L'œcuménisme selon Jean Calvin - Hozana

L'œcuménisme selon Jean Calvin

L'œcuménisme selon Jean Calvin

Jean Calvin, théologien français (1509-1564), est un des réformateurs emblématiques de la Réforme protestante du XVIème siècle. Élève précoce, il étudie les humanités, le latin, le grec, la philosophie, en passant notamment par le Collège Montaigu à Paris où il a pour condisciple Ignace de Loyola. En 1536, il publie la première édition de L'Institution de la religion chrétienne, qui signifie "l'enseignement" de la religion chrétienne. Pour les réformateurs protestants, l'Eglise du Christ se reconnaît à deux critères principaux : l'administration correcte des sacrements et la prédication droite de l'Evangile. Les ministères et la communion visible viennent en second, ce qui ouvre la voie à une reconnaissance des autres Eglises. On peut voir dans cet extrait un écho à la notion de hiérarchie des vérités développée par le concile Vatican II.

-

« Quant à ce que nous disons, que le pur ministère de la parole et la pure manière d'administrer les Sacrements est une bonne garantie pour nous assurer qu'il y a Eglise partout où nous verrons l'un et l'autre, cela doit avoir une telle importance que nous ne devons rejeter aucune assemblée qui entretient l'un et l'autre, quand bien même elle souffrirait d'autres défauts. Qui plus est, il pourrait y avoir quelque vice, dans sa doctrine ou dans la façon d'administrer les Sacrements, cela ne doit pas altérer la communion d'une Eglise. Car tous les articles de la doctrine de Dieu ne sont point d'une même sorte. Il y en a certains dont la connaissance est tellement nécessaire que nul n'en doit douter. 

Comme par exemple qu'il est un seul Dieu, que Jésus Christ est Dieu, et Fils de Dieu, que notre salut repose en sa seule miséricorde, et d'autres affirmations similaires. Il y en a d'autres qui sont en débat entre les Eglises et néanmoins ne rompent pas l'unité de celles-ci. Pour donner un exemple, s'il advenait qu'une Eglise tenait que les âmes, étant séparées du corps, fussent transférées au Ciel immédiatement, et qu'une autre pensait simplement qu'elles vivent en Dieu, sans prétendre en déterminer le lieu, et que telle diversité d'opinion fût sans dureté et sans opiniâtreté, pourquoi se sépareraient-elles ? Ce sont les paroles de l'Apôtre : si nous voulons être parfaits, il nous faut avoir un même sentiment ; au reste, si nous avons quelque diversité, Dieu nous révélera ce qu'il en est. »

Jean Calvin, L'Institution de la religion chrétienne

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Claude
place Saint-Génies-de-Comolas, il y a 3 mois
Je vous salue Marie Pleine de grâce le Seigneur Dieu tout puissant est avec vous vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de vos entrailles est bénie. Par sa douloureuse passion et son précieux sang, convertissez les pécheurs,sauvez les agonisants, libérez les âmes du purgatoires,Sanctifiez les Prêtres, religieux et religieuses Catholiques, Orthodoxes grecs, Orthodoxes russes , Protestants et Anglicans - Que toute la Grande Famille Chrétienne s'accorde à Célébrer Pâques à une date UNIQUE - Sainte marie mère de Dieu Priez pour nous, exaucez nous - pauvres pécheurs maintenant et à l'heure de notre mort , jusqu'à notre résurrection au Paradis -----------