La prière des vêpres - Prier le soir avec la liturgie des heures - Hozana
Guide de la prière : Prier oui, mais comment faire ?   /   Prière du soir   /   Office des vêpres

Office des vêpres

La prière des vêpres fait partie des prières majeures de la liturgie des heures. Il est le pendant de l’office des laudes. Autrefois réservée aux consacrés, la liturgie des heures est aujourd’hui récitée et priée par de nombreux laïcs, en particulier depuis le concile Vatican II. Quelle que soit la langue ou le pays, elle reste la même et permet une unité de l’Église catholique dans la prière.

La prière des vêpres

V/ Dieu, viens à mon aide,

R/ Seigneur, à notre secours.

Ce répons entame l’office des vêpres, office du soir. Le mot “vêpres” vient du latin vesper, qui signifie “soir”. Les vêpres correspondent à la prière du soir de la liturgie des heures. Elles permettent de rendre grâce pour notre journée, pour tout ce qui nous a été donné, toutes les grâces dont nous avons été comblés. Cet office nous permet également de présenter à Dieu le travail effectué, et de lui demander de le compléter ou de le rendre acceptable, car il est toujours imparfait.

Les vêpres sont composées d’un hymne, de plusieurs psaumes ainsi que d’une lecture, afin de remercier Dieu pour les bienfaits dont il nous a comblés pendant notre journée. Nous relisons notre journée, demandons pardon pour les offenses commises et remettons notre repos entre les mains du Seigneur. 

Les vêpres sont la prière du soir la plus priée au monde : selon la règle de saint Benoît, chaque monastère, prêtre, communauté religieuse ou personne consacrée s’engage à prier la liturgie des heures. Les laudes et vêpres sont les prières incontournables, mais cette liturgie s’enrichit aussi de nombreux autres offices : Tierce vers 9h, après les laudes, Sexte vers 12h, None vers 15h puis, après les Vêpres, les complies, au cours desquelles on récite le célèbre cantique de Syméon. Les laudes correspondent au lever du soleil, quand les vêpres correspondent à son coucher. Parfois, Tierce, Sexte et None sont rassemblés dans un office nommé Office du milieu du jour, et les Vigiles sont appelées Office des lectures. Les vêpres sont une très belle prière, priée en communauté en générale, mais qui peut aussi être priée seule ou en famille !

Prier les vêpres : le déroulement

L’invitatoire

L’office commence par les versets d’introduction :

Dieu viens à mon aide”

“Seigneur à notre secours”

“Gloire au père, au fils et au Saint Esprit,

Au Dieu qui est, qui était et qui vient,

Pour les siècles des siècles. Amen”

Vient ensuite l’Hymne. Il peut être chanté ou déclamé debout et est chaque jour différent. Il lance l’office et chante les bienfaits du Seigneur, louant ses merveilles.

Les psaumes

L’invitatoire est suivi de la psalmodie. Cette dernière est composée d’un psaume, d’un cantique de l’ancien testament ainsi que d’un psaume de louange, qui sont psalmodiés ou récités par l’assemblée assise. Ils se concluent tous par les versets suivants :

“Gloire au père, au fils et au Saint Esprit,

Pour les siècles des siècles. Amen”

Chaque psaume est précédé d’une antienne, qui sera énoncée avant la psalmodie, et reprise à la fin du psaume par toute l’assemblée, en choeur. L’antienne est une phrase toujours choisie en fonction du contenu du psaume ou de la solennité du jour.

La lecture

Après les psaumes vient le tour de la lecture brève d’un texte biblique tiré des Écritures. Cette lecture, tout comme l’Hymne et les psaumes précédents, est chaque jour différente. Un temps de silence et de méditation est généralement observé à la fin de cette lecture, ainsi qu’un répons entre le lecteur et l’assemblée.

Le Magnificat, ou Cantique de Marie

Le Cantique évangélique associé au vêpres est le Cantique de Marie, ou Magnificat en latin. C’est un passage de l’Évangile qui est psalmodié debout, et est tiré du 1er chapitre de l’Évangile selon saint Luc (42-55). Marie reçoit l’annonce du Seigneur dans son songe et décide de se mettre immédiatement en marche pour aller voir Elisabeth, sa cousine. Lorsqu’elle arrive, elle apprend sa grossesse, se réjouit, la bénit et déclame le chant, qui deviendra le Magnificat :

Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s’est penché sur son humble servante ;

désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;

Saint est son nom !

Sa miséricorde s’étend d’âge en âge

sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras,

il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,

il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,

renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur,

il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères,

en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Pour les siècles des siècles. Amen”

Les intercessions & la prière du Notre Père

Viennent ensuite les prières d’intercession, pour confier la journée qui s’est écoulée au Seigneur, lui offrir le fruit de notre labeur et prier pour l’Église et le monde. Elles sont suivies de la prière du Notre Père, puis d’une bénédiction afin de terminer notre journée et d’aller nous reposer en paix.

Les vêpres varient quotidiennement, en fonction du temps liturgique, de la semaine ou du jour. Retrouvez chaque soir les vêpres sur le site AELF !

Hozana vous aide à prier chaque soir avec les vêpres

Hozana vous permet de découvrir de nombreuses propositions spirituelles chrétiennes afin de vous encourager à prier chaque jour. Apprenez à psalmodier et prenez l’habitude des psaumes en priant avec les psaumes en musique. Le mot Magnificat désigne en premier lieu ce magnifique Cantique à la Vierge, mais aussi un média chrétien connu pour sa liturgie des heures et ses beaux commentaires de l’Évangile : recevez chaque jour l'évangile commenté par le média Magnificat !