Facebook Pixel8e jour : persévérer dans la prière - Hozana
Juliette

Juliette dans Neuvaine à Sainte Anne pour couples en espérance d'enfant

Publication #8Initialement publiée le 23 décembre 2017

8e jour : persévérer dans la prière

Zacharie et Elisabeth

PAROLE DE DIEU (1 Th 5,16-19)

Soyez toujours dans la joie, priez sans cesse, rendez grâce en toute circonstance, car c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus. N’éteignez pas l’Esprit, ne méprisez pas les paroles des prophètes.

A la jonction de l’Ancien et du Nouveau testament, nous rencontrons Zacharie et Elisabeth. Ce sont des justes : toute leur vie, ils ont suivi les commandements de Dieu, ils ont persévéré pour demander qu’advienne la venue du Messie. Ils sont un exemple de constance et de piété filiale. Et voilà qu’un beau jour, Zacharie est désigné par le sort pour offrir à Dieu le sacrifice au temple : au cœur du sanctuaire, seul à seul avec Dieu, il reçoit la promesse tant attendue de la venue du Messie, et la promesse d’un fils malgré leur âge avancé. La grossesse miraculeuse d’Elisabeth, c’est le signe que donne l’Ange à Marie, à l’Annonciation, pour illustrer que « rien n’est impossible à Dieu ».

Saint Paul nous invite à prier sans cesse. Certes Zacharie a manqué de foi, ce qui lui a coûté la parole le temps d’une grossesse. Mais il a continué à prier. Son humanité nous rejoint d’autant plus qu’il a été faible. Persévérer n'empêche pas de tomber, ce qui importe, c'est de se relever. En donnant le nom à Jean, son fils, sa langue se délie et il nous offre l’un des plus beaux chants d’action de grâce - le Benedictus - que nous redisons chaque jour aux Laudes.

Ainsi, finalement, sa persévérance a été récompensée : « Il est apparu à ceux qui se trouvent dans les ténèbres et l’ombre de la mort, afin de guider nos pas sur la route de la paix ». (Lc 1,79)

Avec Sainte Anne, redisons le Benedictus, méditons-le pour se l’approprier plus intimement, particulièrement en ce temps préparatoire à Noël, car Dieu visite son peuple et se manifeste à qui veut bien le reconnaitre.

 Notre Père

Je vous salue Marie

Gloire au Père

Sainte Anne, priez pour nous.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

1er jour : l'appel à la fécondité

Publication #1Initialement publiée le 16 décembre 2017

2e jour : Dieu nous veut heureux !

Publication #2Initialement publiée le 17 décembre 2017

3e jour : la tentation de la jalousie, de l'envie

Publication #3Initialement publiée le 18 décembre 2017

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader