qu’il était agréable à regarder et qu’il était désirable, cet arbre, puisqu’il donnait l’intelligence. Elle prit de son fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea.

07 Alors leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils se rendirent compte qu’ils étaient nus. Ils attachèrent les unes aux autres des feuilles de figuier, et ils s’en firent des pagnes.

08 Ils entendirent la voix du Seigneur Dieu qui se promenait dans le jardin à la brise du jour. L’homme et sa femme allèrent se cacher aux regards du Seigneur Dieu parmi les arbres du jardin.

09 Le Seigneur Dieu appela l’homme et lui dit : « Où es-tu donc ? »

10 Il répondit : « J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. »

11 Le Seigneur reprit : « Qui donc t’a dit que tu étais nu ? Aurais-tu mangé de l’arbre dont je t’avais interdit de manger ? »

12 L’homme répondit : « La femme que tu m’as donnée, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. »

13 Le Seigneur Dieu dit à la femme : « Qu’as-tu fait là ? » La femme répondit : « Le serpent m’a trompée, et j’ai mangé. »

L’arbre de la connaissance du bien et du mal

Lorsque Dieu a créé Adam et Eve, il leur a donné la capacité de choisir. Par ce libre-arbitre, ils pouvaient décider soit d’obéir au commandement de Dieu soit d’y désobéir en faisant ce qu’ils voulaient. Qu’est-ce que cet arbre de la connaissance du bien et du mal peut symboliser aujourd’hui dans nos vies ? Il représente ces choses que nous savons être contraires à la Parole de Dieu mais dont l’apparence nous plait et nous attire tellement. Quand Dieu nous parle, c’est avec Sa sagesse qui voit tout en avance. Il connaît les conséquences qu’auront la désobéissance alors il nous avertit pour notre bien. Cependant, même si nous sommes tombés en tentation, grâce à Jésus, nous pouvons encore nous approcher de Dieu pour demander miséricorde et grâce ! “En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché.” (Hébreux 4, 15-16)