Institution des Douze - Hozana

Institution des Douze

Institution des Douze

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 

En ce temps-là, Jésus gravit la montagne, et il appela ceux qu'il voulait. Ils vinrent auprès de lui, et il en institua douze pour qu'ils soient avec lui et pour les envoyer proclamer la Bonne Nouvelle avec le pouvoir d'expulser les démons. Donc, il établit les Douze : Pierre – c'est le nom qu'il donna à Simon –, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, le frère de Jacques – il leur donna le nom de « Boanerguès », c'est-à-dire : « Fils du tonnerre » –, André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques, fils d'Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.
(Mc 3, 13-19)


Retrouver l'unité de l'Église

Un trait incontestable de la présence du péché dans l'Église est la division des chrétiens. Aux tout premiers siècles de l'Église, les païens pouvaient dire des chrétiens : « Voyez comme ils s'aiment » et ce témoignage valait toutes les propagandes. La foi chrétienne s'est largement répandue à l'époque par le bouche-à-oreille des artisans et des commerçants à partir des grands ports de la Méditerranée. Très vite cependant, les communautés chrétiennes ont connu des tensions qui ont conduit à des ruptures.

L'histoire des divisions et des schismes dans l'Église est le contre signe par excellence de la vocation de l'Église qui est de rassembler les hommes dans l'unité pour laquelle Jésus a prié. Quand elles s'accompagnent de violences et de massacres, ces divisions sont encore plus scandaleuses. Car la croix du Christ, instrument par excellence de salut et de réconciliation, en vient à être brandie comme une arme de guerre. On voit en quoi le mouvement de réconciliation œcuménique, engagé depuis le milieu du XIXe siècle, est essentiel, non seulement pour les Églises elles-mêmes, mais encore pour le témoignage qu'elles entendent rendre à l'Évangile dans le monde.

Bernard Sesboüé, s.j.

Ancien membre de la Commission théologique internationale, Bernard Sesboüé (né en 1929), jésuite, est professeur émérite à la faculté de théologie du centre Sèvres, à Paris.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Marie therese
place Carcès, il y a 1 mois
Amen !!! 💓💓💓
colette
place Marsillargues, il y a 1 mois
Seigneur ouvre la porte de notre chapelle intérieure pour te retrouver toi, notre père, qui veille jour et nuit sur nous, au fond de nos âmes afin d"aimer tous mes frères avec humilité et fraternité. JMJ AMEN
Sabrina
 il y a 1 mois
Seigneur, je veux que mes paroles soient suivies par des actes. Montre-moi comment je peux aider concrètement les personnes que tu places sur mon chemin, afin qu'elles puissent découvrir la puissance de ton amour. Amen
Marie-guy
place Orbigny, il y a 1 mois
Alléluia Amen 🙏