Guide de la méditation chrétienne : découvrir, s’initier et approfondir

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus nombreux à rechercher davantage de paix et de calme intérieur dans un monde où le stress, l’inquiétude, les sollicitations incessantes nous agressent et nous fragilisent. Le développement et la démocratisation des pratiques méditatives sont une des réponses à ce désir de détente et de bien-être : Yoga, méditation de pleine conscience, méditation transcendantale, sophrologie … Mais souvent la simple relaxation ne suffit pas à combler ce besoin de recentrage, qui traduit généralement un profond besoin d'intériorité, un profond désir de Dieu. La méditation chrétienne, qui s’inscrit dans une longue tradition méditative et contemplative depuis plus de 2000 ans, est avant tout une forme de prière qui invite à se rendre pleinement présent auprès de celui qui, en nous, est la source de toute paix et de toute joie. C’est un voyage que chacun peut entreprendre au cœur de lui-même, à la rencontre de Dieu, qui l’y attend. 
Que vous soyez en recherche d’apaisement, de simplicité et d’unité dans votre vie, que vous désiriez approfondir et nourrir votre relation à Dieu, présent au plus intime de nous, la méditation chrétienne peut vous offrir un vrai chemin de joie 

Découvrir la méditation chrétienne

Nous pouvons nous demander ce que la méditation chrétienne a de particulier par rapport à tout ce qui existe aujourd’hui comme pratiques de méditation, comme la méditation de pleine conscience, qu’elles soient laïques ou issues d’autres spiritualités (méditations orientales).

Certes, il existe des points communs entre la méditation chrétienne et les autres types de méditations, notamment : 

  • l’invitation à “entrer en soi” et à découvrir notre vie intérieure, notamment par le silence
  • un apaisement des pensées et de l’agitation mentale
  • l’ancrage dans le moment présent

Mais la méditation chrétienne n’est pas une pratique de bien-être ou de développement personnel ; son cœur et sa finalité reste, avant toute chose, la relation à Dieu, ce qui la rend profonde et spécifique.  

L’origine : le monachisme chrétien 

La méditation chrétienne se base sur un ensemble de pratiques que l’on pourrait diviser en deux grandes tendances : la méditation de la parole de Dieu, comme la lectio divina, la méditation ignatienne ou la méditation des évangiles avec le chapelet, et la prière silencieuse et contemplative, comme l’oraison de recueillement ou la prière de Jésus.

Ces différentes pratiques sont apparues à travers les siècles, développées et portées par différentes grandes figures spirituelles chrétiennes : les Pères du désert, sainte Thérèse d’Avila, saint Ignace de Loyola … et toujours beaucoup pratiquées jusqu’à aujourd'hui dans les différents ordres monastiques.

C’est en priant, en contemplant Jésus et en cherchant toujours plus à se rapprocher de Dieu que ces ermites, religieux et religieuses ont développé et enrichi ces pratiques méditatives. Si elles peuvent donc être assez différentes sur la forme qu’elles prennent, elles ont toutes le même but et le même objet : Dieu.

La finalité : vivre un cœur à cœur avec Dieu qui demeure en nous

La méditation chrétienne n’est pas une simple technique ou une méthode visant un mieux être, ou un état particulier. C’est une relation vivante avec Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit. 
 
Certes, comme toute rencontre, elle nous transforme. L’intimité qui se crée ainsi avec Dieu ouvre des chemins de guérison, de libération, de joie et de paix. Ce sont des dons de Dieu que la méditation nous aide à mieux accueillir.

Par la méditation, le priant cherche avant tout à se mettre en présence de Dieu, grâce au silence et à l’écoute de sa parole. Il répond alors à ce désir profond ancré en l’homme de revenir à la source de toute vie et de se laisser pleinement aimer. 

La méditation chrétienne : de nombreux bienfaits 

Si le but de la méditation chrétienne est bien de se rendre présent à Dieu, il n’en découle pas moins de nombreux bienfaits pour le pratiquant. Qu’il s’agisse : 

  • De fruits spirituels, en permettant notamment de cultiver patience, écoute, confiance, humilité, gratitude 

mais aussi 

  • d’un mieux être global à travers la recherche d’une unité entre le corps, l’âme et l’esprit, à travers l’attention au corps (posture, respiration, sensations, …), l’accueil de nos émotions (ressentis, état d’esprit …), et la direction donnée à nos pensées
  • d’un rapport plus juste et plus apaisé au monde, aux autres, aux événements du quotidien, grâce à une meilleure connaissance et compréhension de ce que nous sommes.

La méditation chrétienne est une prière fortement incarnée et nous permet de récolter des bénéfices très concrets pour notre vie de tous les jours : meilleur sommeil, gestion du stress et diminution de l'anxiété, meilleure estime de soi, … Soir ou matin, il est possible de méditer à tout moment de la journée. 

S’initier et débuter la méditation chrétienne

Entrer en méditation

Si chacun de nous peut méditer (aucun pré-requis ou compétences particulières n’est nécessaire !), il est toutefois important de prendre un temps - que chacun adaptera selon ses besoins - pour se préparer à vivre ce moment.

1 - L’installation
Il n’y a pas de lieu dédié, de moment précis ou de posture spécifique dans la méditation chrétienne. Toutefois, installer une habitude et une régularité tant dans l’espace que dans le temps que l’on y consacre dans sa journée est une aide importante pour la pratique. Instaurer un rendez-vous avec Dieu nous prépare déjà intérieurement à une plus grande disponibilité. 
Il est également important de prendre le temps en début de séance de rechercher les meilleures conditions pour favoriser détente et concentration
choisir un endroit calme, où l’on se sente bien
- trouver une position confortable mais qui ne prête pas à l’assoupissement. Cela peut être, par exemple, à genoux sur un banc de prière ou assis sur une chaise comme le font traditionnellement les moines pour la prière silencieuse.
- s’assurer - dans la mesure du possible - de ne pas être dérangé, en coupant son téléphone par exemple.

2 - Un temps pour se mettre en condition et se rendre disponible à la prière
Une fois installé, nous pouvons prendre quelques minutes qui vont nous aider à être bien ancré ici et maintenant. Au-delà d’une simple relaxation, un exercice préalable d’attention à sa respiration, à son corps, à son environnement, nous permet de lâcher les tensions et calmer le vagabondage cérébral pour mieux se rendre disponible à Dieu.

3- Se mettre en présence de Dieu
Une fois bien rendu présent à notre corps, à ce que nous allons vivre, le priant se tourne alors intérieurement vers Dieu. Il se rend disponible et à l’écoute pour ce qu’il va vivre dans la méditation. Poser un geste, comme un signe de croix, ou dire quelques mots, peut aider à conscientiser cette ouverture et l’entrée en méditation.

La méthode Vittoz

La méditation chrétienne intègre tout notre être : corps, cœur et esprit. Les techniques utilisées - visualisation, répétition, respiration, …- favorisent l’intériorisation en nous aidant à “couper” avec l’extérieur. Les recherches et découvertes du docteur Vittoz - médecin chrétien du début du XXème siècle - lui ont permis de développer une méthode psychocorporelle qui conduit à vivre chaque chose de façon plus consciente. Par des exercices permettant une attention accrue à ses sensations, à sa respiration, à son environnement, la méthode Vittoz aide à se reconnecter à tout son être et à retrouver un sentiment d’unité. Ces exercices simples sont un bon préambule à un temps de méditation.

Aide, conseils et accompagnement

Se mettre à la méditation seul n’est pas forcément évident. Certaines questions ou doutes peuvent apparaître. Il est parfois possible de sentir du découragement. Tout cela est normal ! (Retrouvez tous nos conseils pour débuter dans la pratique de la méditation chrétienne, ainsi qu'une séance guidée pour débuter)

Au-delà des retraites dans des monastères, permettant de découvrir les traditions méditatives et d’être accompagnés par des moines ou des moniales, il existe des outils pour accompagner le débutant et encourager l’orant plus aguerri.

Commencer avec des méditations audios guidées est un bon moyen de découvrir la méditation chrétienne. Meditatio est la première application de méditation chrétienne francophone ; elle propose différents programmes pour accompagner le méditant quel que soit son niveau d’expérience et de pratique.

Lancez-vous avec le parcours découverte proposé Meditatio !

Méditation chrétienne guidée pour débuter

Voici un exemple pour vivre un temps de méditation avec Dieu

  • Avant de débuter la séance de méditation, il est important de prendre le temps de bien m’installer : trouver un lieu le plus calme possible, loin des sollicitations et choisir avec soin sa position. 

  • Une fois bien installé, je laisse le silence s’installer en moi. Je peux fermer les yeux si cela m’aide à l’intériorité. Je laisse ma respiration s’apaiser, mes pensées se calmer. 

  • Par quelques respirations profondes, je m’aide à couper de mes agitations intérieures. J’inspire par le nez en observant mes poumons et mon ventre se gonfler à l’inspiration et j’expire lentement par la bouche en laissant mes muscles se détendre sur l’expiration. Je peux recommencer deux ou trois fois.

  • Je laisse ensuite ma respiration reprendre son rythme naturel.

  • Je prends le temps de me mettre en présence de Dieu. Je prends conscience qu’il est là, dans le silence de mon âme, qu’il m’attend, qu’il a envie de passer ce moment avec moi. Je peux, moi aussi, lui dire mon désir d’être avec lui, par exemple en lui disant “Me voici Seigneur”.

  • “Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous.” (1 Pierre 5, 7) peut-on lire dans la bible, dans la première lettre de l’apôtre Pierre. Je peux répéter plusieurs fois ce verset, le laisser s’imprimer en moi. 
    “Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous.” 
     J’observe ce que cette parole fait naître en moi.

  • Je peux maintenant prendre un temps pour décharger tous mes soucis. Ce qui est lourd en ce moment, ce qui m’inquiète, ce qui m’empêche d’avancer, ce que je traîne au fond de moi depuis longtemps. Tout, je peux tout décharger. Dieu porte tout ce que je décharge sur lui.
  • Je peux finir par un temps de coeur-à-cœur, en silence, avec Dieu, confiant dans le fait qu’il prend soin de moi. Puis je clos ce temps de méditation en le remerciant pour ce moment passé avec lui.

(source : Meditatio) 

Approfondir les différentes traditions méditatives chrétiennes

Notre cheminement spirituel peut également nous donner le désir d’approfondir l’une ou l’autre des traditions chrétiennes. 

La Lectio divina

La lectio divina est une lecture priante de la Bible organisée autour de 4 étapes : lectio, meditatio, oratio et contemplatio. C’est une pratique très ancienne déjà présente dans la tradition juive. Elle consiste à se mettre à l’écoute de Dieu à partir d’un texte saint. 
(Découvrez en plus sur la lectio divina et sur comment la pratiquer ainsi qu’un exemple concret de lectio divina)

La prière de Jésus

Issue de l’hésychasme, la prière de Jésus - ou prière du cœur - est la répétition d’une courte invocation au nom de Jésus. Calée sur la respiration, le priant répète cette prière « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi pécheur. » ou même simplement le nom de Jésus. Cette forme de prière, a priori, toute simple, est pour autant très puissante et nous aide à nous ancrer dans la présence de Dieu.

La méditation ignatienne

Ignace de Loyola, au XVème siècle, a développé une approche, notamment à travers ses exercices spirituels, qui nous invite à nous plonger d’une manière singulière et vivante dans les évangiles. Il nous propose de contempler Jésus, à travers un passage d’Evangile, et de nous laisser toucher par lui et par ce qu’il veut nous dire, pour nous, aujourd’hui.
(Découvrez en plus sur les exercices spirituels ainsi qu’un exemple de méditation d’un évangile à la méthode ignatienne)

L’oraison de recueillement

L’oraison de recueillement, toujours très présente dans l’ordre du Carmel, a été développée par sainte Thérèse d’Avila qui y voit une "relation d’amitié avec celui dont on se sait aimé". Cette prière silencieuse nous aide à entrer en nous - dans notre “château intérieur” - là où demeure Dieu. 
(Découvrez en davantage sur l’oraison silencieuse et la façon de la pratiquer et lancez-vous dans une première expérience de l’oraison avec cette séance guidée.)

La contemplation

La contemplation est une attitude et un mouvement d’ouverture du chrétien qui observe et s’émerveille de la présence de Dieu, que ce soit à travers sa Parole ou sa création par exemple. L’adoration eucharistique est une forme de prière contemplative. La contemplation nous aide à voir la beauté, la force, la grandeur, la tendresse de Dieu.
(Retrouvez conseils et exercices pour pratiquer l’art de la contemplation)