Les dix commandements (décalogue)- Exode 20

Parmi les livres de l’Ancien Testament, les cinq premiers sont traditionnellement attribués à Moïse. Appelés la Loi de Moïse, ces écrits présentent les commandements de Dieu pour son peuple. Parmi ces 613 ordonnances de la loi divine, les “10 commandements” ou encore “dix paroles de Dieu” ont été écrites par le “doigt de Dieu” sur des tables de pierre appelés Tables de la LoiLe passage biblique d’Exode 20 présente la scène où Moïse, descendant du Mont Sinaï , expose “le décalogue” au peuple. Découvrons quels sont les dix commandements de Dieu et explorons en profondeur les deux plus grands commandements qui les résument.  

Les tables de la Loi dans le livre de l’exode

Alors Dieu prononça toutes les paroles que voici :

02 « Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage.

03 Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi.

04 Tu ne feras aucune idole, aucune image de ce qui est là-haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou dans les eaux par-dessous la terre.

05 Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux, pour leur rendre un culte. Car moi, le Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux : chez ceux qui me haïssent, je punis la faute des pères sur les fils, jusqu’à la troisième et la quatrième génération ;

06 mais ceux qui m’aiment et observent mes commandements, je leur montre ma fidélité jusqu’à la millième génération.

07 Tu n’invoqueras pas en vain le nom du Seigneur ton Dieu, car le Seigneur ne laissera pas impuni celui qui invoque en vain son nom.

08 Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier.

09 Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage ;

10 mais le septième jour est le jour du repos, sabbat en l’honneur du Seigneur ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni tes bêtes, ni l’immigré qui est dans ta ville.

11 Car en six jours le Seigneur a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, mais il s’est reposé le septième jour. C’est pourquoi le Seigneur a béni le jour du sabbat et l’a sanctifié.

12 Honore ton père et ta mère, afin d’avoir longue vie sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu.

13 Tu ne commettras pas de meurtre.

14 Tu ne commettras pas d’adultère.

15 Tu ne commettras pas de vol.

16 Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.

17 Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne : rien de ce qui lui appartient. »

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu 

Lorsqu’un scribe pose la question suivante à Jésus : « Quel est le premier de tous les commandements ? », il lui répond : “« Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.” (Marc 12, 28-30). Aimer Dieu est le plus grand commandement ! Cependant, en quoi consiste cet amour ? L’apôtre Jean répond à cette question en disant : “Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés.” (1 Jean 4, 10) Ainsi, aimer Dieu, c’est accepter de croire et de recevoir son grand amour pour nous. Lorsque nous croyons que : “(...) Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle.”, nous commençons à aimer Dieu en réponse à son amour. 

Aime ton prochain comme toi-même

Jésus continue sa réponse à ce scribe en disant : “Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là." (Marc 12, 31). Sur l’amour du prochain, Jésus a aussi raconté la parabole du bon samaritain où il montre comment mettre en pratique ce commandement. En effet, lorsqu’on aime l’autre, on ne l’ignore pas dans ses détresses, mais on s’arrête, on offre de son temps, de son attention et même de son argent pour le bonheur de notre prochain. Demandons la grâce de Dieu afin de pouvoir chaque jour marcher avec cette pensée : “« (...) tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes.” (Matthieu 7, 12)