Messe de Noël : la tradition de la messe de minuit

Parmi les différentes messes célébrant la grande fête de Noël, la messe de minuit du 24 décembre est de loin la plus fréquentée. En effet, la tradition de la messe de la nuit de Noël remonte au Moyen-âge et perdure depuis des centaines d’années !

Autrefois appelée “messe des anges”, la messe de minuit comporte une symbolique forte : elle signifie que par naissance de l’enfant-Jésus - sauveur attendu depuis des siècles - le monde passe des ténèbres à la lumière ! 

  

Quatre messes pour célébrer Noël ! 

La messe de minuit fait partie de quatre messes prévues par le calendrier liturgique catholique en vue de célébrer la fête de la nativité de Jésus. Le déroulement de ces célébrations se fait de la façon suivante : le 24 décembre au soir a lieu la messe dite “de l'Emmanuel" ; puis s’ensuit la messe de la nuit, nommée communément “messe de minuit”. Le 25 décembre sont célébrées successivement la “messe de l’aurore” puis la “messe du jour de Noël”.

La messe de minuit est la plus populaire et traditionnelle de ces quatre célébrations. C’est celle qui attire le plus de monde, y compris parmi les non-pratiquants.

Si officiellement sa dénomination est “messe de la nuit”, l’appellation “messe de minuit” s’est imposée par la tradition d’une messe à minuit. Cependant, de nos jours, elle est célébrée le plus souvent dans la soirée, entre 18 et 22h.

L’origine de la messe de la nuit

La célébration d’une messe nocturne apparaît à l’époque du Moyen-âge. La première célébration officielle a lieu en l’an 440 par le pape Sixte III.

Devenant de plus en plus populaire au fil des ans, elle prend le nom de “messe de minuit”, la coutume étant de ne démarrer la célébration qu’après les douze coups de minuit. Comme nous l’explique le Père Amar : “Symboliquement, la célébration du Dieu fait homme commence ainsi à la première seconde du jour de Noël, illustrant la victoire du jour sur la nuit, de la vie sur la mort”.

La fête de la nativité s’enrichit ensuite de deux autres célébrations : la “messe de l’aurore” et la “messe du jour”. Saint Thomas d’Aquin évoque ainsi une “triple naissance du Christ” (Somme théologique III, 82, 2) : une naissance divine, une naissance spirituelle et une naissance corporelle, se déployant au cours des trois messes de la nativité. 

Comment se déroule la messe de minuit ?

La veillée de Noël 

La traditionnelle messe de minuit s’accompagne souvent d’une veillée de Noël, destinée à exprimer la ferveur populaire entourant la naissance du Christ.

Cette veillée permet de “faire mémoire de la manifestation du Seigneur faite de joie et de paix” (Directoire n°108) et de nous préparer à la venue de l’enfant-Jésus.

La veillée de Noël clôture en quelque sorte le temps de l’Avent, destiné à orienter son cœur vers l'avènement du Christ. Reprenant ainsi les traditions de l’Avent, la veillée de la nuit de Noël se déroule souvent autour d’un récit ou d’une mise en scène des événements entourant la nativité du Christ.

La coutume est aussi d’apporter en procession le petit Jésus dans la crèche, tout en entonnant des chants de Noël : “il est né le divin enfant”, “les anges dans nos campagnes”, etc.

Liturgie de la messe de minuit

Au cours de la messe de minuit, nous méditons autour de plusieurs textes : 

  • En première lecture, nous lisons le prophète Isaïe, annonçant la venue du Sauveur : “Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi.” (Isaïe 9, 1-6)
  • La deuxième lecture annonce déjà le mystère de la rédemption, intimement lié à celui de la nativité de Jésus : “Car il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes” (Tt 2, 11-14)
  • L’Evangile de saint Luc reprend le récit des événements entourant la nativité, dans lequel les anges annoncent la bonne nouvelle au monde : “Je vous annonce une grande joie : Aujourd’hui vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur !” (Luc 2, 1-14)

La symbolique de la messe de minuit : entrer dans la lumière de Noël !

La messe de minuit revêt une symbolique bien particulière : à minuit, se lève un jour nouveau, c’est le passage de l’obscurité à la lumière ! En effet, la nativité de Jésus fait “se lever une grande lumière sur le peuple” (Is 9, 1-6). Au cœur de la nuit, la naissance du Christ est un passage d’une vie ancienne vers une vie nouvelle, le passage du péché au salut !

Jésus l’affirme d’ailleurs quand il dit : “Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie” (Jean 8:12)

La lumière qui naît à Noël, c’est celle du Christ ! C’est la même lumière qui brillera durant la nuit de Pâques, et c’est avec cette lumière que chacun allumera son cierge pascal, symbolisant que grâce à notre baptême nous sommes entrés dans la lumière du Christ, nous sommes rachetés du péché !

Priez avec Hozana !

La messe de minuit symbolise le passage des ténèbres à la lumière : “Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière” ! (Isaïe 9, 1).

Retrouvez les propositions d’Hozana afin d’accueillir la lumière de Noël dans votre vie, le Christ !

  • Durant 9 jours, laissez vous toucher par saint Charbel afin qu’il vous mène à la rencontre de la lumière, le Christ, pour la faire éclore en vous ! 
  • Confiez toutes vos intentions à Notre-Dame de Lumière au cours d’une neuvaine.
  • Laissez-vous pénétrer par la lumière du Christ en rejoignant cette communauté de prière !