Le cadeau de l'amitié - Hozana
Maeja

Maeja dans Prions Claire de Castelbajac pour les enfants malades

Publication #7Initialement publiée le 24 octobre 2019

Le cadeau de l'amitié

Le cadeau de l'amitié

Vie de Claire

« ...Comment te dire combien j'ai de l'affection pour toi ! C'est tout de même incroyable. Je suis sûre que tu le ressens autant que moi. Il y a des gens qui ne croient pas en Dieu. Quelles pauvres andouilles ! Ils n'ont jamais aimé ? D'où croient-ils qu'elle vienne, cette possibilité de choisir quelqu'un parmi le peuple pour le déchiffrer et essayer de le comprendre mieux ? Si on affirme que l'homme descend du singe, c'est vraiment lamentable. Du coup, l'amour, l'amitié, les plus chères affections ne seraient que quelque chose d'anormal et de déréglé dans l'horloge humaine. (...) Réfléchis un peu : notre amitié durera jusqu'à notre mort... c'est délicieux à penser. Moi qui n'aime pas disserter sur mes sentiments ! Tu es servie, ma bonne amie ! » (le 12 décembre 1971, à 18 ans, à une amie)


Méditation

Claire a marqué ceux qui l’ont connue par son attention aux autres : face à elle, chaque personne se sent exister, elle est considérée, et même aimée. Même le clochard sur le bord du trottoir, pour qui elle prépare un gâteau tous les dimanches. Même la vieille voisine à qui Claire rend visite pour la soulager de sa solitude. Car elle sait bien qu’il n’y a qu’en faisant le bien autour de soi que l’on peut un tant soit peu rendre le monde meilleur et plus beau. Et rendre les autres heureux, c’est leur faire découvrir la source de son bonheur à elle : Dieu.


Intention 

Dans la maladie, quel richesse d'avoir une famille de coeur, 2-3 amis véritables qui nous prennent comme nous sommes et nous comprennent au plus grandes oscillations de notre vie! Malgré l'incompréhension où le malaise que nous pouvons susciter chez le grand public, merci Claire pour toutes ces amitiés fortes qui nous soutiennent tellement ! Aide-nous à nous y donner encore davantage car comme tu disais :  "La charité chrétienne c'est d'aimer les autres parce que Dieu les aime". Voilà entre autres, ce qui te bouleversait de joie divine. 


1 Notre Père - 1 je vous salut Marie - Prière de la neuvaine


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Le soutien des sacrements

Publication #1Initialement publiée le 18 octobre 2019

Le pouvoir de la vulérabilité

Publication #2Initialement publiée le 19 octobre 2019

L'appréhension de la mort

Publication #3Initialement publiée le 20 octobre 2019

4 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader