Facebook PixelJour 9 : une crise qui nous ouvre à l'espérance - Hozana

Jour 9 : une crise qui nous ouvre à l'espérance

Jour 9 : une crise qui nous ouvre à l'espérance


Le constat

Dès le 5 avril dernier, l'évêque de Vannes, Mgr Centène, disait : « Aucun confinement ne ferme la porte à l'Espérance ». Et il recherchait des signes de cette espérance du côté de l'approfondissement de la  vie intérieure, mais aussi de l'ouverture aux autres.    

A l'occasion de la fête de Pâques, le pape François proclamait : « Le Christ, mon espérance, est ressuscité ! ». C'est une autre “contagion”, qui se transmet de cœur à cœur [...]. C'est la contagion de l'espérance ».

Et il ajoutait : « Indifférence, égoïsme, division, oubli ne sont pas vraiment les paroles que nous voulons entendre aujourd'hui ».

Alors qu'approche la date du 11 mai et d'une sortie progressive du confinement, il pourrait être bon de recueillir dans la prière ce que nous avons vécu dans cette épreuve et d'en tirer leçon pour les temps à venir. Qu'est-ce qui va permettre l'éclosion d'un monde meilleur ? Et comment allons-nous y participer ?


Le témoignage des Martin

La plus grave crise sociale que les Saints Louis et Zélie Martin vivent à leur époque est sans doute l'expérience de la guerre de 1870 avec ses violences et l'occupation d'Alençon par l'armée ennemie. Eux-mêmes doivent loger 9 soldats prussiens dans leur maison et Zélie dans une lettre déplore les victimes du combat livré :

« C'était pitié de voir revenir nos pauvres soldats […] Il y a eu beaucoup de blessés […] On ne connait pas le nombre des morts parmi lesquels  il y a quantité de francs-tireurs ». (CF 64)


Après la capitulation de la France, le soulèvement de la Commune à Paris révèle la nécessité d'apaiser, par un effort de justice, la souffrance des plus pauvres. Pour y contribuer, la famille Martin participe à Alençon à la création d'un  Cercle catholique d'ouvriers. Mais dans une de ses lettres, Zélie remarque qu'à l'occasion d'une soirée de ce Cercle demeure entre les familles un barrage qui crée un profond mécontentement. Et elle conclut : 

« On aura beau faire, c'est dans le ciel seulement que les pauvres pourront être aux premières, sur la terre il en faut pas y penser ».(CF 198)   


Cependant, tous ces événements contribueront, parmi les chrétiens, à un appel à concilier davantage les exigences de la charité chrétienne avec celles de la justice sociale. 


La prière

• Dans notre coin prière, commençons par allumer quelques bougies, lorsque c'est possible, comme aimaient à le faire les enfants de la famille Martin. 


• Invoquons l'Esprit Saint :

« Envoie sur nous ton Esprit, Seigneur, pour qu'Il efface en nous tout ce qui fait obstacle à ton amour. Que par ton Esprit, nous sachions écouter avec patience, trouver en nous la bienveillance qui efface la rancœur, et manifester la bonté que tu as placée dans le cœur de chacun. Envoie sur nous ton Esprit : qu'Il ranime notre foi, qu'il nous rende fidèles à ta volonté. Amen »


• Écoutons la Parole de Dieu (Lc 12, 54-57)

« S'adressant aux foules, Jésus disait : « Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu'il va pleuvoir, et c'est ce qui arrive. [ …] Esprits faux ! Vous savez interpréter l'aspect de la terre et du ciel ; mais ce moment-ci, pourquoi ne savez-vous pas l'interpréter ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ? »


• Confions au Seigneur, une demande, un merci, puis récitons (ou chantons) un « Notre Père » et un « Je vous salue Marie »


• Prions les Saints Louis et Zélie

Saints Louis et Zélie, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d'une vie chrétienne exemplaire, en mettant Dieu à la première place, par l'exercice de votre devoir d'état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous : Aidez-nous à avoir une confiance inébranlable en Dieu et à nous abandonner à Sa Volonté, comme vous l'avez fait à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée. Aidez-nous à aimer Dieu de tout notre coeur, à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l'espérance que nous donne une foi vivante dans le Christ. Intercédez pour nous afin que nous obtenions les grâces dont nous avons besoin aujourd'hui et tous les jours de notre vie. Amen. Saints Louis et Zélie, priez pour nous.


• Pour conclure la prière, traçons sur nous le signe de la croix du Christ


Télécharger le jour 9 de la neuvaine en PDF

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 8 : l'attention aux malades /aux familles dans le deuil

Publication #8Initialement publiée le 29 avril 2020

Jour 7 : la relation aux plus fragiles / aux personnes isolées

Publication #7Initialement publiée le 28 avril 2020

Jour 6 : le pardon dans notre vie

Publication #6Initialement publiée le 27 avril 2020

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader