Contemplation : comment faire ?

De toutes les formes de prière, il en est une qui se caractérise particulièrement par un profond mouvement méditatif. Le Littré définit la contemplation comme des “méditations relevées, qui vont jusqu'à rompre toute communication de l'esprit et du corps avec les choses sensibles.” Méditations : le mot est posé. Contempler suppose d’amener son corps, son esprit et son âme dans une forme de méditation, dans le but de s’approcher le plus possible de Dieu. Si elle correspond à la dernière phase de la lectio divina, la contemplation est également une forme de prière à part entière. L’Église Catholique de France estime même que “la contemplation est nécessaire dans la vie de tout chrétien pour que son action reflète son amour de Dieu”. Mais qu’est-ce que c’est, concrètement, la contemplation ? Et comment s’y prendre ?

Contemplation : mode d’emploi

Se concentrer sur la présence de Dieu

À l’instar de Marie, asseyons-nous aux pieds du Christ et tâchons de ne pas nous laisser submerger par l’agitation comme Marthe. “Marie a choisi la meilleure part” : nous aussi, lorsque nous décidons de contempler Dieu, nous choisissons la meilleure part. Faisons en sorte, alors, d’en profiter. Et, au-delà de l’agitation physique, c’est ici de l’agitation de l’esprit dont il faut se défaire.

Comme dans toute prière méditative, il convient de commencer son temps de contemplation en faisant silence en soi. Comme une mer agitée, laissons notre intériorité revenir au calme. Laissons notre Marthe intérieure venir s’asseoir auprès de Marie pour contempler Jésus en silence. Les impuretés de la mer se déposent au fond pour laisser une eau claire et transparente, comme notre esprit devient ouvert à sentir la présence de Dieu en nous. Pour cela, revenons centrer notre attention en nous-mêmes, puisque c’est là que se trouve Dieu.

S’appuyer sur la Parole de Dieu

Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire” (ps 62, 3). Lorsque nous entrons en contemplation, nous pouvons demander au Seigneur la grâce de voir sa force et sa gloire. 

Dieu s’est révélé à nous par son Fils Jésus Christ. Pour contempler Dieu, quel meilleur support que la Bible ? Lorsque nous nous asseyons pour contempler Dieu, nous pouvons nous appuyer sur les Écritures. Contemplons sa gloire au travers des Évangiles, lisons et répétons ses paroles, admirons ses gestes. Enfin, concentrons toute notre attention sur Jésus et ses différentes manifestations : ses paroles, ses actes, ses enseignements, mais aussi sa présence réelle dans l’Eucharistie.

Contempler avec amour

Nos pensées vont inévitablement dévier. Il faut alors être attentif à recentrer toute notre attention, continuellement, sur Dieu, et éloigner toute pensée qui ne soit pas en lien avec Dieu. La contemplation n’est pas tant un exercice de concentration qu’un exercice d’amour. Si tout notre être se tourne vers l’amour de Jésus pour nous, en lui offrant tout l’amour que l’on a pour lui, alors nos idées dévient moins, et notre contemplation porte du fruit.

Contempler et se laisser contempler

N’oublions pas, dans nos moments de contemplation, que nous ne sommes pas seuls. Nous ne sommes jamais seuls. Si nous décidons de contempler Dieu, rappelons-nous qu’il est là, à nous attendre, bien avant que nous ne venions à lui. Il est là et nous contemple, nous regarde avec amour. Se souvenir de cela enrichit notre propre contemplation.

La contemplation selon les exercices spirituels de saint Ignace de Loyola

S’immerger dans les Écritures avec ses sens

Saint Ignace de Loyola propose, dans ses exercices spirituels, une façon de contempler Dieu à partir des Écritures. Il s’agit, après avoir lu un passage de la Bible, de s’immerger dedans en imagination. Il convient de passer au crible de ses sens chaque aspect du passage. La vue, bien sûr : on visualise le passage comme si l’on regardait un film. Mais aussi l’ouïe : que se disent les personnages, quels sont les bruits environnants. Le toucher : quelles sensations physiques, fait-il chaud, froid, y a-t-il du vent qui effleure la peau, du sable qui s’insinue dans le sandales, etc. L’odorat et le goût : que sent-on dans l’air ambiant ? 

Relire sa vie

Après avoir passé un moment immergé dans une scène de la vie de Jésus, après avoir observé de près tout ce qu’il se passe et la façon dont Jésus se comporte, nous pouvons nous essayer à une relecture de notre vie de tous les jours, ou d’un épisode particulier de notre vie. Nous comportons-nous comme Jésus l’aurait fait ? Sommes-nous à l’image du Christ autant que possible ? Cette relecture nous permet de mettre en lumière nos faiblesses et nos errances, et nous encourage à prendre conscience des progrès que nous avons à faire. Nous nous relevons par la suite, prêts à agir au mieux à l’image de Jésus.

Contempler au quotidien

Dans la vie de tous les jours, il suffit d’ouvrir les yeux pour contempler la gloire de Dieu. Quelle meilleure manifestation de Dieu que sa création ? Aussi, contemplons Dieu lorsque nous regardons nos prochains : Dieu vit en eux comme il vit en chacun de nous ; en regardant les autres, nous voyons Dieu. 

Élargissons notre horizon, et observons – selon l’endroit où nous vivons – les arbres, les rivières, les fruits et légumes, les montagnes, la mer ou la campagne, observons les fleurs et les champs, le ciel et les étoiles, le soleil et la lune, la pluie, les arcs-en-ciel et autres nuages. Tout cela est une manifestation prégnante de Dieu dans nos vies : soyons-en bien conscients lorsque nous regardons autour de nous : Dieu se manifeste partout autour de nous, et se donne à voir à nous dans toute sa splendeur. Sachons le voir et contempler ce qu’il nous offre.

Contempler avec Hozana

Grâce aux communautés sur Hozana, approfondissez votre connaissance de Jésus, ou demandez à Marie son aide pour vous rapprocher de Jésus. Vous pouvez aussi méditer sa Parole pour demeurer dans la présence de Jésus. N’hésitez pas à chercher pour trouver la communauté qui vous convient le mieux sur Hozana !