Prions avec l’Abbé François-Xavier Coulin - Hozana

Prions avec l’Abbé François-Xavier Coulin

Prions avec l’Abbé François-Xavier Coulin

Voici la Prière « Divin Jésus, ayez pitié de ces pauvres âmes qui se perdent en s'éloignant de Vous » de Monsieur l’Abbé François-Xavier Coulin (1800-1887), chanoine de Marseille et directeur du Grand Catéchisme de Marseille, missionnaire apostolique, auteur de nombreux ouvrages de dévotion, et fondateur en 1830 d’une association féminine pour l’étude de la religion.


Sacre-Coeur-de-JESUS

La Prière du Chanoine Coulin « Divin Jésus, ayez pitié de ces pauvres âmes qui se perdent en s'éloignant de Vous » :

« Comment pourrais-je oublier mes frères qui s'égarent, et qui désertent Votre maison, pour courir après les joies trompeuses et les fausses délices d'un monde plongé dans la corruption et dans l'aveuglement le plus funeste ? Divin Jésus, ayez pitié de ces pauvres âmes qui se perdent en s'éloignant de Vous, en oubliant, de la manière la plus déplorable, les promesses et les engagements sacrés de leur Baptême. Que votre Grâce aille les chercher, qu'elle les éclaire, qu'elle les touche pour les ramener à Vous ; ne les abandonnez pas, malgré leur ingratitude. Vous avez pleuré sur elles comme sur moi, pendant que Vous étiez sur la terre ; laissez tomber une larme brûlante d'amour sur ces cœurs qui peuvent encore Vous aimer et contribuer à Votre gloire. Oui, ô mon divin Sauveur, je l'espère avec une douce confiance, ce jour sera un jour de Grâce et de Miséricorde ; nos adorations, nos hommages, la ferveur de nos prières, attireront des torrents de Grâces sur nous aussi bien que sur les pauvres pécheurs qui sont l'objet de notre compassion, et dont le retour sincère à l'observation de votre Loi sainte, doit répandre la joie dans l'Eglise et parmi tous Vos enfants. Seigneur, Seigneur, ayez pitié de nous, détournez Vos yeux de nos crimes, et ne Vous souvenez que de Vos éternelles Miséricordes. Ainsi soit-il. »

Abbé François-Xavier Coulin (1800-1887) - La Divine Eucharistie, Tome I, « Entretiens avec Jésus-Christ dans le Très Saint Sacrement », Paris - Tournai, H. Casterman, 1861.

Fran%C3%A7ois-Xavier-Alphonse-Coulin-marseille-provence

http://pere-molinie.com/index_fr.php

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies