Facebook PixelExplication du tropaire de la nativité dans les Eglises de rite byzantin - Hozana
Jean-François

Jean-François dans Dans l'attente joyeuse du premier avènement

Publication #4Initialement publiée le 24 décembre 2017

Explication du tropaire de la nativité dans les Eglises de rite byzantin

                                                                           Tropaire byzantin de la nativité

 

 

« Ta Nativité, ô Christ notre Dieu, a fait resplendir dans le monde la lumière de la connaissance. En elle, les serviteurs des astres, enseignés par l'étoile, apprennent à T'adorer, Toi, Soleil de justice, et à Te connaître, Orient venu d'en haut. Seigneur, gloire à Toi! »

 

 

Laissons de côté l’appellation des rois mages – serviteurs/adorateurs des astres, certaines traductions donnent « astrologues »! Ce qui frappe dans ce texte, c’est, d’une part, l’importance de la métaphore lumineuse, qui rappelle Isaïe (9,1) : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière; et sur les habitants du pays de l'ombre, une lumière a resplendi » ; mais d’autre part et surtout, les métaphores solaires – « Soleil de justice, Orient venu d’en haut ».

 

Ce n’est pas nouveau, déjà, dans l’ancien testament, le prophète Malachie (Mal 4,2) proclamait, se faisant le porte-parole de Dieu : « pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera ». Mais, bien sûr, le choix de faire coïncider la date Noël avec celle de la victoire du dieu Sol ou Hélios (Sol invictus) a renforcé considérablement la portée du texte de Malachie. Hélios, en effet, dans le paganisme - toujours invaincu - triomphe des esprits mauvais et chasse les démons des ténèbres. Il en reste une trace dans la liturgie des matines orthodoxes du temps pascal qui commencent par un verset du psaume 67 (67, 1) : « que Dieu se lève et ses ennemis seront dispersés ! ».

 

Dieu ainsi « se lève » comme le soleil ; d’où l’expression de Saint Luc (Luc 1, 78) : « l’Orient nous a visité d’en haut, Oriens ex alto », l’orient – l’est – désignant à la fois le lieu du lever et ce qui se lève…les empereurs (païens comme chrétiens), qui s’identifient à Sol, utiliseront ce nom d’Oriens qu’ils feront frapper sur leur monnaie à l’occasion leur déplacements en province ; aussi l’Adventus Augusti - la venue de César - rejoint-il l’Adventus Dei fondamental : l’avent/avènement du Christ sauveur.

 

Bonne fête de Noël à tous et toutes et…n’oubliez pas - aujourd’hui même, car demain il sera trop tard - d’allumer votre quatrième bougie !...

                                                                        77030-explication-du-tropaire-de-la-nativite-dans-les-eglises-de-rite-byzantin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Qu'est-ce l'avent? Avènement, Adventus, Parousie...

Publication #1Initialement publiée le 2 décembre 2017

Le but de l'incarnation : la déification de l'homme

Publication #2Initialement publiée le 10 décembre 2017

Saint Grégoire de Nysse : "voler de grâce en grâce"

Publication #3Initialement publiée le 17 décembre 2017

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader