Neuvaine à Jésus Rédempteur - Hozana

Neuvaine à Jésus Rédempteur

Lucienne

Neuvaine à Jésus Rédempteur

InactiveJe vous invite à un parcours de guérison intérieure au pied de la croix. Durant 9 jours je vous propose d’entrer dans un chemin de retour sur nous-mêmes pour un renouvellement.

InactiveJe vous invite à un parcours de guérison intérieure au pied de la croix. Durant 9 jours je vous propose d’entrer dans un chemin de retour sur nous-mêmes pour un renouvellement.

Du 6 août au 14 août 2018 - Chaque jour

J'aime, j'invite mes amis

2 partages
Copier le lien

Je vous invite à un parcours de guérison intérieure au pied de la croix. Durant 9 jours je vous propose d’entrer dans un chemin de retour sur nous-mêmes pour un renouvellement. Cessons nos fuites en avant, cessons de continuer pour continuer : recueillons-nous, et retournons-nous pour nous tenir face à Dieu. Il saura nous relever, nous renouveler.

Rédemption… que contient donc ce mot mystérieux, qui semble contenir tout le mystère de l’incarnation ? Dans le Notre Père nous disons, selon la traduction catholique, “pardonne-nous nos offenses” : le sens littéral du texte dit “remets-nous nos dettes, comme nous les remettons nous aussi à nos débiteurs”, et ces mots font référence à la parabole racontée par Saint Matthieu dans son évangile (18, 21-35) où le maître annule la dette de son serviteur qui lui devait beaucoup. Mais ce serviteur, loin d’être renouvelé par ce don du maître, s’en prend quelques instants plus tard à un homme qui lui devait un peu d’argent…

Jésus est venu remettre nos dettes, et par là il nous offre de nous renouveler. Comme l'indique la traduction choisie par la tradition catholique, il fait oeuvre de pardon : il nous donne par delà nos fautes, nos manques et notre exil. Il nous libère de la charge de la dette ; charge à nous à partir de là d’entrer à sa suite dans un chemin de rédemption : “remets-nous nos dettes comme nous les remettons nous aussi”...  La rédemption est un appel, l’entendons-nous ?

Entendons-nous le cri de Jésus sur la croix ?

Jésus mourant sur la croix : mystère total de Dieu puissance éternelle, infinie et créatrice qui s’incarne dans une vie limitée par la mort et habitée par la souffrance. Mystère absolu de la personne de Jésus, qui se donne aux hommes et s’abandonne à Dieu dans un seul et même mouvement d’amour.

Durant 9 jours prenons le temps de regarder Jésus souffrant, mourant sur la croix. Osons nous approcher de la croix, prendre conscience des plaies de Jésus, de son sang qui s’écoule : c’est là que nous pourrons entrer dans un coeur à coeur avec Jésus, que nous pourrons approcher la vérité de la nature de la force divine : l’amour. L’amour qui a présidé à l’acte créateur originel, à la création des êtres libres que nous sommes et qui avons à nous achever nous-mêmes : de toute éternité Jésus est présent en Dieu pour racheter la dette des hommes, c’est-à-dire remédier aux errances de l’exercice de notre liberté, nous réconcilier Dieu qui par nous et pour nous se fait ce qu’Il veut être : Dieu de miséricorde. De toute éternité nous autres humains avons été créés pour répondre à l’appel de Jésus sur la croix, l’appel de Dieu qui s’abandonne : dans la croix c’est Dieu qui vient à nous, car tout vient de lui. Dieu nous appelle à la rencontre, fermerons-nous nos coeurs ? allons-nous continuer notre route ? Retournons-nous, retournons-nous à l'intérieur de nous-mêmes : entendons son appel, mettons-nous à son écoute. Et dans la mesure de nos pauvres moyens répondons à son amour : tâche infiniment difficile pour laquelle nous n’avons qu’un seul guide : Jésus sur la croix…



Durant 9 jours nous écouterons les mots des saints qui ont su participer à la rédemption, répondre à l’appel de Dieu, mais surtout nous prendrons le temps de refermer la porte derrière nous pour nous approcher d’un tête à tête avec Jésus rédempteur, Jésus crucifié. Regardons-le, écoutons-le, ouvrons-lui notre coeur, lui qui est éternellement crucifié pour nous réconcilier Dieu.

Avons-nous seulement conscience de ce que Jésus sur la croix signifie ? Durant 9 jours acceptons de regarder ce mystère, ce sacrifice trop grand pour nous, et de nous laisser façonner, transpercer par lui.

Prière de la communauté

Prends-moi Seigneur dans la richesse de ton silence

Prière de saint Jean de la Croix : Prends-moi Seigneur dans la richesse divine de ton silence, plénitude capable de tout combler dans mon âme. Fais taire en moi ce qui n'est pas toi, ce qui n'est pas ta présence toute pure, toute paisible, toute solitaire. Impose silence à mes désirs, à mes caprices, à mes rêves d'évasion, à la violence de mes passions. Couvre par ton silence la voix de mes revendications, de mes plaintes. Imprègne de ton silence ma nature trop impatiente de parler, trop portée à l'action extérieure et bruyante. Impose même silence à ma prière, pour qu'elle soit élan vers toi ; fais descendre ton silence jusqu'au fond de mon être et fais remonter ce silence vers toi en hommage d'amour ! amen

Priez dès maintenant avec cette communauté en cliquant sur "je prie"