Neuvaine à l'Enfant-Jésus du 16 au 25 : Noël tous les mois !

Jésus, pour nous attirer à Lui, se fait petit, doux et humble. Aimons-Le dans Son Enfance ! Tous les mois, vivons un "petit Noël" avec les anges et les saints de l'Enfance

1 fois par mois

Neuvaine à l'Enfant-Jésus du 16 au 25


Et le Verbe s'est fait chair, et Il a habité parmi nous. 

Jean 1, 1-5.9-14


Le Royaume est pour l'enfant

Sous la forme d'un Enfant, notre Dieu s'est incarné. Pourquoi ? Il aurait pu apparaître adulte, dans la puissance et la gloire du Fils de Dieu.

Il a choisi l'abaissement de l'Incarnation, l'humilité et la petitesse de l'enfance. Et pendant Sa vie publique, non seulement Il n'a pas méprisé ou ignoré l'enfance, mais Il en a fait un modèle, un exemple pour ses disciples.

En Vérité Je vous le dis, si vous ne redevenez pas comme de petits enfants, vous n'entrerez point dans le Royaume des cieux. Quiconque se fera petit comme ce petit enfant, est le plus grand dans le Royaume des cieux.

Matthieu 18

Laissez venir à Moi les petits enfants et ne les empêchez pas, car le Royaume des cieux est à eux et à ceux qui leurs ressemblent. En vérité, je vous le dis, celui qui ne reçoit pas le Royaume des cieux comme un petit enfant n'y entrera point.

Luc, 18

Adorons-Le petit ! Aimons son Enfance et ses mystères de grâces ! Dans les douze premières années de Sa Vie, il y a des trésors à demander et à recevoir.


Les apparitions et le culte de l'Enfant-Jésus : deux sanctuaires principaux

Il apparaît au 17ème siècle, dans les années 1630, à Prague en actuelle République Tchèque, et à Beaune, en Bourgogne. Les deux circonstances sont périlleuses : guerres, invasions et perte de la foi et des âmes. L'Enfant-Jésus apparaît comme recours aux temps troublés et difficiles. Et dans les deux cas, c'est à l'ordre du Carmel, l'ordre de la Vierge, qu'est confié ce culte.

Il vient en Petit Roi de Grâces. Ses armes, Il les choisi entre toutes : l'humilité, l'abandon, le sacrifice, le silence et la pureté. Et toujours l'Amour miséricordieux, qui donne un Cœur aimant pour nos misères.

Son message est le même : honorez-Moi, aimez la petitesse,  pratiquez les vertus de Ma sainte Enfance, et ayez confiance : Je ne vous abandonnerai jamais.


La neuvaine à l'Enfant-Jésus

Pour qui ?

Pour vous tous, qui cherchez le Cœur de Dieu, Il est dans un petit Enfant de chair, « doux et humble de cœur ».

Pour vous tous, qui peinez et ployez sous le fardeau quotidien (travail, famille, maladies, deuils, épreuves de toutes sortes…), Il a partagé nos misères de pauvreté et d'exil. Il sait. Parlez-Lui ! Il vous attend pour vous décharger et vous donner force et confiance.

Pour vous tous, qui aimez la Vierge Marie, Il a commencé Sa vie terrestre dans ce tabernacle de chair immaculée.

Pour vous tous, qui avez ou demandez un cœur d'enfant pour entrer dans Son Royaume, Il renouvelle Son Enfance dans l'âme de ceux qui le prient avec confiance.


Comment ?

Faire du 25 de chaque mois un « petit Noël », contempler, demander et pratiquer les vertus de l'Enfance du Christ en union avec Marie et Joseph, et les saints de l'Enfance.

Cette neuvaine peut évidemment se prier ponctuellement et/ou en dehors des dates du 16 au 25.

Concrètement, préparer chaque mois par une neuvaine du 16 au 25 (on considère que le 25 est le « Petit Noël », le 10ème jour de la neuvaine !). Pour ce faire, nous proposons :

La récitation de la petite couronne de l'Enfant-Jésus, composée par la vénérable Marguerite du Saint-Sacrement, sa « petite épouse »

La prière du vénérable père Cyrille de la Mère de Dieu révélée par la Sainte-Vierge Elle-même.


Et enfin deux courts textes pour mieux connaître le Petit Roi :

Un extrait de l'histoire des sanctuaires de Beaune et de Prague

 

Un petit texte spirituel pour chaque jour de la neuvaine, en rapport avec l'enfance, pour aimer mieux notre Petit Roi de Grâces. 

Ces textes seront différents à chaque neuvaine : ce qui fait que ceux d'entre vous qui voudront les suivre tous les mois auront de nouveaux éléments pour éclairer la prière.

Nous explorerons les « saints de l'Enfance » (vénérable Marguerite du Saint-Sacrement, Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, Saint Antoine de Padoue), les religieux du Carmel qui ont eu une dévotion à l'Enfant-Dieu, et ceux qui nous parlent de l'enfance spirituelle.


Pour ne pas conclure...

Offrons-Lui nos vies, et surtout notre quotidien. Qu'Il règne sur tous les détails ! Parlons-Lui avec amour, confiance et simplicité, nous sommes Ses enfants, Ses frères et soeurs. 

Les joies et les peines de tous les jours l'intéressent ! Il voudrait bien que nous les Lui offrions. Il est comme un mendiant d'Amour.

Il est venu petit, demandons-Lui de L'aimer ainsi.

Prière de la communauté

Petite Couronne de l'Enfant-Jésus et prière à l'Enfant-Jésus

La petite couronne est un petit chapelet avec 3 gros grains et 12 petits grains. Elle se récite de la façon suivante : On commence par un signe de croix, puis : Adorable Trinité, je Vous offre toutes les adorations du Cœur de Jésus Enfant. Sur les 3 gros grains : Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous Notre Père Sur les 12 petits grains : Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous Je vous salue Marie On peut réciter les mystères de l'Enfance du Christ à chaque petit grain : 1. L'incarnation de Notre Seigneur Jésus-Christ 2. Son séjour dans le sein de Sa Sainte Mère 3. Sa Nativité 4. Sa demeure dans l'étable 5. Sa Circoncision 6. Son Épiphanie 7. Sa Présentation au Temple 8. Sa Fuite en Egypte 9. Son Retour d'Egypte 1. Sa Vie cachée à Nazareth 11. Ses voyages avec Sa Sainte Mère et Saint-Joseph 12. Son Séjour au Temple au milieu des docteurs On peut ajouter, si l'on désire cette prière : Prière efficace à l'Enfant Jésus révélée par la Sainte Vierge au vénérable Cyrille de la Mère de Dieu, Carme déchaussé, à Prague Ô Enfant Jésus, j'ai recours à Vous. Je Vous en prie par Votre Sainte Mère, assistez-moi dans cette nécessité (ici l'on expose l'objet de sa demande), car je crois fermement que votre Divinité peut me secourir. J'espère avec confiance obtenir Votre sainte grâce. Je Vous aime de tout mon cœur et de toutes les forces de mon âme. Je me repens sincèrement de mes péchés ; et je Vous supplie, ô bon Jésus, de me donner la force d'en triompher. Je prends la résolution de ne plus jamais Vous offenser, et je viens m'offrir à Vous, dans la disposition de tout souffrir plutôt que de Vous déplaire. Désormais, je veux Vous servir avec fidélité. Pour l'amour de Vous, ô Divin Enfant, j'aimerai mon prochain comme moi-même. Enfant plein de puissance, ô Jésus, je Vous en conjure de nouveau assistez-moi dans cette circonstance (nommez-la) faites-moi la grâce de Vous posséder éternellement avec Marie et Joseph, et de Vous adorer avec les Saints Anges de la Cour céleste. Ainsi soit-il.

Priez dès maintenant pour cette communauté en cliquant sur "je prie"