Un royaume divisé

Un royaume divisé

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là, comme Jésus avait expulsé un démon, certains dirent : « C’est par Béelzéboul, le chef des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé contre lui-même, comment son royaume tiendra-til ? Vous dites en effet que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Mais si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? Dès lors, ils seront eux-mêmes vos juges. En revanche, si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous. Quand l’homme fort, et bien armé, garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort survient et triomphe de lui, il lui enlève son armement auquel il se fiait, et il distribue tout ce dont il l’a dépouillé. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer. Et il ne trouve pas. Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.” En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée. Alors il s’en va, et il prend d’autres esprits encore plus mauvais que lui, au nombre de sept ; ils entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. » (Lc 11, 15-26)

 

Témoins la vérité

Celui qui se dit chrétien doit savoir que son premier et principal devoir de conscience c’est d’être témoin de la vérité qu’il croit et de la grâce qui l’a transformé. « Le Christ, disait un illustre Père de l’Église, nous a laissés ici-bas pour être des flambeaux, des docteurs, des ferments, pour nous comporter avec les hommes comme des anges, et comme des hommes avec les enfants, comme des spirituels avec les charnels pour les gagner, pour être des semences, pour porter des fruits. Il n’y aurait nul besoin de parole, si notre vie brillait ; pas besoin de mots, si nos actes témoignaient. Il n’y aurait pas de païens, si nous étions vraiment des chrétiens » (Saint Jean Chrysostome). Que si pareil devoir incombe à tout chrétien, où qu’il soit, il est clair que dans les pays de Mission, on peut attendre des résultats particulièrement importants pour l’extension du règne de Dieu à ceux qui ne connaissent pas encore le don précieux de la foi et qui sont privés de la force surnaturelle de la grâce.

Le témoignage donné par chacun de nous doit se trouver confirmé et comme amplifié par celui de toute la communauté chrétienne, à l’exemple même de l’Église primitive ; l’union et la concorde de tous les croyants qui se montraient assidus aux instructions des prêtres, fidèles à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières.  

St Jean XXIII


La Pêche miraculeuse, vitrail du XIIe siècle, cathédrale de Canterbury, Angleterre. © Sonia Halliday Photo Library

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT