Ayez pitié, mon Dieu, de ceux qui se sont chargés de la croix des autres

Ayez pitié, mon Dieu, de ceux qui se sont chargés de la croix des autres

(image web)


Commençons notre Prière pour les malades en faisant le Signe de Croix et récitons le Je Crois en Dieu et prions, aujourd'hui, tout particulièrement pour Ceux qui nous soignent, nous aident à guérir, à traverser notre maladie le mieux possible, nous ont peut-être sauvés ....:

Prière :

Ayez pitié, mon Dieu, de ceux qui se sont chargés de la croix des autres, de ceux qui se sont faits des sauveurs. Sauveur de tous, donnez au médecin la Lumière. 

Eclairez-les dans l'obscurité d'autrui, pour qu'obligé de pénétrer dans le secret des corps et des âmes, il ne se trompe pas de route et ne blesse rien en passant. 

Donnez au médecin l'Amour, pour que, chargé de sa propre peine et sans refuge peut-être pour lui-même, il trouve toujours en soi une douceur, un abri, une force pour le désespéré qui l'attend. 

Donnez au médecin la Grâce, pour qu'en son plus mauvais moment, dans son incertitude, sa faiblesse d'homme, son trouble, il reste toujours assez sage, toujours assez bon, toujours assez pur, digne de la douleur sacrée dont la foi s'est donnée à lui. 

Donnez au médecin la Fidélité dans la Miséricorde, pour qu'il n'oublie pas, n'abandonne jamais le moindre des misérables qui à lui se fie. 

Donnez-lui la Force, ô mon Dieu, pour que le poids de tous ne vienne pas trop l'accabler, pour que la détresse qu'il porte n'atteigne pas trop sa joie, pour que la blessure qu'il panse ne lui fasse pas de mal. Ainsi soit-il. 

Marie Noël Rouget (1883-1967), dite la « fauvette d'Auxerre », Poète et écrivain française profondément Catholique. – « Notes intimes » (p. 49) 


Un Notre Père, un Je Vous Salue Marie, un Gloire au Père, une dizaine de chapelet, un chapelet, votre prière du cœur avec une intention particulière à une Personne qui nous a peut-être aidée dans notre maladie, ....

En union de prières.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

16 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader