Jacob

Dans l’Ancien Testament, lorsque Dieu s’adresse à son peuple, il se présente très souvent comme le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Ce nom de Dieu provient de l’Alliance conclue avec ces trois hommes qui s’est étendue sur l’ensemble du peuple juif. Découvrons l’histoire de Jacob, fils d’Isaac !

Qui est Jacob dans la Bible ?

Jacob, fils d’Isaac et Rebecca

Jacob est né de l’union entre Isaac et sa femme Rebecca. Il est le petit-frère jumeau de Esau, dont il tenait le talon lors de l’accouchement. C’est ce qui lui a valu le nom de Jacob qui signifie en hébreu : “celui qui prend par le talon” ou “qui supplante”. Avant même leur naissance, le seigneur dit à Rebecca : « Deux nations sont dans ton ventre. Deux peuples différents sortiront de tes entrailles : l’un sera plus fort que l’autre, et l’aîné servira le cadet. » (Genèse 25, 23)

Femmes de Jacob

Jacob a épousé les deux filles de Laban, le frère de sa mère : Léa et Rachel. Amoureux de la cadette, Rachel, il travailla 14 ans au total pour pouvoir l’épouser. En effet, Laban l’a trompé en lui donnant Léa comme épouse, après ses 7 années de labeur, l’obligeant à travailler 7 autres années pour la femme qu’il aimait. 

Jacob, l’usurpateur

L’histoire de Jacob est pleine de tromperies et de coups bas. Premièrement, il prend à son frère son droit d'aînesse en le convaincant de l’échanger contre un plat de lentilles. Puis, il vole la bénédiction de celui-ci, en se faisant passer pour lui devant Isaac, leur père. Après cela, c’est lui qui est trompé par son beau-père Laban, qui l’exploite et le fait travailler comme berger pendant 20 ans. Cependant, au moment de partir, Jacob met en place une technique qui lui permet de se jouer de son beau-père et de partir avec les meilleures bêtes de son troupeau.  

Jacob devient Israël

Le nom d'Israël a été donné à Jacob après qu’il eut lutté avec un ange de Dieu durant la nuit. Alors que l’Ange veut s’en aller, Jacob lui demande de le bénir et celui-ci lui donne le nom d'Israël ce qui signifie “Dieu prévaut” ou encore “lutteur avec Dieu”. 

Les fils de Jacob

De ses deux femmes et de ses deux concubines, Jacob eut douze fils et une fille. C’est de ses douze fils que sont nés les douze tribus d'Israël que sont Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Zabulon, Issacar, Dan, Gad, Aser, Nephtali, Joseph, Benjamin. 

Jacob et Joseph

Joseph était le fils préféré de Jacob car il était le fils de sa vieillesse. Cependant, par jalousie, ses frères l’ont vendu et ont fait croire à leur père qu’il avait été tué par une bête sauvage. A la fin de sa vie, Jacob retrouve son fils, bien vivant, élevé au rang de gouverneur en Egypte. Celui-ci prendra soin de son père jusqu’à sa mort quelque temps après. 

Principaux épisodes de la vie de Jacob, fils d’Isaac

Jacob, frère d'Esaü

“Le premier qui sortit était roux, tout couvert de poils comme d’une fourrure. On lui donna le nom d’Ésaü. Après quoi sortit son frère, la main agrippée au talon d’Ésaü. On lui donna le nom de Jacob (c’est-à-dire : Il talonne). À leur naissance, Isaac avait soixante ans. Les garçons grandirent. Ésaü devint un chasseur habile, un homme des champs ; Jacob était un homme délicat demeurant sous les tentes.” (Genèse 25, 25-27)

Le droit d'aînesse

“Un jour, Jacob préparait un plat, quand Ésaü revint des champs, épuisé. Ésaü dit à Jacob : « Laisse-moi donc avaler cette sauce, le roux qui est là, car je suis épuisé ! » C’est pour cela qu’on a donné à Ésaü le nom d’Édom (c’est-à-dire : le Roux). Jacob lui dit : « Vends-moi maintenant ton droit d’aînesse ! » Ésaü répondit : « Je suis en train de mourir ! À quoi bon mon droit d’aînesse ? » Jacob reprit : « Jure-le moi, maintenant ! » Et Ésaü le jura, il vendit son droit d’aînesse à Jacob.” (Genèse 25, 29-33)

La bénédiction volée

“Jacob entra chez son père et dit : « Mon père ! » Celui-ci répondit : « Me voici. Qui es-tu, mon fils ? » Jacob dit à son père : « Je suis Ésaü, ton premier-né ; j’ai fait ce que tu m’as dit. Viens donc t’asseoir, mange de mon gibier ; alors, tu pourras me bénir. »” (Genèse 27, 18-19)

Béthel : la vision de l’échelle

“Il atteignit le lieu où il allait passer la nuit car le soleil s’était couché. Il y prit une pierre pour la mettre sous sa tête, et dormit en ce lieu. Il eut un songe : voici qu’une échelle était dressée sur la terre, son sommet touchait le ciel, et des anges de Dieu montaient et descendaient. Le Seigneur se tenait près de lui. Il dit : « Je suis le Seigneur, le Dieu d’Abraham ton père, le Dieu d’Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je te la donne, à toi et à tes descendants. (...) Jacob se leva de bon matin, il prit la pierre qu’il avait mise sous sa tête, il la dressa pour en faire une stèle, et sur le sommet il versa de l’huile. Jacob donna le nom de Béthel (c’est-à-dire : Maison de Dieu) à ce lieu qui auparavant s’appelait Louz.” (Genèse 28, 11-19)

Le travail de Jacob chez Laban

“Laban lui dit : « Que je puisse trouver grâce à tes yeux ! J’ai appris par divination que le Seigneur m’a béni à cause de toi. » Puis il ajouta : « Fixe-moi ton salaire et je te le donnerai. » Jacob dit : « Tu sais combien j’ai travaillé à ton service et ce que ton bétail est devenu grâce à moi. Il représentait peu de chose avant moi, mais il a considérablement augmenté : le Seigneur t’a béni depuis que je suis là. Et moi, maintenant, quand vais-je travailler pour ma maison ? »” (Genèse 30, 27-30)

Lutte de Jacob avec l’ange

“L’homme dit : « Lâche-moi, car l’aurore s’est levée. » Jacob répondit : « Je ne te lâcherai que si tu me bénis. » L’homme demanda : « Quel est ton nom ? » Il répondit : « Jacob. » Il reprit : « Ton nom ne sera plus Jacob, mais Israël (c’est-à-dire : Dieu lutte), parce que tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu l’as emporté. »” (Genèse 32, 27-29)

La colère d'Esaü calmée 

“Jacob leva les yeux. Il vit qu’Ésaü arrivait, et avec lui quatre cents hommes. Il répartit alors les enfants entre Léa, Rachel et les deux servantes.En tête, il mit les servantes et leurs enfants, puis Léa et ses enfants, et derrière, Rachel et Joseph. Quant à lui, il passa devant eux et il se prosterna sept fois, face contre terre, avant d’aborder son frère. Ésaü courut à sa rencontre, l’étreignit, se jeta à son cou, l’embrassa, et tous deux pleurèrent.” (Genèse 33, 1-4)

Jacob trompé par ses fils 

“Ils prirent alors la tunique de Joseph, égorgèrent un bouc et trempèrent la tunique dans le sang. Puis ils firent porter à leur père la tunique de grand prix, avec ce message : « Nous avons trouvé ceci. Regarde bien : est-ce ou n’est-ce pas la tunique de ton fils ? » Il la reconnut et s’écria : « La tunique de mon fils ! Une bête féroce a dévoré Joseph ! Il a été mis en pièces ! » Jacob déchira ses vêtements, mit un sac sur ses reins et porta le deuil de son fils pendant de longs jours.” (Genèse 37, 31-34)