Et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous.

Et le Verbe s'est fait chair, et il a habité parmi nous.

L'ange Gabriel qui fit l'annonce à Marie, dans sa représentation à l'Ile Bouchard

.

      Le titre reprend la troisième séquence de l'Angélus que nous réciterons encore 3 fois par jour jusqu'au Samedi Saint. Ayons à cœur d'honorer cet événement charnière de l'humanité en remerciant : Le Christ pour son obéissance à son Père, et Notre Dame pour son ''Oui'', en suivant la messe du jour dans notre missel ou par internet. 

.

            L'Eglise fête ce jour l'annonciation, le ''Oui'' de Marie à la Mission que Dieu lui destinait. 


         

.

             « Marie était immaculée parce qu'Elle devait être Mère de Dieu, et Elle devint Mère de Dieu parce qu'Elle était immaculée. » .Ainsi s'était exprimé Maximilien Kolbe. 

            ‘' L'Immaculée Conception est la clé de voûte de la Création, car la Création n'existe que par et pour l'Incarnation. C'est par le Christ, Dieu et Homme, que les êtres peuvent participer à la Lumière et à la Joie éternelle pour laquelle Dieu les a créés. Le Verbe, Fils de Dieu, avait besoin du consentement libre de l'Immaculée pour s'incarner. Dieu plénitude de l'Être et plénitude d'Amour est dépendant de la liberté de sa créature, du fiat, du “oui” de Marie, pour engendrer son Fils et tous les hommes en Lui et par Lui.'' 

            L'Eglise nous rappelle chaque année cet événement annoncé à nos premiers parents, dès leur condamnation. Dieu s'incarne pour une mission réparatrice, et à Fatima les paroles de l'Ange puis de Notre Dame rappelleront à plusieurs reprises la nécessité de cette action de réparation des péchés des hommes qui continuent à offenser Dieu.

            A l'Ile Bouchard, ‘'l'Immaculée'', a choisi l'ange Gabriel pour la vénérer, un genou à terre. Nous terminerons cette publication par la prière à cet archange en usage dans ce lieu ou Notre Dame s'est montrée en 1947 pour faire prier les enfants pour notre pays ''en grand danger''. 

            Après avoir cité les différentes paroles de Fatima montrant ce besoin de réparation vis-à-vis de Dieu, nous aborderons la phase ou l'Enfant Jésus montre que sa Mère aussi est l'objet d'outrages de la part des hommes et qu'il faut les réparer. Jésus laisse alors à sa Mère le soin de décrire elle-même en quoi consiste cette dévotion réparatrice. 

.

I  La nécessité de la ''réparation'' exposée à Fatima.

.

            - A la seconde apparition, l'ange dit aux enfants :

            ‘''De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lesquels il est offensé et de supplication pour la conversion des pécheurs''

            - A sa troisième apparition, il développe ce thème :

…..''Je Vous offre les très précieux Corps, Sang, Ame et Divinité de Jésus Christ, présent dans tous tes tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est Lui-même offensé.

…..'' Prenez et buvez le Corps et le Sang de Jésus-Christ, horriblement outragé par les hommes ingrats. Réparez leurs crimes et consolez votre Dieu."

            - Notre Dame abordera cette réparation dès la première apparition.

            ‘'Voulez-vous vous offrir à Dieu pour supporter toutes les souffrances qu'il voudra vous envoyer, en acte de réparation pour les péchés par lesquels il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs?''

            - A la grande apparition de Juillet 1917, la notion de réparation s'étend aussi à sa personne :

            ‘' Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites souvent à Jésus, spécialement lorsque vous ferez un sacrifice : "O Jésus, c'est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie". (Pour la première fois, Notre Dame demande de réparer des péchés contre son Cœur Immaculé ; elle annonce la seconde partie du secret avec le rôle qui sera donné à ce Cœur Immaculé)

            C'est dans la seconde partie du secret que Marie annonce le moyen imaginé par Dieu, le Cœur Immaculé de sa Mère, pour empêcher la punition prévue pour les hommes, et réparer les outrages faits à sa Mère.

            Voici un extrait de cette seconde partie du secret : ……Quand vous verrez une nuit Illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne qu'il va punir le monde de ses crimes, par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l'Eglise et le Saint-Père…..Pour empêcher cela, JE viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé ET la communion réparatrice des premiers samedis du mois.

.

II  Comment Notre-Dame est venu demander la communion réparatrice 

            Voici le témoignage que sœur Lucie rédigea fin 1927 à la demande du père Aparicio son confesseur. Il lui a conseillé d'écrire ce texte à la troisième personne, car Lucie ne voulait pas parler d'elle. Elle finira par le faire dans ses mémoires qu'elle commencera à écrire 8 ans plus tard à la demande de Mgr Da Silva. Voici le début du chapitre VI du livre de Frère François de Marie des anges ‘'Fatima, joie intime, événement mondial ‘'(Quatrième trimestre 1991)

            Dans la soirée du jeudi 10 décembre 1925, après le souper, Lucie reçut dans sa cellule la visite de la Vierge Marie et de l'Enfant-Jésus. Voici son témoignage.

            « Le 10 décembre 1925, la très Sainte Vierge lui apparut et, à côté d'elle, porté par une nuée lumineuse, l'Enfant-Jésus. La très Sainte Vierge mit la main sur son épaule et lui montra, en même temps, un Cœur entouré d'épines qu'elle tenait dans l'autre main. Au même moment l'Enfant lui dit: "Aie compassion du Cœur de ta très sainte Mère entouré des épines que les hommes ingrats lui enfoncent à tout moment, sans qu'il y ait personne pour faire acte de réparation afin de les en retirer."

            « Ensuite, la très Sainte Vierge lui dit : "Vois, ma fille, mon Cœur entouré d'épines que les hommes ingrats m'enfoncent à chaque instant par leurs blasphèmes et leur ingratitude. Toi, du moins, tâche de me consoler et dis que tous ceux qui, pendant cinq mois, le premier samedi, se confesseront, recevront la sainte Communion, réciteront un chapelet, et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant sur les quinze mystères du Rosaire, en esprit de réparation, je promets de les assister à l'heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme''»

            Chargée de cette nouvelle mission, la jeune postulante - Lucie a alors 18 ans - fit tout son possible pour faire connaître les demandes de Notre-Dame. Elle s'en ouvrit aussitôt à sa supérieure, mère Magalhaes, qui était gagnée à la cause de Fatima et prête, quant à elle, à se conformer aux désirs du Ciel. Lucie en fit part aussi au confesseur de la maison, D. Lino Garcia: «Celui-ci, raconte-t-elle, m'ordonna de tout écrire ce qui concernait [cette révélation] et de garder ces écrits dont on pourrait avoir besoin. » Mais il resta dans l'expectative. Lucie écrivit alors le récit de l'événement à son confesseur de l'Asilo de Vilar, Mgr Pereira Lopes, qui formula des réserves et conseilla d'attendre. Quelques jours après, le 15 février, Lucie lui répondit en lui exposant en détail la suite des événements. Par bonheur cette lettre nous a été conservée. (Nous publierons samedi prochain les larges extraits que Frère François de Marie des anges a mis dans son ouvrage '' Fatima Joie intime, Evénement mondial''. )

.

III      Prière à Saint Gabriel Archange en usage à L'Ile-Bouchard

            Saint Gabriel Archange, Vous, le messager céleste, qui annoncez la Parole de Dieu, Vous avez accompagné la Vierge Marie dans cette église Saint-Gilles de L'Ile-Bouchard, témoignant d'une apparition venue du Ciel, à genou, vous lui avez offert le lys symbole de sa pureté de Vierge Immaculée, conçue sans péché et comblée de grâces, à la demande des quatre enfants et à l'invitation de notre « Maman du Ciel », vous vous êtes présenté en vous tournant vers elles, vous avez ensuite gardé le silence, ce silence dans lequel on entend Dieu. Durant une semaine, par votre présence, vous avez manifesté le mystère de l'Annonciation : l'annonce à Marie qu'elle serait la mère du Sauveur, le deuxième jour, vous avez changé de place pour signifier l'acceptation de Marie, son OUI à la Parole de Dieu, vous êtes resté toute la semaine en contemplation et admiration devant la Vierge Marie, Reine du Ciel et de la Terre et Reine des Anges, Ange de l'humilité, avec elle, vous vous êtes effacé devant Jésus dans le Saint-Sacrement, nous vous en prions, préparez nos cœurs à accueillir les Mystères du Salut : l'Incarnation du Fils de Dieu par le Oui de Marie à Dieu le Père, et l'action de l'Esprit-Saint, la Rédemption, que la Vierge Marie a rappelée en présentant la Croix de son chapelet à embrasser et en faisant un lent et majestueux signe de croix, l'Eucharistie, lorsqu'elle s'est effacée devant le Saint-Sacrement, Témoin du Oui de Marie, aidez-nous à dire Oui avec elle, à la volonté du Père en Jésus-Christ, dans la lumière du Saint-Esprit. Et accordez-nous votre protection pendant notre pèlerinage terrestre.

Saint Gabriel Archange, veillez sur nous !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

27 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader