« L'Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu'il faudra dire »

« L'Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu'il faudra dire »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu. Mais celui qui m'aura renié en face des hommes sera renié à son tour en face des anges de Dieu. Quiconque dira une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu'un blasphème contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné. Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz. Car l'Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu'il faudra dire. » (Lc 12, 8-12)

Ouvrir les yeux à la lumière

La vie nous enseigne à ne jamais prendre l'habitude en considération, mais à convertir sans cesse nos désirs vers le bien. Car la vie ne demeure pas toujours à l'état embryonnaire pour les êtres qu'elle façonne, mais tant qu'ils sont dans les entrailles maternelles, la nature rend agréable et convenable la vie intra-utérine, et lorsqu'ils sortent, ils ne restent pas toujours suspendus aux mamelles.

Quand le douloureux enfantement de la mort (Ac 2, 24) fait naître les hommes à une autre vie, ils expérimentent alors, en s'avançant vers cette lumière et en aspirant le souffle pur, quelle différence il y a entre cette vie-là et la nôtre ; mais ceux qu'ils ont laissés à cette vie ne savent pas que son œil s'ouvre comme celui d'un nouveau-né en quittant les attaches de la vie présente – il faut entendre par là l'œil de l'âme (cf. Ep 1, 18), grâce auquel elle discerne la vérité des êtres –, ni que s'éveille son sens acoustique, par lequel il entend les paroles ineffables qu'il n'est pas permis à un homme de dire, comme dit l'Apôtre (2 Co 12, 4), ni que sa bouche s'ouvre et aspire le souffle pur et immatériel, qui le tend vers la voix intelligible et la Parole de vérité, lorsqu'il a été uni à l'écho du chœur des saints en fête ; de même lui est accordé un goût divin, par lequel il sait, comme il est écrit dans le psaume, que le Seigneur est bon (Ps 33, 9) ; grâce à son odorat il perçoit la bonne odeur du Christ (2 Co 2, 15), et en recevant en outre le toucher, son âme tâte la vérité et touche le Verbe (1 Jn 1, 1).

St Grégoire de Nysse

Saint Grégoire de Nysse († 394) est, avec son frère Basile de Césarée et Grégoire de Nazianze, l'un des trois Cappa­dociens qui constituent un sommet de la théologie au IVe siècle.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT