JOUR 8 : Sa spiritualité (partie 3) / Prions avec Josemaria Escriva - Hozana
CSNT

CSNT dans Prions 9 jours avec saint Josemaria Escriva

Publication #8Initialement publiée le 25 juin 2016

JOUR 8 : Sa spiritualité (partie 3) / Prions avec Josemaria Escriva

La filiation divine

Le baptême confère le don de la filiation divine. Il restaure l’homme dans la condition de l’amitié avec Dieu en effaçant le péché originel de l’âme, bien que des séquelles subsistent dans la nature humaine, notamment l’inclination au mal. Dieu réalise une nouvelle naissance dans l’âme, faisant de l’homme son fils adoptif et lui communiquant sa propre vie (la grâce sanctifiante).

Le baptisé est fils de Dieu dans le Fils, Jésus-Christ, car c’est Lui qui, en acceptant de mourir sur la Croix, a libéré les hommes «de l’esclavage de la corruption [c’est-à-dire du péché] pour participer à la liberté glorieuse des enfants de Dieu» (Romains 8, 21). “Père, me disait ce grand gaillard, bon étudiant de l’Université Centrale(...), en pensant à ce que vous m’avez dit... en pensant que je suis fils de Dieu! je me suis surpris, dans la rue, “fier comme Artaban” au dehors et plein d’orgueil au dedans... Fils de Dieu!” je lui ai conseillé, en toute conscience, de cultiver cet “orgueil” (Chemin, n° 274). L’esprit de l’Opus Dei est d’un optimisme radical, fondé sur la confiance en Dieu, dans les bons comme dans les mauvais jours. 

 

Prions avec saint Josémaria Escrivá (in Salvador Bernal, Mgr Escrivá de Balaguer, Portrait du fondateur de l’Opus Dei)

J’adore le Père, le Fils, le Saint-Esprit, Dieu unique. Je ne comprends pas cette merveille de la Trinité; mais Tu as mis dans mon âme des soifs, des faims de croire. Je crois ! Je veux croire autant que celui qui croit le plus. J’espère! Je veux espérer autant que celui qui espère le plus.

J’aime! Je veux aimer autant que celui qui aime le plus. Tu es Celui qui es : la Bonté Suprême. Je suis qui je suis : le dernier chiffon sale de ce monde pourri. Et pourtant Tu me regardes, Tu me cherches... et Tu m’aimes. Que mes enfants, Seigneur, Te regardent, et Te cherchent, et T’aiment. Seigneur, que je Te cherche, que je Te regarde, que je T’aime! 

 

… suite demain

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

JOUR 2 : Prêtrise et intuition de son oeuvre / Homélie

Publication #2Initialement publiée le 19 juin 2016

JOUR 3 : L'Opus Dei / Homélie "La liberté don de Dieu" (extrait 3)

Publication #3Initialement publiée le 20 juin 2016

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader