Tout savoir sur les mystiques : définition, explication, mystiques catholiques

Les mystiques sont des personnes ayant une vie spirituelle intense qui leur fait faire l’expérience de l’amour de Dieu et de sa présence. Il n’est pas nécessaire de vivre des expériences surnaturelles pour être mystique, cependant parmi les grands mystiques reconnus par l’Église catholique, beaucoup ont effectivement vu le surnaturel entrer dans leur vie de nombreuses manières. Découvrez ce que signifie mystique et que sont les mystiques ! 

Mystiques : définition et signification

“La mystique” et “les mystiques” sont des termes qui ne revêtent pas la même signification. La mystique concerne les pratiques et croyances qui ont pour but l’union de la personne avec Dieu, c’est la vie spirituelle dans sa dimension la plus profonde où la personne fait l'expérience concrète de la présence de Dieu. 

Une personne mystique adhère à des croyances surnaturelles et possède une foi religieuse intuitive. C’est souvent une personne qui s'adonne à des pratiques de dévotion intense. De nombreux saints catholiques sont reconnus comme ayant été de grands mystiques : saint Jean de la Croix, sainte Thérèse d’Avila, Padre Pio, etc. De leur vivant, l’Église catholique considère les mystiques avec précaution et demeure prudente quant à la reconnaissance des phénomènes mystiques tels que les miracles et apparitions. Au niveau paroissial ou diocésain, les prêtres et évêques entourent les personnes concernées et veillent à ce qu’ils soient dans la droite ligne de l’enseignement de l’Église. Dans certains cas, les mystiques vivent des expériences surnaturelles telles que des visions, extases, lévitations, bilocations, stigmates, don de connaissance, inédie, transverbération, etc. Pourtant, ce ne sont pas ces expériences extraordinaires qui priment dans la vie mystique mais bien l’intensité de la vie spirituelle intérieure qui entraîne une expérience de Dieu et de son amour

Les mystiques catholiques d’hier et d’aujourd’hui

Qui sont les grands mystiques de l’Église catholique ?

  • Saint Paul peut être considéré comme le “premier mystique” car il vit une expérience surnaturelle lorsque Jésus le saisit sur la route de Damas, puis reste enflammé de l’amour du Christ jusqu’à la fin de ses jours. 
  • Saint François d’Assise reçoit les stigmates du Christ en 1224 et les garde jusqu’à sa mort. 
  • Sainte Angèle de Foligno (1248-1309)
  • Sainte Catherine de Sienne (1347-1380), a eu de nombreuses visions et porté les stigmates du Christ qui ont été officiellement reconnues par l’Église. De plus, elle a vécu le “mariage mystique”. 
  • Sainte Julienne de Norwich (1342-1416), religieuse anglaise qui, au cours d’une grave maladie, a reçu 16 révélations de Jésus concernant l’amour de Dieu et la Passion. Sa vie va en être bouleversée.
  • Sainte Rita (1381-1457) vécut dans une union intense à Jésus. Elle reçoit une épine de la couronne d’épines du Christ qui lui laisse une plaie visible et douloureuse qui ne disparaîtra qu’après sa mort. De nombreux miracles ont lieu de son vivant et depuis sa mort par sa puissante intercession. 
  • Bienheureuse Marie de l'Incarnation (1566-1618), appelée Madame Acarie avant de devenir religieuse carmélite à Amiens.
  • Sainte Véronique Giuliani (1660-1727), moniale italienne ayant reçu les stigmates du Christ. Elle reçoit aussi d’autres grâces mystiques : le couronnement d'épines, le mariage mystique et la blessure au cœur.

Découvrez aussi les extraordinaires vies de ces mystiques :  la bienheureuse Anne-Catherine Emmerich, Marie-Julie Jahenny, Maria d’Agreda, Maria Valtorta, Luisa Piccarreta, Josefa Menéndez, Thérèse Neumann, Yvonne-Aimée de Malestroit, Alexandrina de Balazar, Anne-Marie Taigi, Teresa Musco, Elisabeth Leseur, Hadewijch d'Anvers, Maria Simma, Gabrielle Bossis, Claire Ferchaud et Madame Guyon.

Les mystiques chrétiens contemporains

  • Saint Padre Pio (1887-1968) est incontestablement le mystique contemporain le plus célèbre du monde. Il a vécu énormément de phénomènes surnaturels inexplicables scientifiquement. Les témoignages et documentations sur ses expériences mystiques sont nombreux, en particulier sur ses stigmates qui ont été photographiés. 
  • Thérèse Neumann (1898-1962), a eu des visions de la Passion du Christ. A partir de 1927, elle revit chaque année, durant la Semaine Sainte, la Passion de Jésus. Son corps présente les marques des souffrances du Christ : stigmates aux mains et aux pieds, blessures de la couronne d’épines, marques de la flagellation.
  • Mère Yvonne-Aimée de Malestroit (1901-1951), a vécu de nombreux phénomènes inexpliqués : bilocation, prophétie, apparition des stigmates chaque vendredi et don de parler une langue qu’elle ne connaissait pas (xénoglossie).
  • Marthe Robin (1902-1981), a des visions de la Passion de Christ. A partir de 1930, elle revit la Passion chaque semaine, du jeudi soir au vendredi, recevant les stigmates aux mains, aux pieds et à la tête. Durant 50 ans, elle est alitée et a pour unique nourriture et boisson l’eucharistie. 

 

Priez avec les mystiques sur Hozana !

 

Association Hozana - 8 rue du Palais de Justice, 69005 Lyon

Nous contacter