Fête de saint Nicolas : origine, célébration, traditions

Chaque année, le 6 décembre, de nombreux pays du nord et de l’est de l’Europe fêtent la Saint-Nicolas. Cette fête, qui doit son nom au grand saint Nicolas, se déroule peu de temps avant la fête de Noël, et évoque les traditions de fin d’année : on y retrouve un vieil homme barbu distribuant des cadeaux et des friandises, ancêtre du Père Noël ! Quelle est l’origine de cette fête chrétienne, comment se déroule-t-elle et quelles sont les traditions qui l’entourent ? Cet article vous propose un éclairage sur cette belle fête de la Saint-Nicolas

Quelle est l’origine de la fête de saint Nicolas ? 

Qui est le grand saint Nicolas ? 

La fête de la Saint-Nicolas doit son nom à saint Nicolas, anciennement évêque de Myre, en Turquie. Personnage historique ayant vécu au IIIe siècle, il est réputé pour sa grande charité et sa piété. De nombreux miracles lui sont attribués ce qui lui valu d’être canonisé : il prend alors le nom de “saint Nicolas”. 

Après la victoire de la bataille de Nancy en 1477, il devient saint patron de la Lorraine. Une ferveur populaire s’élève alors en son nom dans cette région, puis dans toute l’Alsace et dans de nombreux pays d’Europe du nord et de l’est.

Il devient également saint patron des enfants et des écoliers

 

Pourquoi la date du 6 décembre ?

Tous les ans, la Saint-Nicolas est célébrée le 6 décembre. Cette date correspond à l’anniversaire de la mort de l’évêque Nicolas de Myre, en l’an 343.

À sa mort, le culte de saint Nicolas se répand, et de nombreux pèlerinages sont organisés sur sa tombe.

Quelle est la légende de saint Nicolas ?

Une célèbre légende datant du XIIe siècle entoure le personnage de saint Nicolas.

On raconte que trois jeunes enfants, partis “glaner dans les champs”, s'égarèrent et furent accueillis par un aubergiste. Celui-ci, mal intentionné, les aurait découpés en morceaux et placés dans un saloir. Saint Nicolas, passant par là et découvrant le terrible méfait, étendit trois doigts et ressuscita les enfants. 

Cette histoire donna lieu à de nombreuses chansons populaires, faisant vivre la légende.

Comment célèbre-t-on le jour de la Saint-Nicolas ?

Où se déroule la Saint-Nicolas ?

La Saint-Nicolas est célébrée dans de nombreux pays du nord et de l’est de l’Europe : Pays-Bas, Allemagne, Autriche, etc. En France, le jour de la Saint-Nicolas est seulement célébré dans certaines régions françaises : l’Alsace principalement - dont saint Nicolas est le saint patron - mais aussi les Hauts-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté.

Festivités du 6 décembre

Selon les pays et les régions, les traditions varient, bien que l’on retrouve toujours le personnage de saint Nicolas, chargé de distribuer des cadeaux et des sucreries aux enfants. 

Les festivités peuvent durer plusieurs semaines d'affilée et se composent souvent d’un défilé de saint Nicolas sur son âne, de marchés de la Saint-Nicolas et d’illuminations. 

Dans certains pays d’Europe, comme aux Pays-Bas où la ferveur du 6 décembre est très présente, saint Nicolas arrive en bateau à vapeur, puis fait le tour de la ville à dos d’âne, accompagné de ses acolytes. 

La figure du grand saint Nicolas

Pour le plus grand plaisir des enfants, le grand saint Nicolas est mis en scène lors des défilés et des remises des cadeaux. La figure de saint Nicolas est alors celle d’un vieil homme habillé en évêque : une mitre sur la tête, un manteau rouge et blanc, une crosse à la main. Il a une longue barbe blanche, et possède un aspect bienveillant et chaleureux.

Il est souvent accompagné de son âne, et parfois de compagnons comme le père Fouettard ou les Zwarte Piet, des petits valets couverts de suie.

Si saint Nicolas est particulièrement apprécié des enfants, c’est parce que durant la nuit précédent le 6 décembre, il descend du ciel, se glisse dans les maisons accompagné de son âne et distribue des cadeaux et des confiseries aux enfants méritants. La coutume est de déposer devant la porte d’entrée des carottes pour l’âne de saint Nicolas et de laisser ses souliers pour recevoir des cadeaux.

Traditions associées à saint Nicolas

Saint Nicolas et le père Fouettard

On associe souvent le personnage de saint Nicolas à celle du père Fouettard. Cependant, si le premier est un personnage historique, le second est imaginaire. La légende de saint Nicolas raconte en effet qu’après avoir ressuscité les trois enfants, saint Nicolas enchaîna l’aubergiste malfaisant à son âne qui devint ainsi le père Fouettard

Si on attribue à saint Nicolas le rôle de protecteur des enfants, le père Fouettard est au contraire un personnage mauvais, chargé de réprimander les enfants qui ne sont pas sages. 

Le père Fouettard a une apparence malfaisante : il est vêtu de noir et doté d’un fouet et d’un grand sac à charbon. Dans certaines régions, on le représente même avec des cornes et une queue, afin qu’il ressemble au diable.  

Saint Nicolas, l’ancêtre du Père Noël

Le personnage emblématique du Père Noël, inventé au XIXe siècle, s’est grandement inspiré de celui de saint Nicolas. On retrouve en effet le vieil homme habillé en rouge et blanc, barbu, donnant l’image d’une personne bienveillante. 

Cependant, si les deux personnages se ressemblent, leur symbolique est bien différente ! Saint Nicolas, à la différence de son adversaire le Père Noël, a bel et bien existé, et on lui attribue de nombreux miracles en faveur des enfants ! 

Priez avec Hozana !

La fête de saint Nicolas, le 6 décembre, est pour vous une belle occasion de prier en famille autour de ce grand saint, nommé saint patron des enfants. Cette fête vous entraîne également vers celle de la nativité de Jésus, à Noël !

Suivez les propositions d’Hozana pour prier seul ou en famille !