Facebook PixelOrigine de la dévotion au Sacré Cœur - Hozana

Origine de la dévotion au Sacré Cœur

Origine de la dévotion au Sacré Cœur

Prédication de Saint Pierre-Julien Eymard (PO 7 et PO 6)
des 5-14 juillet 1861, à Saint-Sulpice - Paris

Neuvaine du Sacré Cœur à Saint-Sulpice

Chapitres précédents :

2e Instruction

 Origine de la dévotion au Sacré Cœur

Il y a deux objets à considérer en cette dévotion : l'objet et son esprit. L'objet, c'est le cœur de chair de Jésus-Christ. Son esprit, l'amour qui a animé et anime ce cœur ; d'où l'esprit de cette dévotion est de tous temps dans l'Église et la dévotion principale de tout chrétien, puisque c'est le culte souverain de l'amour de Jésus-Christ. (PO 6,11)

La dévotion au Sacré Cœur a trois états : 1. comme dévotion chrétienne, 2. comme culte public, 3. comme fête catholique.


I. Dévotion chrétienne

De tout temps on a honoré le Sacré Cœur de Jésus dans l'Église. Chaque partie du corps de Jésus-Christ est adorable par son union hypostatique, personnelle avec le Verbe. Le cœur étant la partie la plus noble, la plus honorable, la plus aimable de l'homme puisqu'il est le principe de la vie de tout l'homme, le Sacré Cœur de Jésus doit donc être honoré par excellence sur les autres parties du corps de Jésus-Christ ;
– honoré comme l'organe sacré de l'amour de Jésus-Christ,
– aimé comme l'amour sensible et actif de Jésus-Christ,
– adoré comme le cœur d'un Dieu. 

La dévotion au Sacré Cœur de Jésus n'est pas nouvelle, elle remonte jusqu'au premier moment de sa formation, de sa vie dans le sein virginal de Marie. Sa première adoratrice fut Marie, sa divine mère.
1° Elle adora ce cœur formé de son sang, animé par le Saint-Esprit, uni inséparablement à la personne du Verbe. Sentiments…
2° Elle aima ce cœur brûlant d'amour, elle en était le sanctuaire vivant, le temple orné, l'autel.
3° Elle adora, elle aima ce cœur divin pour ceux qui ne l'aimaient pas. Elle fut la première réparatrice de l'indifférence, mépris, outrages, sacrilèges.

Première adoratrice, Marie ; puis saint Joseph, saint Jean Baptiste, Siméon, Anne la prophétesse. Tout ce qui l'aima, surtout le disciple bien-aimé, celui qui s'était penché sur la poitrine du Seigneur [Jn 21,20]. Tous les saints idem. L'amour du cœur au cœur.

Dévotion des saints au Sacré Cœur
- Saint Augustin, Man. c. 23 : Longin, de sa lance, m'a ouvert le côté du Christ. Et moi, j'y suis entré et je m'y repose en toute sécurité.
- Saint Bernard, Serm. 61 in cap. 2 Cant. : “Le fer de la lance s'est approché du cœur de Jésus-Christ pour nous en découvrir le secret à travers cette plaie. Par cette plaie le grand sacrement de son amour nous est ouvert, par elle les entrailles de la miséricorde de Dieu nous sont manifestées.”
- Saint Thomas, opusc. 58 c. 27-28 : “Le sang qui sort de ce cœur est le témoin de son immense charité pour les hommes. Il a répandu ce sang par la plaie de son côté afin de confirmer dans la foi les faibles disciples et un grand nombre d'autres éprouvés dans la foi et la vertu, de réchauffer les tièdes et de ressusciter les morts.”
- Saint Bernardin, de Passione Domini, Serm. 51, partie 2 : “Jésus sur la croix nous montre son cœur comme une fournaise de l'amour le plus ardent, capable d'enflammer et d'incendier l'univers entier.”
- Saint Elzéar, comte de Provence, à son épouse sainte Delphine (Croiset *) : “Allez souvent faire la cour à notre aimable Jésus dans le saint Sacrement, entrez dans son Sacré Cœur ; c'est là mon domicile ordinaire, et vous m'y trouverez toujours.”
- Saint Bonaventure, Stimulum amoris, c. 1 : “Je veux reposer dans le saint côté de Jésus-Christ. Là, je parlerai à son cœur, et j'obtiendrai de lui tout ce que je voudrai. Croyez-moi, ô homme, si vous voulez entrer en Jésus par cette plaie, non seulement votre âme, mais même votre corps y trouvera une paix et une douceur admirables. Ô âme, voici ton époux si plein de douceur qui dans son amour immense vous ouvre son côté, afin de vous donner son cœur.”
- Louis de Blois, de l'ordre de saint Benoît, un des plus excellents maîtres de la vie spirituelle (Inst. spir. c. 9) donne le conseil à ses disciples : “Père céleste, je vous offre l'amour embrasé et les désirs ardents du cœur de Jésus votre fils bien-aimé pour suppléer à l'aridité et à la froideur du mien.”
- Saint François de Sales, lettre 64 liv. 4 : “Que le Seigneur est bon ! Que son cœur est aimable ! Demeurons là dans ce saint domicile. Que ce cœur vive toujours dans nos cœurs.”

Saintes
- Sainte Gertrude. Sa belle prière : “Je vous salue Sacré Cœur de Jésus, source vive et vivifiante de la vie éternelle, fournaise ardente du divin amour, vous êtes le lieu de mon repos et mon asile.”

- Sainte Claire adorait plusieurs fois chaque jour le Sacré Cœur de Jésus au très saint Sacrement.
- Sainte Catherine de Sienne fit au Sacré Cœur de Jésus une donation entière de son cœur.

 S. Pierre-Julien Eymard (PO 7,5 complété avec PO 6,11)


* Croiset : auteur spirituel (Vie des saints, Vie de Jésus-Christ, Retraite spirituelle etc.).

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

De la vie intérieure 2

12 décembre 2017

Silence amoureux

18 décembre 2017

4 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader