Laisser Jésus nous regarder - Jour 3 - Hozana

Laisser Jésus nous regarder - Jour 3

Laisser Jésus nous regarder - Jour 3

Image web

Jour 3              Se mettre sous le regard de Dieu

Ayant vu combien le regard de Jésus convertit, que c’est un regard que nous ne devons pas craindre, nous vous invitons aujourd’hui à vous mettre sous ce regard de Dieu, ce regard qui vous fixe déjà et attend que vous vous retourniez sur Lui. Un moine d’Orient et des saints vont nous y aider.

 

« Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. » (Ps 33, 6)

Je te vois et je t'aime – Moine de l’Eglise d’Orient

Mon enfant, tu n'as pas connu ce que tu es. Tu ne te connais pas encore. Je veux dire : tu ne t'es pas vraiment connu comme l'objet de mon Amour. Et, par suite, tu n'as pas connu ce que tu es en Moi et tout le possible qui est en toi. Eveille-toi de ce sommeil et des songes mauvais. Tu ne vois de toi-même, à certaines heures de vérités, que les échecs et les défaites, les chutes, les souillures, peut-être les crimes. Mais tout cela, ce n'est pas toi. Ce n'est pas ton vrai "moi", ton "moi" le plus profond. Sous tout cela, derrière tout cela, sous ton péché, derrière toutes les transgressions et tous les manques, moi, je te vois. Je te vois et je t'aime. C'est toi-même que j'aime. Ce n'est pas le mal que tu fais, ce mal qu'on ne doit ni ignorer, ni nier, ni atténuer… il n'est, en aucun homme et aucune femme, aucune possibilité de beauté intérieure et de bonté qui ne soient en toi aussi.

Il n'est aucun don divin auquel tu ne puisses aspirer. Car tu les recevras tous ensemble si tu aimes avec Moi et en Moi. Quoi que tu aies pu faire dans ton passé, je romps les liens, et si je romps tes liens, qui t'empêche de te lever et de marcher ?

 

Fioretti de Saints

Le cardinal Newman disait : « La foi détache le regard d’elle-même pour le porter vers Jésus ; et au lieu de chercher avec impatience quelque assurance personnelle, elle se laisse conduire par l’obéissance en disant : “me voici : envoi-moi !” ».

 

« Ne te préoccupe de rien ; certainement ton Père infiniment bon te préparera toujours et partout les meilleures choses ; tu causes une grande peine à ce Père très bon lorsque tu n'as pas confiance en sa bonté et que tu te préoccupes d'autres choses. » Saint Maximilien Kolbe

 

« Place ton coeur devant le miroir de l'Eternité, laisse ton âme baigner dans la splendeur de la Gloire. » Sainte Claire

 

« Là où nous allons, où que nous soyons, si nous ne séparons pas notre cœur de Celui de Jésus, que pouvons-nous craindre ? » Saint Rafaël Arnaiz Baròn

 

« Poussez au large ! Allez sans crainte ! » Saint Jean XXIII

 

« L'homme, avant de croire au Christ n'est pas en route, il erre. Il cherche sa patrie mais il ne la connaît pas. Que veut dire : il cherche sa patrie ? Il recherche le repos, il cherche le bonheur. Demande à un homme s'il veut être heureux, il te répondra affirmativement sans hésiter. Le bonheur est le but de toutes nos existences.

Mais où est la route, où trouver le bonheur, voilà ce que les hommes ignorent. Ils errent. Errer est déjà une recherche. Mais le Christ nous a remis sur la bonne route : en devenant ses fidèles par la foi, nous ne sommes pas encore parvenus à la patrie, mais nous marchons déjà sur la route qui y mène. L'amour de Dieu, l'amour du prochain sont comme les pas que nous faisons sur cette route. »  St Augustin (Sermon Mai, 12)

 

Poser un geste, méditer, prier, offrir

Muni de la méditation du moine et des paroles des saints, nous vous invitons à un temps d’adoration, suivant vos possibilités devant le Saint Sacrement, ou alors chez vous devant une croix. Placez-vous juste sous Son Regard, sous Son Amour, sous Sa Grâce. Remettez-vous totalement à Lui et laissez-Le faire le reste. Toujours Dieu répond, pas toujours comme nous le souhaitons ou l’imaginons, mais toujours Il réponde et comble. Être là, devant Lui, est déjà une marque de confiance en ce Père aimant et attentionné, en cet Ami Jésus fidèle et bon, en l’Esprit qui souffle, consume et conduit. Et si la prière est difficile, vous pouvez dire la prière du Père Sébastien O. Praem ci-dessous.

 

Seigneur, je te demande la Grâce de la rencontre - Père Sébastien O. Praem  (Chanoine régulier de Prémontré du Sanctuaire du Bon Dieu de Tancrémont près du Sanctuaire Mariale de Banneux en Belgique.)

 

Te rencontrer, Seigneur,

ce n'est pas le résultat d'un raisonnement,

c'est l'éclair de Ta présence en moi, présence immédiate,

Présence silencieuse, présence bouleversante,

car elle enveloppe tout mon être.

 

Quand je me fais très silencieux,

je sens que je vis, je sens mon ''être'' en moi,

et à travers cette conscience de mon être,

je Te rencontre, Toi, mon Seigneur et mon Dieu.

 

Seigneur, je voudrais Te demander la grâce de savoir prier.

De Te prier longuement, intensément.

Et c'est pourquoi, je me tiens ici devant Toi,

pour que Ton regard repose sur moi.

 

Je suis simplement là pour que Ton Esprit prie en moi.

Je veux me tenir en silence devant Toi

et arriver à ne rien dire

mais simplement à être devant Toi sous Ton regard.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader