La manne

Le deuxième et le quatrième livre du Pentateuque, à savoir le livre de l’Exode et celui des Nombres, mettent l’accent sur l’histoire de la délivrance du peuple d'Israël de la main des égyptiens. Nous y trouvons les détails sur les batailles remportées par le peuple, les difficultés rencontrées dans sa relation avec Dieu et le secours divin lors de la longue traversée du désert. En effet, la Bible nous parle de la manne du ciel comme sa nourriture principale durant son parcours dans le désert. Découvrons les versets bibliques présentant ce qu’est la manne aussi bien dans l’Ancien Testament que dans le Nouveau Testament

Qu’est-ce que la manne ?

Après la sortie d'Égypte, le Seigneur conduisit Moïse et le peuple d'Israël par le chemin du désert. Cependant, celui-ci commença à se plaindre de la faim. Alors, “Le Seigneur dit à Moïse : « Voici que, du ciel, je vais faire pleuvoir du pain pour vous. Le peuple sortira pour recueillir chaque jour sa ration quotidienne, et ainsi je vais le mettre à l’épreuve : je verrai s’il marchera, ou non, selon ma loi.” (Exode 16, 4). Cette provision surnaturelle fut la nourriture principale du peuple durant tout son séjour dans le désert. “La maison d’Israël donna à ce pain le nom de « manne ». C’était comme de la graine de coriandre, de couleur blanche, au goût de beignet au miel.” (Exode 16, 31)

La manne dans l’Ancien Testament

La manne dans le désert

“Maintenant notre gorge est desséchée ; nous ne voyons jamais rien que de la manne ! » La manne était comme des grains de coriandre, elle ressemblait à de l’ambre jaune. Le peuple se dispersait pour la recueillir ; puis on la broyait sous la meule, ou on l’écrasait au pilon ; enfin on la cuisait dans la marmite et on en faisait des galettes. Elle avait le goût d’une friandise à l’huile.” (Nombres 11, 6-8)

L’homme ne vivra pas de pain seulement

“Il t’a fait passer par la pauvreté, il t’a fait sentir la faim, et il t’a donné à manger la manne – cette nourriture que ni toi ni tes pères n’aviez connue – pour que tu saches que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de tout ce qui vient de la bouche du Seigneur.” (Deutéronome 8, 3)

Plus de manne après l’entrée en Canaan

“À partir de ce jour, la manne cessa de tomber, puisqu’ils mangeaient des produits de la terre. Il n’y avait plus de manne pour les fils d’Israël, qui mangèrent cette année-là ce qu’ils récoltèrent sur la terre de Canaan.” (Josué 5, 12)

La manne du ciel 

“Il commande aux nuées là-haut, il ouvre les écluses du ciel : pour les nourrir il fait pleuvoir la manne, il leur donne le froment du ciel ; chacun se nourrit du pain des Forts, il les pourvoit de vivres à satiété.” (Psaumes 77, 23-25)

La manne dans le Nouveau Testament

Le pain de vie

“Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde.” (Jean 6, 48-51)

La manne cachée

“Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises. Au vainqueur je donnerai de la manne cachée, je lui donnerai un caillou blanc, et, inscrit sur ce caillou, un nom nouveau que nul ne sait, sauf celui qui le reçoit.” (Apocalypse 2, 17)