Fête de Marie Reine : signification, fête, prières

La mémoire de la Bienheureuse Vierge Marie, invoquée sous le nom de “Marie Reine” a lieu le 22 août, huit jours après la grande fête mariale de l’Assomption. Instituée en 1954 par le pape Pie XII, la célébration de Marie Reine revêt une signification bien particulière, car le couronnement de Marie au ciel l’associe à l'œuvre rédemptrice de son Fils, Jésus.

 

 

Marie Reine : que signifie la royauté de la Vierge Marie ? 

D’où vient le nom de Marie Reine ? 

Lorsque nous contemplons les différentes représentations de la Vierge Marie, nous constatons que bien souvent une couronne orne sa tête, telle une reine ; à la différence des saints qui sont représentés par une auréole. Mais pourquoi dit-on que Marie est reine ? D’où lui vient cette appellation de “Marie Reine”

Depuis toujours, le peuple chrétien a reconnu que Marie est reine du ciel et de la terre en raison de sa maternité divine : Marie est “mère du Seigneur” (Luc 1, 43). Elle est mère de celui dont “le règne n’aura pas de fin” (Luc 1, 33). Les litanies de Lorette, datant du XVIe siècle, attestent de cette royauté : “Reine des anges, priez pour nous ; Reine des patriarches, … ; Reine élevée aux cieux, … ; Reine de la paix”.

De nombreux saints et théologiens ont également décerné le titre de Reine à la Vierge Marie à partir du IVe siècle. Ainsi, saint Ephrem désignait Marie de cette façon : « Reine de tous les êtres, notre très glorieuse Dame, celle dont nous sommes tous les serviteurs et les clients ; le sceptre qui commande à tous ». Saint Jean Damascène écrivait aussi : « Elle est véritablement devenue la souveraine de toute créature quand le Créateur l’a fait sa mère ». 

La fête liturgique de Marie Reine est instituée bien plus tard, en 1954, après la proclamation du dogme de l’Assomption. Dans son encyclique Ad coeli Reginam, le pape Pie XII explique le titre de Marie Reine de la façon suivante : “nous devons proclamer Marie Reine non seulement pour sa Maternité divine, mais aussi pour la part singulière qu’elle a prise, par volonté de Dieu, dans l’œuvre de notre salut éternel”.

Le mystère de la royauté de Marie

L’image que nous avons de la royauté est souvent liée à la richesse et au pouvoir. Mais ce n’est pas le type de royauté qui caractérise Jésus, ni sa mère.

La Constitution sur l’Église du Concile Vatican II indique à propos de la royauté de la Vierge Marie : “Marie fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils” (Lumen Gentium, 59).

Ainsi, Marie, à l’image de son fils Jésus qui a donné sa vie pour nous et qui “est venu, non pour être servi, mais pour servir” (Matthieu 20, 28), exerce une royauté d’amour pour le monde. 

Tout au long de sa vie, Marie s’est faite la servante du Seigneur, et à présent couronnée au ciel, elle est reine en nous aidant et en nous aimant, nous ses enfants !

Dans son homélie du 22 août 2012, Benoît XVI disait de Marie : “Elle est la Reine du ciel, proche de Dieu, mais elle est aussi la mère qui est proche de chacun et de chacune de nous, qui nous aime et qui nous écoute.

La fête de Marie Reine, dans la lignée de l’Assomption

L’institution de la fête de Marie Reine

Les chrétiens attribuant le titre de “Marie Reine” à la Sainte Vierge depuis des décennies, le pape Pie XII ne fait qu’officialiser cette tradition lorsque, le 11 octobre 1954, en la fête de la maternité divine de la Vierge Marie, il institue la fête de la royauté de Marie

Originellement fixée au 31 août, la mémoire de Marie Reine est aujourd’hui célébrée le 22 août par l’Église catholique, huit jours après la fête de l’Assomption de Marie. Ces deux fêtes - l’Assomption et la fête de Marie Reine - célèbrent en réalité un seul mystère : l’élévation, corps et âme, de Marie et son couronnement en tant que Reine du ciel

Dans son encyclique Ad coeli Reginam, le pape Pie XII l’explique ainsi : « La solennité de l’Assomption se prolonge joyeusement par la célébration de la fête de la royauté de Marie qui a lieu huit jours plus tard et dans laquelle l’on contemple celle qui, assise à côté du roi des siècles, resplendit comme reine et intercède comme mère ».

La mémoire de Marie, reine du ciel

La liturgie de la fête de Marie Reine insiste sur l’intercession de Marie au cours des oraisons de la messe : “Dieu qui as voulu que la Mère de ton Fils soit notre Mère et notre Reine, fais que, soutenus par son intercession, nous obtenions dans le ciel la gloire promise à tes enfants.”

De même, à l’office des complies, nous acclamons Marie, Reine et mère de miséricorde, à travers le Salve Regina

Consécration à Marie Reine

O Marie, ma Mère et ma Reine, je me donne entièrement à vous. Je vous consacre ma liberté, ma volonté, mon cœur et tout mon être sans réserve. Mère très aimante, puisque je vous appartient, je vous prie de me garder et de me protéger comme votre propre bien. Amen.” (Prière issue de la neuvaine à Marie, Reine des Cœurs, Marie, Reine du monde,  Marie, Reine de l’univers).

Priez Marie Reine avec Hozana !

Saint Don Bosco disait : “ceux qui font confiance à Marie ne seront jamais déçus”. En effet, Marie ne manque jamais d’intercéder pour nous auprès de son fils Jésus !

Ainsi, adressez vous à Marie Reine avec confiance, car sa royauté fait d’elle la médiatrice de toutes les grâces ! Voici quelques propositions avec Hozana :