Méditation sur l'Évangile du jour - Hozana

Méditation sur l'Évangile du jour

Regnum Christi

Méditation sur l'Évangile du jour

contacts217 membres

ActiveUne courte méditation structurée de l'Évangile du jour, préparée par un membre de Regnum Christi. La méditation est une rencontre avec Dieu, un dialogue intime avec Dieu Amour.

contacts217 membres

ActiveUne courte méditation structurée de l'Évangile du jour, préparée par un membre de Regnum Christi. La méditation est une rencontre avec Dieu, un dialogue intime avec Dieu Amour.

Chaque jour

J'aime, j'invite mes amis

2 partages
Copier le lien

Parmi les différentes formes de prière – vocale, contemplative, individuelle, communautaire, liturgique –, l’Église recommande la méditation.

Le mouvement Regnum Christi vous propose de recevoir chaque matin, par courriel, l’Évangile du jour suivi d’une courte méditation structurée et préparée par un membre de Regnum Christi, un laïc, une consacrée, un frère ou un père.

De quoi s’agit-il ?

Dans la prière de méditation, il s’agit de mettre toute sa personne : son imagination, sa volonté, son intelligence, ses sentiments, tout son coeur. L’esprit cherche à comprendre le pourquoi et le comment de la vie chrétienne, afin d’adhérer et de répondre à ce que le Seigneur demande. La méditation est une rencontre avec Dieu, un dialogue intime avec Dieu Amour.

Pourquoi méditer... ?

Méditer ce qu’on lit conduit à se l’approprier en le confrontant avec soi-même. À la mesure de l’humilité et de la foi, on découvre les mouvements qui agitent le coeur et on peut les discerner. Il s’agit de faire la vérité pour venir à la Lumière : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »


Un exemple : 

Méditation du jour


Sainte Louise de Marillac

Évangile selon saint Matthieu 5, 20-26

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu.

Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Écouter cette méditation

Télécharger le fichier audio
190315 Mt 5, 20-26 Se réconcilier avec son frère.mp3

Prière

Seigneur, je n’arrive pas aimer comme tu aimes, pardonner comme tu pardonnes. Alors viens à mon aide, aime en moi, pardonne en moi, Seigneur !

Demande

Me mettre en chemin avec ceux qui m’ont blessé ; m’ouvrir au pardon à donner ou à recevoir.

Réflexion

1. Saint Augustin, en commentant ce passage, précise : « Le passage que nous venons d'entendre lire dans le saint Évangile a dû nous glacer de frayeur si nous avons la foi ; il faudrait ne pas l'avoir pour ne pas trembler. Ceux qui ne tremblent pas veulent jouir d'une fausse sécurité (...) » (Sermon LX). Pourquoi ? Parce que saint Augustin prend la mesure du message de Jésus. Qui n’a pas ressenti une colère profonde contre son frère ? Qui n’a jamais laissé échapper un mot d’insulte ou un jugement hâtif contre son prochain ? Pour commencer cette méditation sur ce passage, laissons-nous nous sentir concernés par ces paroles du Christ et dire avec le psalmiste : «Si tu retiens les fautes, Seigneur, qui subsistera ? Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne. » (Ps 130, 3-4)

2. Jésus, dans ce passage, ne regarde pas le mal qui vient des autres, sinon comment réagissons-nous au mal qui nous est fait ? Si nous sommes en colère ou au tribunal ou si nous insultons un frère, il y a une raison. Le Christ n’entre pas dans ces raisons, justes ou pas justes. Il veut d’abord considérer notre état d’âme.

On peut alors étudier notre mode d’action. Comment regardons-nous les torts qui nous sont reprochés ? Sommes-nous capables de distinguer les situations blessantes que d’autres nous ont fait subir et la colère ou la haine que nous avons choisies par la suite ? « Le Christ a donné sa vie pour toi et tu continues à détester celui qui est un serviteur comme toi » remarque saint Jean Chrysostome. « Ton Maître n'a pas hésité à endurer pour toi toutes les souffrances, et tu refuses même de renoncer à ta colère ! Qu'est-ce qui te retient, dis-moi ? Un tel m'a gravement offensé, dis-tu, il a été tant de fois injuste envers moi, il m'a menacé de mort ! Eh bien! Qu'est-ce que cela ? Il ne t'a pas encore crucifié comme les Juifs ont crucifié le Seigneur. »

3. Devant la colère, légitime ou exacerbée, Jésus dit : « Va d’abord te réconcilier avec ton frère. » Réconcilier veut dire : le regarder en face, voir son visage. Ce n’est pas simple de pardonner, ce n’est pas simple de lâcher sa colère. Mais lorsque nous parvenons, avec la force et la grâce du Christ, à regarder le visage de celui qui nous a fait du mal, on voit deux choses : tout d’abord qu’il est un être comme nous. Il a commis un mal que nous aurions pu aussi commettre dans d’autres circonstances. Et nous voyons aussi qu’il est faible, que le mal qu’il a choisi le détruit. Sans fausse innocence, sans se cacher du mal commis et de son influence sur nous, je peux regarder mon prochain en face.

Dialogue avec le Christ

Reprendre le psaume 129 et le faire nôtre :

« Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,

Seigneur, écoute mon appel ! (…)

Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme ; je l'espère, et j'attends sa parole.

(…) Oui, près du Seigneur, est l'amour ; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes. »

Résolution

Demander humblement à Dieu la grâce de son pardon pour moi et pour un frère ou une sœur qui m’a blessé.

Sarah Cleary, consacrée de Regnum Christi


Prière de la communauté

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen

Priez dès maintenant avec cette communauté en cliquant sur "je prie"

contacts217 membres
loader
Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies