A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut. - Hozana

A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut.

A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut.

        L’image illustrant cette publication est extraites du livre de sœur Lucie ‘’ Appels du message de Fatima, Ière édition 2003’’. Cette peinture a été réalisée par sœur Maria da Conceiçao , ocd.   Contrairement à toutes les représentations des apparitions de Fatima, ou les enfants sont ‘’à genou’’ aux pieds de Notre Dame, l’artiste les a représentés ‘’debout’’.

         Le Cœur Immaculé de Marie ! En ce 13 juin, fêtons l’anniversaire des 2 grandes annonces divines relatives à ce Cœur Immaculé : celle de 1917 à Fatima, celle de 1929 à Tuy. 

            A Fatima, il y a 102 ans, Notre Dame confiait à Lucie le grand message qu’elle serait chargée d’annoncer au monde : ‘’Jésus veut se servir de toi afin de me faire connaître et aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut ‘’

            A Tuy, Il y a 90 ans,  Notre Dame précisait  à sœur Lucie ‘’Le moment est venu où Dieu demande au Saint-Père de faire, en union avec tous les évêques du monde, la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé, promettant de la sauver par ce moyen.’’

 

I   Le mercredi 13 juin 1917 à Fatima

 

            Suite aux paroles de la petite Jacinthe à ses parents le 13 mai précédent au soir, et que Lucie confirmera à sa sœur aînée Maria dos Anjos le lendemain matin, tout le hameau d’Aljustrel savait que Notre Dame était apparue aux 3 petits bergers et qu’Elle reviendrait le 13 juin. Ce que ne savaient pas tous ces gens c’est que ce 13 mai 1917, les troupes portugaises (environ 40 000 soldats) arrivées en France dans la région d’Aire sur la Lys, montaient en ligne.  Ce 13 mai 1917, également, Mgr Pacelli recevait du pape Benoît XV le sacre épiscopal. Il deviendra pape sous le nom de Pie XII et fut le premier pape à s’intéresser réellement aux apparitions de Fatima avant que les thèses du père Dhanis ne s’imposent au Vatican. Un peu avant, le 5 mai 1917, le pape Benoît XV  avait demandé que l’on rajoutât aux litanies de Notre Dame de Lorette l’invocation ‘’Reine de la paix, priez pour nous’’.


            Ce 13 Juin, était la grande fête du Portugal et aussi la fête de la paroisse de Fatima, fête de St Antoine. Pour ne pas avoir à choisir entre la Cova da Iria et St Antoine, les parents de Jacinthe et François, passèrent la journée à la foire de Pédreiria pour y acheter des bœufs. La mère de Lucie craignant d’être reconnue si elle allait à la Cova da Iria, opta pour la fête de St Antoine.

            A la Cova da Iria,  il y avait une cinquantaine de personnes, certaines venues de loin (Torres Novas, 20 Km), d’autres habitaient tout à côté (Moita) comme Maria Carriera (Maria da Capelinha) et Jean, son fils estropié. Lucie avait entraîné avec elle une quinzaine de filles qui avaient fait leur communion à Fatima cette année.

            Le début du récit est de Maria da Capelinha. La suite est tirée  des mémoires (IV) de sœur Lucie, le tout extrait du livre de J de Marchi : témoignages.  

 

            « Soudain elle se leva, et s’écria : Jacinthe, Notre-Dame avenir ; voilà qu’il y a eu déjà l’éclair ! Tous les trois coururent vers le chêne vert, et nous derrière eux. Nous nous mîmes à genoux au milieu des buissons et des genêts épineux. Et je l’entendis dire : vous m’avez demandé de venir ici. Dites-moi s’il vous plaît ce que vous voulez. Alors nous commençâmes à entendre quelque chose comme un son de voix très léger ; mais on ne comprenait pas ce qui se disait ; c’était comme le bourdonnement d’une abeille. »

 

 «- Que veut de moi Votre Grâce ? » Demandai-je

  • -      Je veux que vous veniez ici le 13 du mois prochain, que vous disiez le chapelet tous les jours et que vous appreniez à lire. Ensuite, le vous dirai ce que le veux.

 

Je demandai la guérison d'un malade.

- S'il se convertit, Il sera guéri durant l'année.

Je voudrais vous demander de nous emmener au Ciel

 

- Oui, Jacinthe et François, je les emmènerai bientôt mais toi, tu resteras ici pendant un certain temps. Jésus veut se servir de toi afin de me faire connaître et aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut, ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par Moi pour orner son trône.

 

- Je vais rester ici toute seule ? Demandai-je avec peine

 

            - Non ma fille. Tu souffres beaucoup? Ne te décourage pas, je ne t'abandonnerai jamais ! Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu.

 

            « Ce fut au même moment où elle disait ces derniers mots que la vierge ouvrit encore les mains, et nous communiqua, pour la seconde fois, le reflet de la lumière immense qui l’enveloppait. Dans cette lumière, nous nous voyons comme submergés en Dieu. Jacinthe et François semblaient se trouver dans la partie de la lumière qui s’élevait vers le ciel, et moi dans celle qui se répandait sur la terre.

            Devant la paume de la main droite de Notre-Dame, se trouvait  un cœur entouré d’épines qui s’y enfonçaient. Nous comprîmes que c’était le cœur immaculé de Marie, outragé par les péchés de l’humanité, qui demandait réparation. »  

 

            Quand Notre Dame s’éloigna de l’arbuste, nous raconte Maria da Capelinha,  il y eut comme le souffle d’une fusée d’artifice, quand on l’entend monter au loin. Lucie se leva très vite, et, bras tendus, disait : Voyez, elle s’en va, elle s’en va !… Quant à nous, nous ne voyons rien… seulement un petit nuage, distant du feuillage de l’arbuste d’une main ouverte, qui s’élevait doucement vers le Levant, jusqu’au moment où il se dissipa. Au bout d’un moment, Lucie déclara : ‘’c’est fini ! Maintenant on ne la voit plus ; elle est rentrée au ciel ; les portes se sont refermées.’’

            Les branches supérieures du chêne vert sur lequel Notre Dame avait posé les pieds étaient maintenant un peu incliné vers le levant. Tout en récitant le chapelet avec les enfants en revenant vers Fatima ce petit groupe rencontra ceux qui venaient de participer à la procession en l’honneur de St Antoine. ‘’Beaucoup regrettèrent de n’avoir pas été à la Cova da Iria, mais c’était trop tard’’, conclue Maria da Capelinha. (On comprend que, pour l’apparition du 13 juillet, il y eut entre 2.000 et 3.000 personnes)

  .          

II     13 juin 1929 à Tuy

 

87209-a-qui-embrassera-cette-devotion-je-promets-le-salut

 

            Il y a 90 ans à Tuy, Notre-Dame apparaissait à sœur Lucie dans la chapelle du couvent des Sœurs Dorothée, à Tuy, où elle faisait son noviciat. Elle lui fit une demande très importante  dont voici le récit repris de l’Appendice II, en fin du livre du père Kondor  ‘’ MEMOIRES DE SŒUR LUCIE’’(1)


            En introduction de ce récit, le père Kondor précise :

            Le texte de cet Appendice n'est pas un document manuscrit de Sœur Lucie, mais il a toutes les garanties de l'authenticité, car c'est son propre directeur spirituel, à cette époque le Révérend P. José Bernardo Gonçalves, S.J., qui l’a transcrit directement et littéralement des notes de la Voyante. 

            Sœur Lucie a eu la vision, à laquelle ce texte se rapporte le 13 Juin 1929 dans la chapelle de la maison de Tuy (Espagne).

            Le texte commence par raconter la vision de la Très Sainte Trinité où se trouve présente la Vierge Marie, montrant Son Cœur, comme dans les apparitions de Juin et de Juillet 1917. La promesse faite à cette époque devient maintenant réalité. Et Sœur Lucie entend la Vierge Marie demander la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé dans des circonstances bien déterminées.

            Cette consécration aura-t-elle été réalisée? (1980) Les dernières lignes de ce texte nous disent que non et nous parlent des terribles conséquences qui en résultent.

.

            Cette dernière demande avait été annoncée le 13 juillet 1917, dans le cadre de la seconde partie du secret confié aux enfants ce jour : ‘’Pour empêcher cela, (la guerre destinée à punir  le monde de ses crimes) je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé ET la communion réparatrice des premiers samedis du mois. Si l'on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l'on aura la paix.’’ Ce jour-là,  Notre Dame avait lié ces deux demandes. Elle avait déjà réalisé la seconde en 1925 à Pontevedra.  

 

Texte de la demande de la consécration de la Russie relaté par sœur Lucie.


            Le Père Gonçalves est venu quelquefois confesser dans notre chapelle. Je me suis confessée à lui, et comme je m'entendais bien avec lui, j'ai continué à le faire durant les trois ans où il est resté ici comme supérieur. Ce fut à cette époque que Notre-Dame m'avertit que le moment était arrivé ou elle voulait que je fasse connaître à la Sainte Église son désir de Consécration de la Russie, et Sa promesse de la convertir. La communication fut faite ainsi:


             J'avais demandé et obtenu la permission de mes supérieures et confesseur de faire une Heure-Sainte de 11 heures à minuit, dans la nuit du jeudi au vendredi de chaque semaine. Me trouvant seule une nuit, je m'agenouillai contre la balustrade au milieu de la chapelle en disant, prosternée, les prières de l'Ange. Me sentant fatiguée, je me redressai et continuai à les réciter les bras en croix. La seule lumière était celle de la lampe. Soudain toute la chapelle s’éclaira d’une lumière surnaturelle et sur l'autel apparut une croix de lumière qui s’élevait jusqu'au plafond. Dans une lumière plus claire on voyait sur la partie supérieure de la croix une tête d’homme dont on voyait le corps jusqu'à la ceinture; sur la poitrine une colombe également lumineuse et, cloué sur la croix le corps d'un autre homme. Un peu au-dessous de la ceinture de celui-ci, suspendu en l'air, on voyait un calice et une grande hostie sur laquelle tombaient quelques gouttes de sang, qui coulaient le long du visage du crucifié et sortaient d'une blessure de la poitrine. Coulant sur l'Hostie, ces gouttes tombaient dans le Calice. Sous le bras droit de la croix se trouvait Notre-Dame c’était Notre-Dame de Fatima avec son Cœur Immaculé dans la main gauche, sans épée ni roses, mais avec une couronne d’épines et des flammes... Sous le bras gauche, de grandes lettres, comme d'une eau cristalline qui aurait coulé au-dessus de l’Autel, formaient ces mots « Grâce et Miséricorde ».

            J’ai compris qu'il m'était montré le Mystère de la Très Sainte Trinité, et j'ai reçu des lumières sur ce Mystère qu’il ne m'est pas permis de révéler. Ensuite Notre-Dame me dit:


            

            ‘’ Le moment est venu où Dieu demande au Saint-Père de faire, en union avec tous les Évêques du Monde, la Consécration de la Russie à Mon Cœur Immaculé, promettant de la sauver par ce moyen. Les âmes que la Justice de Dieu condamne pour les péchés commis contre moi, sont si nombreuses, que je viens demander une réparation: sacrifie-toi à cette intention et prie.’’


            J'ai rendu compte de ceci à mon confesseur qui m'ordonna d'écrire ce que Notre-Dame voulait que l'on fasse.

            Plus tard, au moyen d'une communication intime, Notre-Dame me dit, en se plaignant: « On n'a pas voulu écouter ma demande!... Comme le roi de France, on s'en repentira et on le fera, mais ce sera trop tard. La Russie aura déjà répandu ses erreurs dans le monde, provoquant des guerres, des persécutions contre l'Église: le Saint-Père aura beaucoup à souffrir! »

.

(1)   Première Edition, Mai 1980 

   Introduction et notes du Père Joaquin M. Alonso, CMF (Le  père Alonso décédera le 12 décembre 1981 laissant 14 volumes sur Fatima, en grande partie non publiés)

   Ouvrage traduit par les sœurs de Notre-Dame de Charité (Importance de cette version notamment pour la nuance apportée par Notre Dame : On lit souvent dans la littérature ‘’ ce sera très tard ; ici il est traduit ‘’ce sera trop tard’’ ; ce qui semble bien plus près de la réalité)

Compilation du Père Louis Kondor, svd  Première édition ; Mai 1980.

.

         La date choisie par Notre Dame pour demander effectivement la consécration de la Russie était particulièrement bien choisie. En effet, une commission d’enquête avait été créée par Mgr da Silva le 3 mai 1922. Lucie fut entendue le 8 juillet 1924. La commission travailla jusqu’en 1930. En 1929, la commission d’enquête allait rendre ses conclusions et connaissait donc parfaitement le dossier et était à même de juger de l’importance de cette demande. En même temps, l’année 1929 marque en URSS la prise de pouvoir définitive du terrible Joseph Staline, qui réussit à évincer tous ses opposants.  

.

             L’Enfant-Jésus avait anticipé de près de 4 ans ‘’ce moment ’’ pour exposer les conditions à remplir pour réaliser la dévotion réparatrice des premiers samedis du mois, faisant passer en premier le salut personnel des pécheurs avant la conversion de la Russie. (Rappel des conditions à remplir avec le lien   https://hozana.org/publication/30838-la-devotion-reparatrice-des-premiers-samedis-ce-quil-faut-accomplir)

            Le message de Notre-Dame est donc toujours actuel, le père Alonso l’avait bien compris, lui qui écrivait dans les années 1970 : «  Fatima apparaît, dans une première projection dans le temps, comme la manifestation du Cœur Immaculé de Marie en lutte avec la Russie qui incarne actuellement le “ mystère d’iniquité ”. Mais, au-delà de l’histoire et du temps, Fatima se projette dans l’avenir comme la continuation infatigable de la lutte apocalyptique entre la Femme et le Dragon, annoncée déjà dans le livre de la Genèse.  »

 

 

            Désormais, à partir de ce 13 juin 1929 où Dieu a achevé de révéler solennellement son grand dessein sur l’Église, sur la Russie et sur le monde, on peut dire que le drame de notre siècle est noué, dont l’issue dépend finalement du Saint-Père puisque c’est à lui qu’il revient de commander aux évêques de faire avec lui la consécration demandée. Bien sûr, les fidèles aussi peuvent agir efficacement : par leurs prières et leurs sacrifices, ils méritent la grâce. Mais il n’empêche que rien de décisif pour la paix et le salut du monde ne peut se faire sans le Pape. Il faut insister, car ce point du message de Fatima est souvent passé sous silence : Dieu promet d’accomplir des miracles de grâces, par la médiation du Cœur Immaculé de Marie, mais à la condition formelle que les Pasteurs de l’Église les lui réclament solennellement, et manifestent, par leur obéissance à ses demandes, que face aux extrêmes périls de l’heure, c’est d’Elle et d’Elle seule qu’ils attendent le salut. (…) ( Extraits de Fatima, joie intime, événement mondial, (Frère François de Marie des Anges)) 

 

            Dans l’entre-deux-guerres, en Pologne, le saint franciscain Maximilien-Marie Kolbe était le grand apôtre de l’Immaculée. Il fonda la Milice de l’Immaculée et Niepokalanow, la “ Cité de l’Immaculée ” d’où il répandit sa dévotion par sa revue du ‘’Chevalier de l’Immaculée ‘’et s’engagea de toutes ses forces dans ses combats. Il avait en particulier le souci de la conversion de la Russie. Le 11 février 1937, lors d’une conférence qu’il donnait à Rome, il annonça : «  Nous ne croyons pas qu’il soit lointain, ni qu’il soit simplement un rêve, ce jour grandiose où la statue de l’Immaculée trônera, grâce à ses missionnaires, au cœur même de Moscou.  »  

            

     Nous avons évoqué le 13 mai dernier ce pèlerinage en préparation pour porter à pied, de Fatima à Moscou, une statue de Notre Dame de Fatima.  

      Nous pourrons participer à ce nouveau pèlerinage, en nous relayant pour porter cette statue et contribuer humblement à  faire parvenir en Russie ce message qui attend depuis si longtemps d’être écouté par notre Saint-Père. Les responsables orthodoxes savent qu’il y a un siècle, la Vierge Marie, qu’ils ont en grande vénération, a parlé de leur pays ; qu’Elle a demandé qu’il soit consacré par le pape à son Cœur Immaculé. C’est en France, ce pays où Elle a voulu confirmer Elle-même son caractère Immaculé, qu’est né ce projet d'utiliser la Russie pour demander au pape de renouveler la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie.  

            Voici les villes par lesquelles passera en France cette statue, du 4 mai au 19 juin 2020 : Roncevaux, St jean Pied de Port, Domezain/Berraute, Lourdes, Toulouse, Gaillac, Conques, Le Puy, Privas, Le Laus, Gap , La Salette, Grenoble, Annecy, Chamonix, Frontière Suisse.  Lorsque le projet sera plus avancé (construction en cours d'un site internet pour avoir toutes les précisions nécessaires et pour s'inscrire) nous vous le ferons savoir. Dès à présent, nous pouvons réfléchir à notre participation, et prier pour que Notre Dame ne soit pas trop seule sur la route de Fatima à Moscou.  ( Notre pèlerin partira de Fatima le 19 mars 2020 et passera par St jacques de Compostelle)

 

            A la fin mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix. (Notre Dame à Fatima le 13 juillet 1917)²

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

25 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Gilberte
Gilberte place Toulon, il y a 20 jours
Notre Dame de Fatima, Coeur Immaculé de Marie, priez pour la France qui perd toutes ses valeurs chrétiennes, reconvertissez la, certaines décisions vont être prises qui ne répondent à la volonté de notre Seigneur Coeur Immaculé de Marie protégez la France Amen
Philippe
Philippe place Le Blanc, il y a 20 jours
Prions pour que nos évêques aient le courage de dénoncer toutes les lois votées en France depuis prés de 55 ans qui sont des offenses aux lois voulues par Dieu pour la sanctification des familles. '' Nous n'avons d'autre roi que César !'' En grande union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie
Marie therese
Marie therese place Carcès, il y a 20 jours
Amen !!! 💗💗💗
Philippe
Philippe place Le Blanc, il y a 20 jours
Amen
Marie therese
Marie therese place Carcès, il y a 20 jours
Amen !! Alléluia 🙌 !!!!
Philippe
Philippe place Le Blanc, il y a 20 jours
Amen
Bernadette
Bernadette place Franconville, il y a 20 jours
Notre Dame de Fatima , Saint Antoine je vous confie ma nièce et filleule Christiane pour qu'elle retrouve la santé, Notre Dame touchez la , Esprit Saint de votre feu détruisez s'il vous plaît ce kyste au pancréas qui grossit , je vous confie son oncologue . Amen
Philippe
Philippe place Le Blanc, il y a 20 jours
Amen !
Bernadette
Bernadette place Franconville, il y a 20 jours
Pour Nelly , le Seigneur est présent , Il a tant de choses à vous faire découvrir, prier pour votre mari et que l'Esprit vous apporte la lumière, Je prie pour vous et avec vous et aussi pour votre mari ; n'oubliez pas "priez pour vos ennemis " c'est ce que j'ai fait . Amen
Philippe
Philippe place Le Blanc, il y a 20 jours
Amen
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies