CINQUIEME JOUR : LE CHRIST DANS LA VIE FRATERNELLE

CINQUIEME JOUR : LE CHRIST DANS LA VIE FRATERNELLE

POUR LIRE CETTE PAGE EN COULEUR AVEC SES IMAGES, CLIQUER ICI https://hozana.org/intention/4139 ET ALLER SUR "NOUVELLE"

73922-cinquieme-jour-le-christ-dans-la-vie-fraternelle

7 JOURS AVEC LES MONIALES DOMINICAINES

CINQUIEME JOUR :

LE CHRIST DANS LA VIE FRATERNELLE

73923-cinquieme-jour-le-christ-dans-la-vie-fraternelle1. MA VIE AVEC LE CHRIST : support audio ici

"Ah ! Qu'il est bon, qu'il est doux pour des frères...!"

     Dans la Bible, il y a un psaume qui dit :

"Voici ! Quel bien et quelle douceur, quand des frères demeurent unis !"

"Quel bien" ? "Quelle douceur "?    Psaume 132

Ce vocabulaire mielleux, dans le monde de brutes où nous habitons ?

Non ! Ce qui est bon, ce qui est bien, c'est d'être le meilleur!

Ce qui est top, c'est d'être à l'honneur, à la première place,

de s'affirmer soi-même, quitte à écraser l'autre.

Peut-on vivre en frères sans se taper dessus ?

Le psaume affirme que c'est possible. Mais comment ?

     Il y a des femmes qui ont choisi de vivre ensemble, dans un monastère. Elles sont toutes différentes : nationalités différentes, de Paris et de la province, intellectuelles et manuelles, rapides et lentes, réservées et affectives, sportives et casanières, méditatives et expansives. Comment font-elles pour vivre ensemble ?

     La réponse est simple : elles mettent le Christ au centre de leur vie et elles deviennent des "soeurs". Elles apprennent à vivre du pardon et de la miséricorde.

     Apprendre à s'aimer et à aimer, ça paraît facile pour elles, puisque c'est leur "travail" !

Toi qui vis dans le monde, toi qui partages ta vie entre travail, repos et loisirs, entre téléphone, portable, smartphone et tablette, peux-tu encore insérer Dieu dans la liste ?

Vivre avec Dieu au coeur de ta vie quotidienne, dans tes relations avec les autres,

bâtir ta vie sur Dieu, simplement, t'aidera !

Alors, oui, dire avec le psaume : "Quel bien, quelle douceur, quand des frères demeurent unis", ce sera possible aussi pour toi !

73924-cinquieme-jour-le-christ-dans-la-vie-fraternelle

L'EXPO OP en bas de la page

VIDEO CHANT ET PRIERE / Photos : Journées de la Vie Consacrée, juin 2015, Moniales Dominicaines, Fanjeaux         

73925-cinquieme-jour-le-christ-dans-la-vie-fraternelle2. POUR ALLER PLUS LOIN... avec la Bible : texte long

Jacob et Esaü, deux frères ennemis ?

     Dieu aime nous donner des commandements contradictoires.  "Aimez vos ennemis", par exemple...

     C'est bien beau, mais comment faire ?

     La Bible nous répond en racontant une histoire, celle de Jacob et d'Esaü.

     Pour un plat de lentilles, Jacob a volé à son frère Esaü le droit d'aînesse : histoire connue ! En se déguisant, il a trompé son père vieux et aveugle, et a reçu la bénédiction réservée au fils aîné. Esaü prend Jacob en haine.

     Jacob doit s'enfuir loin de son frère. Il part chez son oncle Laban, vers Harân d'où venait sa mère, à l'orient, ce qui signifie, en hébreu, l'origine, le commencement. Voulait-il reprendre les choses à zéro? Prendre un nouveau départ?

     En tous cas, celui qui voulait supplanter son frère se trouve dépouillé de tout, sans la sécurité de son clan, hors de sa terre. Jacob est sans lieu. Il est seul. L'avenir est sombre. La nuit tombe sur le bivouac. C'est là qu'il va rencontrer Dieu.

73926-cinquieme-jour-le-christ-dans-la-vie-fraternelle

                                                                                                                      Songe -  Marie Bouvet

  Jacob partit de Bershéba et se dirigea vers Harane. Il atteignit le lieu où il allait passer la nuit car le soleil s’était couché. Il y prit une pierre pour la mettre sous sa tête, et dormit en ce lieu. Il eut un songe : voici qu’une échelle était dressée sur la terre, son sommet touchait le ciel, et des anges de Dieu montaient et descendaient. Le Seigneur se tenait près de lui. Il dit : « Je suis le Seigneur, le Dieu d’Abraham ton père, le Dieu d’Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je te la donne, à toi et à tes descendants. Tes descendants seront nombreux comme la poussière du sol, vous vous répandrez à l’orient et à l’occident, au nord et au midi ; en toi et en ta descendance seront bénies toutes les familles de la terre. Voici que je suis avec toi ; je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai sur cette terre ; car je ne t’abandonnerai pas avant d’avoir accompli ce que je t’ai dit. »

Jacob sortit de son sommeil et déclara : « En vérité, le Seigneur est en ce lieu ! Et moi, je ne le savais pas.       (Livre de la Genèse, chapitre 28, versets 10 à 16).

  • Que dit ce récit ?
  • Où pouvons-nous rencontrer Dieu ?    - Exactement là où nous sommes.
  • Quand ?    - N'importe quand. Souvent au moment le plus improbable.
  • Jacob s'était-il préparé ?     - Absolument pas !
  • Sa conscience était-elle clean ?     - Non !  Pas spécialement...

     De nombreuses années après, 3 fois 7 ans exactement, Jacob s'enfuit à nouveau, cette fois de chez son oncle Laban, chez qui il s'était pourtant réfugié : son oncle à son tour s'est joué de lui, plusieurs fois. Alors, il décide de rentrer dans sa patrie, mais il appréhende la rencontre avec son frère Esaü. Avant d'arriver au pays, il passe encore une drôle de nuit !

    Cette nuit-là, Jacob se leva, il prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants, et passa le gué du Yabboq. Il leur fit passer le torrent et fit aussi passer ce qui lui appartenait. Jacob resta seul. Or, quelqu’un lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore. L’homme, voyant qu’il ne pouvait rien contre lui, le frappa au creux de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant ce combat. (Livre de la Genèse, chapitre 32, verset 23).

     La hanche est le centre de gravité de l'être humain. Jacob est renversé. Au cours du combat, il va découvrir la blessure oubliée de son ancien mensonge, de la bénédiction volée à son frère. Cette bénédiction qu'il a dérobée à son père, Jacob a l'audace de la demander à Dieu ! L'Ange lui dit : "Lâche-moi car l'aurore est levée." Mais Jacob répondit : "Je ne te lâcherai pas que tu ne m'aies béni !" Dans la tradition biblique, "être béni" veut dire non seulement être sanctifié mais encore choisi, recréé, recréé profondément, transformé à l'image de Dieu. ainsi Jacob reçoit-il un nom nouveau, "Israël".

  • Connaître Dieu n'est pas un savoir abstrait : il ne s'agit pas moins que d'entrer dans son intimité et de le laisser entrer dans la nôtre. C'est ce qui fonde notre aventure avec lui.

      L'aurore se lève. Jacob est revêtu de la lumière de Dieu. Sa peur, son angoisse ont disparu. Quelque chose de lui-même a été brûlé dans cette rencontre de Dieu face à face.

     Mais voilà qu'Esaü arrive au loin, aïe !!! "Jacob, levant les yeux, vit qu'Esaü arrivait accompagné de 400 hommes." Jacob avance, nu, devant son frère, désarmé, devant Esaü qui n'a pas su digérer son injustice et qui arrive armé jusqu'aux dents pour se venger. C'est alors que la situation se renverse.

     Au cœur de cette angoisse, le Seigneur va donner à Jacob le secret d'une vraie relation avec son frère : une relation qui ne sera pas une relation de fuite, où on tourne les talons, mais une relation de réintégration dans la justice, où il affrontera son frère de face. Jacob prépare un magnifique présent pour Esaü qu'il avait spolié traîtreusement. Alors seulement a lieu la rencontre, merveilleusement inattendue : 

73927-cinquieme-jour-le-christ-dans-la-vie-fraternelle

                                              Rencontre dans la nuit  - Marie Bouvet

  "Jacob se prosterna sept fois, face contre terre, avant d’aborder son frère. Ésaü courut à sa rencontre, l’étreignit, se jeta à son cou, l’embrassa, et tous deux pleurèrent. Ésaü leva les yeux, vit les femmes et les enfants, et dit : « Qui sont ceux-là pour toi ? » Jacob répondit : « Ce sont les enfants que Dieu a accordés à ton serviteur. » Alors les servantes s’avancèrent avec leurs enfants et se prosternèrent. Puis s’avança Léa avec ses enfants, et ils se prosternèrent. Enfin s’avancèrent Joseph et Rachel, et ils se prosternèrent. Ésaü reprit : « Qu’est-ce que toute cette troupe que j’ai rencontrée ? » Jacob répondit : « C’est pour trouver grâce aux yeux de mon seigneur. » Ésaü dit : « J’ai largement ce qu’il me faut, mon frère. Garde pour toi ce qui est à toi. » Jacob répondit : « Oh que non ! Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, de ma main tu accepteras mon présent. En effet, j’ai pu paraître devant ta face comme on paraît devant la face de Dieu, et tu t’es montré bienveillant envers moi. Accepte donc le présent que je t’ai apporté. Car Dieu m’a fait grâce et j’ai tout ce qu’il me faut. » Il insista auprès de lui et celui-ci accepta." (Livre de la Genèse, chapitre 33, versets 1 à 11).

  • La relation de Jacob avec son frère est passée par une rencontre avec Dieu.
  • Nous pouvons passer par là, nous aussi, dans la prière, afin de ne pas rester sur un "Je ne pourrai jamais oublier!" ou sur un "De toutes façons, c'est moi qui ai raison !" J'ai raison, oui, peut-être en partie, mais pas totalement. Il s'agit pour moi de m'ouvrir à la vie divine, au point de me laisser envahir par elle et de succomber à l'amour, cessant du même coup d'avoir des ennemis.
  • Cela s'opère avec le Christ qui nous sauve de l'intérieur, parce qu'il est homme et Dieu.
  • Il y a un lien indéfectible entre la relation de justice, d'homme à homme, et la relation de l'homme à Dieu.

73928-cinquieme-jour-le-christ-dans-la-vie-fraternelle1. PRIER POUR L'INTENTION

     Prie avec nous pour l'annonce de l'Evangile et le 800ème anniversaire de l'Ordre des Prêcheurs avec l'une des 3 oraisons de saint Dominique, et le Veni Creator en français (sous l'onglet "prière proposée")

  • Nous t'invitons aujourd'hui plus particulièrement à prier pour toutes les communautés ecclésiales (paroissiales, étudiantes,religieuses, mouvements...)

ùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùù

COMMENTAIRES, DISCUSSION : un espace de parole et d'échange sur hozana.

1) Au bas de la page, dépose tes commentaires ou tes intentions de prière.Tu peux compter sur notre prière.

        2) Sous l'onglet "discussions", réagis, discute, pose tes questions : nos frères se joignent à nous pour te lire ou te répondre. Sujet proposé"Le fait de renoncer à tout projet de spoliation ou de convoitise vis-à-vis du prochain est la condition indispensable pour la construction d'une vraie communauté, et témoigne de la possibilité de la victoire de l'amour fraternel sur la violence". Commission Biblique Pontificale

ùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùùù

 EXPOSITION

1. LES ORIGINES DE L'ORDRE

2. LA VIE DOMINICAINE AUJOURD'HUI

 

73929-cinquieme-jour-le-christ-dans-la-vie-fraternelle

73930-cinquieme-jour-le-christ-dans-la-vie-fraternelle

SI TU VEUX NOUS AIDER, INVITE TES AMIS A NOUS REJOINDRE EN S'INSCRIVANT SUR L'INTENTION https://hozana.org/intention/4139

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

26 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader