Facebook PixelLe Petit Journal de sainte Faustine - Hozana

Le Petit Journal de sainte Faustine

Qu’est-ce que le Petit Journal ?

Le Petit Journal de sainte Faustine Kowalska est écrit sous forme de mémoire. Il est principalement rédigé les quatre dernières années de sa vie, entre 1934 et 1938.

C’est à la demande de son directeur spirituel, le père Michel Sopocko, aujourd’hui bienheureux que sainte Faustine va rédiger le Petit Journal.

Dans cet ouvrage, elle décrit au jour le jour ses expériences mystiques, transmet les paroles de Jésus ainsi que ses demandes. 

Le Christ a lui-même révélé à sœur Faustine la mission particulière à laquelle il l’appelait: être la secrétaire de sa miséricorde. Jésus lui dit : « Secrétaire de Mon plus profond mystère, sache que tu es dans une intimité exclusive avec Moi. Ta mission est d’écrire  tout ce que je te fais connaître de Ma miséricorde pour le profit des âmes, afin qu’en lisant ces écrits, elles se sentent réconfortées et qu’elles aient le courage de s’approcher de Moi.» (PJ 1693).

Les expériences mystiques

 Dans le Petit Journal sœur Faustine note ses expériences vécues et les grâces extraordinaires reçues. Son journal nous dévoile la profondeur de sa vie spirituelle et la profonde union de son âme à Dieu.

Jésus a accordé de multiples grâces à cette humble religieuse polonaise. Sœur Faustine avait le don de contemplation, le don de la connaissance profonde du mystère de la Miséricorde Divine, elle avait des visions et des révélations. A tout cela s’ajoute aussi des stigmates invisibles, le don de prophétie, le don de lire dans les âmes, le don de bilocation ainsi que celui, très rare, de noces mystiques. Dans ce dernier don, Jésus lui-même demande l’âme en mariage et mystiquement des noces sont célébrées entre l'âme et son époux, le Christ. Dès lors l'âme choisie est tout comme une épouse de Jésus, c’est un signe très fort de l’union qui existe entre une telle âme et son Seigneur.

A travers ses expériences mystiques, sainte Faustine reçu de nombreuses révélations qu’elle a transmises au monde entier. Elle révèle en particulier les sources de grâces que sont les dévotions à la Divine Miséricorde ou la vénération du tableau de Jésus miséricordieux.

Les paroles de Jésus

 Dans son Petit Journal, sœur Faustine insiste particulièrement sur les inspirations et les enseignements divins. Ce sont ces enseignements donnés par Jésus qui donnent une telle richesse à l’œuvre. On y lit les paroles du Sauveur adressées au monde, à chacun en particulier.

Pour donner un aperçu du Petit Journal, en voici certains passages lumineux.

L’amour ardent de Dieu pour l’homme :

« Mon cœur déborde d’une grande miséricorde pour les âmes (...). Puissent-elles comprendre que Je suis pour elles le meilleur des pères, que c’est pour elles que le sang et l’eau ont jailli de Mon cœur comme d’une source débordante de miséricorde. C’est pour elles que je demeure dans le tabernacle. Comme Roi de miséricorde, Je désire combler les âmes de grâces, mais elles ne veulent pas les recevoir (...). Ah! Que l’indifférence des âmes est grande  pour tant de bonté, pour tant de preuves d’amour (...), Elles ont du temps pour tout, mais elles n’ont pas de temps  de venir  auprès de  Moi chercher des grâces » (PJ 367).

La valeur de l’amour :

« Jésus, Tu me fais connaître et comprendre en quoi consiste la grandeur de l’âme : non pas en de grandes actions, mais dans un grand amour. L’amour a de la valeur, et c’est lui qui donne de la grandeur à nos actions. Et, bien que nos actes soient petits et banals en eux-mêmes, ils deviennent grands et puissants devant Dieu, grâce à l’amour » (PJ 889).

La valeur de l’humilité :

« Les écluses des cieux sont entrouverte pour l’âme humble et un océan de grâces se déverse sur elle (...). A une âme humble, Dieu ne refuse rien; elle est toute-puissante, elle influe sur le sort du monde entier ; Dieu élève cette âme jusqu’à Son trône, et, plus elle s’abaisse, plus Dieu se penche vers elle, la poursuit de Ses grâces et l’accompagne à chaque instant de Sa toute-puissance » (PJ 1306).

Sainte Faustine s’adresse à Jésus :

« Jésus, mon modèle le plus parfait, je passerai ma vie les yeux fixés sur Toi, marchant sur  Tes traces, adaptant ma nature à Ta grâce, suivant Ta très sainte volonté et la lumière qui éclaire mon âme, entièrement confiante en Ton aide » (PJ 1351).

Découvrir le Petit Journal dans son intégralité

Pour la version audio, il est possible d’écouter tout le Petit Journal sur Youtube où il est divisé en plusieurs parties.

L’on peut aussi lire en ligne l’intégralité du Petit Journal.

Enfin il est possible de commander le Petit Journal.