1er jour : l'appel à la fécondité - Hozana
Juliette

Juliette dans Neuvaine à Sainte Anne pour couples en espérance d'enfant

Publication #1Initialement publiée le 16 décembre 2017

1er jour : l'appel à la fécondité

La Genèse

PAROLE DE DIEU

Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa : homme et femme, il les créa. Dieu les bénit et leur dit : soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et dominez-la. (Gn 1,27-28)


Entrons dans notre neuvaine-retraite avec la parole de Dieu donnée dans le livre de la Genèse. Au commencement, Dieu sépara la terre et les cieux, il fit les luminaires et emplit la terre et les mers de toutes espèces végétales et animales. Quand tout fut prêt, il installa l'homme et la femme dans sa création : Il les contempla et les bénit. Ce fut bon, ce fut très bon.

A son image, hommes et femmes, nous fûmes créés. Et Dieu nous a donné une bénédiction et une promesse de fécondité. En lisant la Bible, particulièrement dans tout le livre de la Genèse, la bénédiction se transmet, de génération en génération, et ceci malgré la Chute et le péché originel. Après le déluge, elle est renouvelée en Noé. Dieu la redonne encore à Abraham, il la lui répète inlassablement.

Et pourtant, Abraham a dû attendre des années avant que de Sarah naisse Isaac, l'héritier de la promesse. Isaac lui-même a connu la stérilité, il a eu les jumeaux Esaü et Jacob après avoir imploré le Ciel pour que Rébecca soit guérie de sa stérilité. Jacob et Rachel, l'épouse bien-aimée n'ont eu que deux fils, après bien des péripéties et des prières… Samuel, Samson, Jean-Baptiste et d'autres encore sont nés de couples réputés stériles…

L'histoire du Salut s'est écrite à travers des couples stériles : tous les enfants nés après un temps de stérilité ont eu une vocation particulière. Aussi, au fil de cette neuvaine, nous nous inspirerons de leur histoire. Qu'est-ce que cela veut dire pour nous, aujourd'hui, nous qui avons notre place dans cette histoire du Salut ?

La bénédiction de Dieu et la promesse de fécondité sont pour chaque couple, aujourd'hui. Et si cette neuvaine était l'occasion de renouveler le sacrement de mariage ? C'est-à-dire, de renouveler la promesse faite l'un à l'autre et de se rappeler que Dieu s'est engagé avec les époux. Pour ceux qui ne sont peut-être pas mariés, que cette neuvaine soit l'occasion de réfléchir à un engagement plus grand, un don total, pour recevoir la bénédiction particulière donnée lors du sacrement ?

Seigneur, nous croyons en toi, augmente en nous la Foi !

 

Notre Père

Je vous salue Marie

Gloire au Père

Sainte Anne, priez pour nous.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

44 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader