Vous êtes ici :
Fête du mercredi des Cendres : en avant vers Pâques !

Fête du mercredi des Cendres : en avant vers Pâques !

Le mercredi des Cendres marque l’entrée en carême, chemin de pénitence et de préparation spirituelle avant la grande fête de Pâques ! La date du jour des cendres varie, car il a lieu quarante jours avant Pâques. Mais quelle est la signification de cette fête et comment la célèbre-t-on ?

Rejoignez cette retraite en ligne sur Hozana qui débute le 2 mars, jour des Cendres, pour vivre pleinement la période du Carême jusqu’à Pâques !

 

Signification chrétienne du mercredi des Cendres 

Qu’est-ce que le mercredi des Cendres ? 

Le mercredi des Cendres est pour les chrétiens un jour de pénitence, qui marque l’entrée en carême et le début d’un chemin de conversion qui nous mène à la fête de Pâques

Au jour des cendres, chacun est appelé à s’unir à Jésus par la prière et le jeûne. Ces actes s’inscrivent dans la lignée du Christ, qui lui-même jeûna et pria pendant quarante jours au désert, afin de se préparer à sa passion et à sa résurrection. 

Les origines du mercredi des Cendres remontent au VIe siècle, sous le pontificat du pape Grégoire le Grand. Celui-ci décida de consacrer les cendres des rameaux de l’année précédente et de tracer une croix sur le front des fidèles, en signe de pénitence. 

La symbolique de la cendre

La pratique de l’imposition des cendres est présente dans l’Ancien Testament, mais également dans certaines religions antiques : elle est décrite comme un geste de pénitence du fait de la nature inconstante et pécheresse des hommes. En effet, devant Dieu, l’homme est pécheur et a sans cesse besoin de sa miséricorde divine.

La cendre est aussi le symbole de l’insignifiance humaine, car notre nature est précaire, comme le rappelle Abraham lorsqu’il s’adresse à Dieu : “Je suis bien hardi de parler à mon Seigneur, moi qui suis poussière et cendre” (Gn 18, 27).

Accepter de porter sur son front des cendres portant le signe de la croix du Christ, c’est se rappeler sa condition pécheresse et sa nature éphémère, mais aussi être conscient que nous avons plus que jamais besoin de la miséricorde de Dieu ! C’est être conscient que le feu de l’amour de Dieu consume tous nos péchés et que par-delà nos cendres, il y a la résurrection qui nous attend ! 

 

 

La cérémonie des cendres dans l’Eglise catholique 

Comment est fixée la date du mercredi des Cendres ? 

Pour les chrétiens, le mercredi des Cendres est le premier jour du carême, dont l’aboutissement est la grande fête de Pâques ! Chaque année, Pâques étant fixée à une date différente, le mercredi des Cendres tombe lui aussi à des dates variables selon les années. Il a lieu entre le 5 février et le 9 mars. 

La date choisie du mercredi des Cendres découle de la durée du carême, qui est toujours de 40 jours. Les dimanches n’étant pas comptés comme jours de carême, le mercredi des Cendres est donc fixé exactement à 46 jours avant la fête pascale ! Il est précédé du fameux “mardi gras”, jour de festivités et dernier jour à l’on mange “gras” avant le carême.

Liturgie de la célébration des cendres

Lors de la messe des cendres, avant la consécration, a lieu l’imposition des cendres aux fidèles. Le prêtre prononce des paroles de bénédiction : “Demandons au seigneur de bénir ces cendres dont nos fronts vont être marqués en signe de pénitence”, puis marque chacun du signe de la croix en prononçant la phrase suivante : “Convertissez-vous et croyez à l’évangile” (Marc 1, 15) ou encore celle-ci « souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière” (Genèse 3, 19).

Ces paroles prononcées sont une invitation à ce que chacun reconnaisse sa fragilité et sa petitesse, c’est pour tous une exhortation à la conversion du cœur, pour conformer sa vie à l’évangile du Christ ! 

Les lectures nous font méditer cet appel pressant : “Laissez-vous réconcilier avec Dieu. Voici maintenant le moment favorable” nous dit saint Paul dans sa lettre aux Corinthiens (Corinthien 5,) ; ou encore “Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment.” (Joël 2, 13)

Le psaume exprime l’attitude du pêcheur qui implore la miséricorde de Dieu : “Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché.” (Psaume 50, 3)

Enfin, dans l’évangile de saint Matthieu, nous écoutons Jésus nous expliquer comment vivre le jeûne et la prière: “Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret” (Matthieu 6, 16-18)

Prière au jour des cendres

“Seigneur notre Dieu, toi qui ne veut pas la mort du pécheur mais sa conversion, dans ta bonté, exauce notre prière ; bénis les cendres dont nous serons marqués, nous qui venons de la terre et devons retourner à la terre. En nous appliquant à observer le carême, puissions-nous obtenir le pardon de nos péchés et vivre de la vie nouvelle à l'image de ton fils ressuscité. Lui qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.”

Priez avec Hozana le mercredi des Cendres ! 

Le mercredi des Cendres, jour de pénitence, nous rappelle notre pauvreté et notre petitesse. Mais c’est aussi un jour d'espérance, car le Christ veut nous faire renaître de nos cendres ! C’est lui qui redonne vie à tout être et à toute chose, lui qui affirma “Moi, je suis le chemin, la vérité et la vie” (Jean 14, 6). Soyons donc déjà dans la joie pascale : nous sommes cendre et poussière, mais destinés à la résurrection ! 

Ainsi, priez pour que Jésus vous donne un nouveau souffle de vie. Suivez les belles propositions d’Hozana pour confier à Dieu vos fragilités, vos souffrances, vos misères !