LA RÉSURRECTION

LA RÉSURRECTION

Neuvième et dernier jour de la neuvaine

En la fête de l'Assomption de la Sainte Vierge 

Image : vitrail église st Louis Paris  

.

            Prions ce jour pour obtenir du Cœur Immaculé de Marie, réjouis par la résurrection de Jésus, la réalisation des 3 intentions de cette neuvaine : Pour le pape, pour nous tous priants et pour le prochain pèlerinage de Fatima à Moscou.  

            Cette neuvaine est couronnée par la grand-messe chantée, aux 3 intentions rappelées ci-dessus, célébrée ce jour à 10 h 30 dans l'église Notre Dame du Rosaire à Mérigny (Le bois). La forme de cette messe est celle que le pape Pie XII a célébrée lorsqu'il a proclamé dogme de l'Assomption de la sainte Vierge par la Constitution apostolique ‘'Munificentissimus Deus'' du 1er novembre 1950. Rappelons que Notre Dame a donné au pape Pie XII le privilège d'assister dans les jardins du Vatican, à 4 reprises, au miracle du soleil.  C'est aussi le 13 mai 1917 qu'Eugenio Pacelli était sacré évêque dans la chapelle Sixtine. Nous lui devons aussi la consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie et l'instauration de la fête du Cœur Immaculé de Marie. 

            Si nous le pouvons, ce jour, prions de façon plus fervente pour notre patrie consacrée à Notre Dame par le vœu de Louis XIII, en participant à la procession de l'après-midi. Pendant que je prierai dans cette procession, J'aurai une pensée pour les priants qui ne pourront pas participer à cet hommage à Notre Dame, hommage  voulu par l'un de nos souverains qui tenait ‘'le royaume ‘' en commande depuis son sacre à Reims. (Voir notre publication sur '' la triple donation '' du 21juin 2019 )

            « Je suis la Résurrection et la Vie. » (St Jean XI, 25)

             Jésus est ressuscité. Le Christ ressuscité est vivant.

            Par votre mort, divin Crucifié, et votre Résurrection, miséricordieux Sauveur, Vous nous donnez la grâce de vaincre le péché qui nous tient en esclavage.

            Jésus, par votre mort et votre résurrection, Vous nous appelez des ténèbres à la lumière ; et Vous faites de nous, par le baptême, des enfants de Dieu, dans l'espérance et dans l'amour.

            Jésus, par votre mort et votre résurrection, Vous donnez à nos âmes et à nos corps l'héritage de la vie éternelle, si nous voulons vous suivre.

            Jésus ressuscité, Vous restez vivant au milieu de nous par votre Eucharistie, pour être la nourriture de nos âmes. « Je suis le pain de vie… Qui mange ma chair et boit mon sang vivra éternellement. » (St Jean VI, 51-54)

            Jésus, par votre Eucharistie, sacrement de l'unité, unissez-nous tous en Vous ; rassemblez tous les hommes en votre Cœur et en Celui de Marie, notre Mère, corédemptrice et notre Médiatrice auprès de Vous.

            J'espère de votre miséricorde, par l'intercession du Cœur Immaculé de Marie, maintenant glorieuse au ciel, la grâce de vivre et de mourir dans votre amour.

            Jésus, Roi de miséricorde, Marie, Mère de miséricorde, conduisez-nous, remplis d'allégresse, à la louange éternelle de l'adorable Trinité.

Hymne des vêpres du 15 août

            Vierge, la première jaillit hors de l'esprit du Créateur, prédestinée à engendrer en Vous le fils du Dieu très Haut ; Vous dont il fut dit qu'à jamais vous feriez la guerre au démon ; Vous seule que remplit de grâces une conception sans tache ; vous concevez en vous la Vie.

            Adam avait perdu la vie : En donnant chair au Dieu victime, voici que vous nous la rendez.

            Suite funeste du péché, loin de vous fuit la mort vaincue ; près de votre fils Dieu, vous êtes au ciel, en votre chair portée.

            De cette gloire illuminée, la nature entière s'élève, appelée en vous a toucher le faîte de toute splendeur.

            Sur nous, Reine, en votre triomphe, jetez les yeux, dans notre exil ; en la bienheureuse patrie, faites-nous entrer après vous.

            Jésus, à vous soit toute gloire, vous qui de la Vierge êtes né, comme au Père et au Saint-Esprit, tout au long des siècles sans fin. Amen.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

26 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader