La multiplication des pains - (Jean 6, 1-16)

La multiplication des pains est un des miracles opérés par Jésus. Nous trouvons le récit de cet épisode miraculeux dans le Nouveau Testament, chez les quatre évangélistes. C’est toutefois dans l’Evangile de Jean que nous comprenons qu’à partir de 5 pains et 2 poissons, Jésus a pu nourrir plus de 5000 hommes. Relisons ce passage de la Bible et voyons comme le peu que nous ayons, avec la grâce de Dieu, peut faire de grandes choses !

Le récit de la multiplication des pains dans l’évangile de Jean

“Après cela, Jésus passa de l’autre côté de la mer de Galilée, le lac de Tibériade.

02 Une grande foule le suivait, parce qu’elle avait vu les signes qu’il accomplissait sur les malades.

03 Jésus gravit la montagne, et là, il était assis avec ses disciples.

04 Or, la Pâque, la fête des Juifs, était proche.

05 Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger ? »

06 Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car il savait bien, lui, ce qu’il allait faire.

07 Philippe lui répondit : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun reçoive un peu de pain. »

08 Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit :

09 « Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ! »

10 Jésus dit : « Faites asseoir les gens. » Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes.

11 Alors Jésus prit les pains et, après avoir rendu grâce, il les distribua aux convives ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient.

12 Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Rassemblez les morceaux en surplus, pour que rien ne se perde. »

13 Ils les rassemblèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux des cinq pains d’orge, restés en surplus pour ceux qui prenaient cette nourriture.

14 À la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient : « C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde. »

15 Mais Jésus savait qu’ils allaient venir l’enlever pour faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira dans la montagne, lui seul.

5 pains et 2 poissons

Face à ce défi de nourrir une foule d’hommes, Jésus se tourne d’abord vers son disciple Philippe qui ne voit aucune solution. La réponse de Philippe : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun reçoive un peu de pain. » signifie tout simplement “c’est impossible, il n’y a rien à faire”. Cependant, André répond différemment ! Il arrive à trouver au moins 5 pains et 2 poissons. Ce n’est encore rien mais c’est un point de départ. Et c’est sur cette base naturelle et très insignifiante que le miracle va se produire. Demandons chaque jour au Seigneur Jésus de nous accorder ce cœur d’enfant qui n’a pas grand chose à offrir mais qui veut quand même aider. Donnons ce que nous avons, le Seigneur saura le multiplier pour la gloire de son nom.

Action de grâce en tout temps

Lorsque Jésus a vu la petite portion de nourriture que André a pu trouver, il ne s’est pas lamenté ou énervé, il a dit merci à Dieu pour ce repas. Nous avons tous une raison de dire merci à Dieu. Nous n’avons peut-être pas encore cette maison, ce travail, ce diplôme ou cette santé que nous désirons tant, mais nous avons déjà le souffle de vie et surtout la Présence de Dieu qui ne nous quittera jamais. Comptons les bienfaits de Dieu comme David qui disait : “Bénis le Seigneur, ô mon âme, n'oublie aucun de ses bienfaits !”