Prière à saint Michel de Léon XIII - Hozana

Prière à saint Michel de Léon XIII

En 1884, le pape Léon XIII écrivit une prière à saint Michel Archange. Elle fut instituée à la fin de chaque messe en 1886 avant d’être supprimée par la réforme liturgique de Vatican II en 1964. Cette prière à saint Michel demeure néanmoins très connue, et le pape Jean-Paul II ainsi que le pape François ont invité les catholiques à continuer à la prier pour que l’Eglise et les hommes soient soutenus dans le combat contre le mal.

Découvrir la prière du pape Léon XIII

“Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat ; soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous en supplions. Et vous, prince de la milice céleste, repoussez en enfer, par la force divine, Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes. Amen.” 

L’origine de la prière à saint Michel

En 1884, à la fin d’une messe, le pape Léon XIII relève tout à coup la tête, le visage figé et transformé, et les yeux fixés sur quelque chose. Après quelques minutes d’extase, le souverain pontife finit par retrouver ses esprits et quitte l’église. Une demi-heure plus tard, il appelle le secrétaire de la congrégation chargée des rites, lui remet la prière à saint Michel qu’il vient d’écrire, et le charge de la diffuser auprès de l’ensemble des évêques de l’Eglise. En 1884, la prière est officiellement instituée et récitée à la fin de chaque messe par le célébrant et toute l’assemblée.

La vision de l’enfer de Léon XIII

Mais qu’a vu le pape Léon XIII pour que lui soit inspirée cette prière et qu’il souhaite qu’elle soit récitée au cours de chaque célébration eucharistique ? Sa vision est reportée dans plusieurs ouvrage, notamment dans La conjuration antichrétienne de Mgr Henri Delassus. Le pape Léon XIII décrit un échange entre deux voix, celle de Dieu et celle de Satan, convaincu qu’avec un peu de temps il a le pouvoir de détruire l’Eglise. Il a ensuite une “terrible vision de l’enfer” et, tout à la fin, saint Michel Archange qui intervient suite à la multiplication des prières qui lui sont adressées. 

Par la large diffusion de sa prière à saint Michel prière et son institution à la fin de chaque messe, le pape Léon XIII voulu communiquer à l’ensemble des croyants l’urgence de prier ardemment pour la conversion des âmes et la victoire de l’armée du Seigneur contre celle de Satan, si actif dans le monde. Qu’attendons-nous pour demander la protection et l’intercession de saint Michel ?

Aujourd’hui, qu’est devenue cette prière ?

En 1964, le pape Paul VI retire de la nouvelle liturgie du concile Vatican II plusieurs prières dites jusque-là avant et après la messe. La prière à saint Michel du pape Léon XIII en fait partie. Depuis, bien qu’elle n’ait pas été de nouveau instituée, le pape Jean-Paul II et le pape François ont tous deux encouragé les chrétiens à réciter régulièrement cette prière, “pour obtenir d'être aidés dans le combat contre les forces des ténèbres et contre l'esprit de ce monde.” (Jean-Paul II)

Prier saint Michel avec Hozana

Michel étant un grand saint archange, il est invoqué dans de nombreuses situations : lors d’exorcismes, pour se consacrer à lui, pour prier pour la France ou encore pour les régiments de parachutistes. Saint Michel est par ailleurs fêté en particulier le 29 septembre, et plusieurs neuvaines sont organisées pour cette occasion. Découvrez par exemple la neuvaine à saint Michel et aux neuf choeurs des anges, ou bien rejoignez la grande neuvaine à saint Michel pour la France qui réunit chaque année sur Hozana des milliers de priants !